Contact n°24 15 jun 2013
Contact n°24 15 jun 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de 15 jun 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Carrefour Proximité

  • Format : (168 x 241) mm

  • Nombre de pages : 26

  • Taille du fichier PDF : 16,7 Mo

  • Dans ce numéro : une petite pincée d'Orient par Naoëlle d'Hainaut.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la slow attitude, mais pas nécessairement du slow food ! Né en 1986, ce mouvement international s’oppose au concept des fast-foods. Sa devise est 14 Le bon moment pour confronter expériences et points de vue. On a testé le slow food « Le slow food est un mouvement dont la devise est simple : manger bon, propre et juste ! « Instants• du 15 au 21 juin 2013 simple : manger bon, propre et juste ! Stop à la restauration rapide où les repas sont une véritable course contre la montre et ce, au détriment du goût. Ce concept est devenu un véritable art de vivre et compte de nombreux adeptes dans le monde. Pour eux, « c’est en entraînant nos sens à comprendre et à apprécier le plaisir de la nourriture que nous posons également un regard nouveau sur le monde. » Peut-être avez-vous, sans le savoir, les mêmes aspirations qu’eux ? Si vous privilégiez le plaisir des papilles et que vous menez des actions concrètes pour sauvegarder la diversité des gastronomies régionales, c’est certain : vous adorerez le slow food. Vous ne raffolez plus des sandwichs du midi au bureau ? C’est le moment de prendre le temps de découvrir réellement ce que vous mangez. Savourez chaque bouchée en privilégiant les produits du terroir et de saison. En bonne compagnie, c’est encore mieux ! La dernière action du slow food a été de créer le projet Terra Madre, visant à organiser des salons du goût et des manifestations afin de mettre en avant les produits de qualité.• Pour en savoir plus sur le mouvement slow food, rendez-vous sur le site internet www.slowfood.fr. Vous y trouverez plein d’informations, des conseils, un annuaire et aussi des adresses de restaurants. plainpicture/Maskot
Istockphoto Bronzage : pigmentez vos idées ! 51% des coups de soleil apparaissent après une exposition entre 12 h et 16h. Le bronzage abîme l’épiderme et peut mettre en danger la santé. Mais ce joli hâle sublime votre peau et vous donne bonne mine… STOP ! Halte aux idées reçues. Faisons le point sur ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas ! • Manger des carottes active le bronzage. Oui, ces légumes sont riches en bêta-carotènes, des antioxydants qui sont bons pour la peau. Pour profiter de leur effet, il faut faire une cure de trois mois à base de carottes fraîches, cuites ou sous forme d’huile. Un vrai petit coup de pouce pour obtenir un joli hâle naturel.• Il ne faut pas trop s’exposer au soleil. L’avis des dermatologues est unanime : une exposition modérée oui, mais non au bain de soleil ! En effet, s’exposer trop longtemps provoque un assèchement de la peau, une perte de souplesse de l’épiderme et une apparition précoce des rides. Les UVA accélèrent le vieillissement des cellules.• Les rayons du soleil ont un pouvoir guérisseur sur la peau. On le dit rarement mais c’est pourtant vrai : les rayons solaires ont une action anti-inflammatoire pour certaines maladies de l’épiderme comme l’acné, l’eczéma et le psoriasis.• S’exposer au soleil n’agit pas sur l’humeur. Le soleil est vital puisqu’il stimule le moral et améliore la sensation de bien-être. Il agit comme un antidépresseur naturel. En hiver, la faible luminosité augmente la production de mélatonine chez de nombreuses personnes provoquant des coups de blues.• Un coup de soleil est la première étape du bronzage. Non, avoir un coup de soleil ne veut pas dire que vous allez bronzer ! Il s’agit plutôt d’une lésion cutanée douloureuse qui provoque un épaississement de la peau, qui va peler et laisser place à un tissu plus fragile… qui brûlera à son tour.• Tout le monde peut bronzer. Les peaux n’ont pas toutes les mêmes chances. Les peaux mates et plus foncées auront un hâle qui apparaîtra plus vite, alors que les peaux rousses et leur épiderme blanc, fabriquent peu, voire pas du tout de pigments bruns, nécessaires pour bronzer.• Instants• du 15 au 21 juin 2013 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :