Jardin Magazine n°33 aoû/sep/oct 2010
Jardin Magazine n°33 aoû/sep/oct 2010
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°33 de aoû/sep/oct 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (150 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 56,5 Mo

  • Dans ce numéro : jardiner de A à Z.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Bradstone La fin des mauvaises herbes ? Avec l’arrivée des beaux jours, on s’aperçoit mieux des dégâts causés par l’hiver et surtout de la pousse des mauvaises herbes dans les allées. Une seule chose à faire : désherber intelligemment. 8 36 ● Jardin magazine n°33 L es mauvaises herbes poussent régulièrement dans les allées. Elles nuisent particulièrement à l’esthétique du jardin et peuvent se développer sur la végétation environnante et lui faire concurrence en la privant de lumière, d’eau et de matières organiques. Si on n’opte pas très vite pour une solution radicale, ces plantes peuvent rapidement devenir envahissantes. Il existe de nombreuses solutions sur le marché mais à l’heure où le développement durable et l’écologie s’imposent, il est préférable d’opter pour des moyens bio, voire écologiques. Désherber avec des liquides Aujourd’hui, on trouve de nombreux produits sous forme liquide ou en poudre pour traiter les allées contre cette végétation rebelle. Également appelés rémanents ou résiduaires, ils sont généralement à diluer dans l’eau et à pulvériser ou à arroser sur les zones souhaitées. Les fabricants les ont beaucoup fait évoluer pour les rendre plus efficaces et moins nocifs pour l’environnement. Ils réunissent deux matières actives complémentaires. L’une, systémique, qui détruit les plantes indésirables en pénétrant dans leurs feuilles ou leurs racines, l’autre qui reste à la surface du sol et empêche toute germination. Il est important de choisir celui qui élimine le plus grand
nombre de mauvaises herbes sans attaquer vos plantations. Opter pour le thermique Pour un jardinier, le désherbage est très souvent synonyme d’éternel recommencement. Désherber de manière thermique présente ainsi de nombreux avantages. En effet, le procédé est particulièrement durable, efficace, et respectueux de l’environnement. Son principe simple consiste à provoquer un choc thermique de manière à faire éclater les cellules végétales des plantes sans pour autant les brûler. Cette technique est l’application d’un phénomène que les professionnels et les amateurs de jardin connaissent bien : le coup de chaleur. Sur les feuilles traitées, l’eau s’évapore et les protéines contenues dans les cellules se coagulent. L’effet n’est visible que quelques heures après application car la végétation se dessèche peu à peu. Concernant le matériel, il se compose seulement d’un brûleur à flamme torche, d’une poignée isolante pour la sécurité avec un robinet servant à régler le débit, un tuyau relativement long ainsi qu’une bouteille de gaz butane ou propane. Pour bien faire Pour bien traiter une zone, il est important de respecter quelques règles. Pour un traitement liquide, il faut mouiller la plante sans aller jusqu’au ruissellement. Il est primordial de ne pas traiter en cas de vent et d’utiliser une cloche à mettre sur la buse du pulvérisateur. Dans le cas contraire, le produit peut se retrouver sur les plantations alentours et les détruire malencontreusement. Il faut éviter de traiter durant les périodes de fortes chaleurs car vous vous exposez alors au risque de vapeurs nocives. Portez des gants de protection pour éviter tout contact avec la peau ou les yeux. Par ailleurs, le traitement sous la pluie est déconseillé car le produit peut alors être emporté par ruissellement et abîmer vos massifs sains. Enfin, lisez impérativement le mode d’emploi afin de connaître les conditions de température idéale pour obtenir un meilleur résultat. Pulvérisateur : le bon choix Pour un désherbage avec des solutions liquides, le pulvérisateur est l’outil adéquat. Il existe deux grands modèles à choisir selon la surface et les besoins. Le premier dit à main, porté à l’aide d’une sangle sur l’épaule, offre une petite quantité et est généralement utilisé pour les moyennes superficies. Son seul inconvénient est qu’il faut le poser sur le sol pour pomper lorsqu’il n’y a plus de pression. Le second se porte comme un sac à dos. Disposant d’une plus grande quantité de désherbant, il est facile d’utilisation car il suffit de pomper avec une gâchette latérale. Toutefois, son poids peut en freiner plus d’un, surtout si vous êtes sensible du dos. Thomas Rousseau Le bon outil Simple et efficace Très pratique, le désherbeur thermique détruit les mauvaises herbes par simple balayage de la flamme. Il est très puissant contre les mourons, les chardons, les chenopodes, les ronces ou encore les mousses. Le résultat est propre, facile et sans effort. Aucun risque pour l’environnement ou la végétation environnante. Le Jardin Nature, désherbeur thermique, à partir de 95 € environ. Pour des allées propres Resolva Désherbant Allées Granulés permet de désherber et de maintenir propres les allées, cours, terrasses et sols non cultivés. Dès la première application, il détruit les mauvaises herbes jusqu’aux racines. Il agit à la fois de manière curative et préventive en empêchant la repousse. Sa longue durée d’action permet de n’effectuer qu’un seul traitement par an. Resolva, Désherbant Allées Granulés, 19 € environ. Le désherbeur écologique Très efficace et respectueux de l’environnement, le Garden Torch débarrasse les allées, les terrasses et les platesbandes des mauvaises herbes en toutes saisons. D’une remarquable précision, il les extermine sans altérer la végétation avoisinante et sans pollution chimique résiduelle. Par ailleurs, il est simple et rapide à utiliser. Campingaz, Garden Torch, 90 € environ. Un désherbant redoutable Ce désherbant agit de façon préventive et curative. Particulièrement efficace, il empêche la levée des mauvaises herbes et les détruit pour de bon. Son action systémique foliaire et racinaire élimine totalement ronces, orties et chardons. Il peut être appliqué en pulvérisation ou en arrosage et se présente sous forme de poudre, simple à manipuler. Caussade, désherbant, 7 € environ. Jardin magazine n°33 ● 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 1Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 2-3Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 4-5Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 6-7Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 8-9Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 10-11Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 12-13Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 14-15Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 16-17Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 18-19Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 20-21Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 22-23Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 24-25Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 26-27Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 28-29Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 30-31Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 32-33Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 34-35Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 36-37Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 38-39Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 40-41Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 42-43Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 44-45Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 46-47Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 48-49Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 50-51Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 52-53Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 54-55Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 56-57Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 58-59Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 60-61Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 62-63Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 64-65Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 66-67Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 68-69Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 70-71Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 72-73Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 74-75Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 76-77Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 78-79Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 80-81Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 82-83Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 84-85Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 86-87Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 88-89Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 90-91Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 92-93Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 94-95Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 96-97Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 98-99Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 100-101Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 102-103Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 104-105Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 106-107Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 108-109Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 110-111Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 112-113Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 114-115Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 116-117Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 118-119Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 120-121Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 122-123Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 124-125Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 126-127Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 128-129Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 130-131Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 132