Inform@ctions n°65 mai à oct 2019
Inform@ctions n°65 mai à oct 2019

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
+ A BBB. in\M BBB* AA B BB- BBB A- 1 ccc+ 13+ BB+ BB B cœ c cc 1111 II n01111111 LA COMÉDIE DE LA NOTATION Gérard AMPEAU Ile SOCIET e PANIQUE-Fire"
ACTUALITÉS DE LA F2IC - AGENDAP. 2 ● Repères ● Les réunions d’actionnaires F2iC/CLIFF MARCHÉS..P. 4 ● Les valeurs moyennes se reprennent en ordre dispersé ENTRETIENP. 6 ● Olivia Grégoire, députée de Paris, membre de la Commission des finances DOSSIERP. 8 ● Clubs d’investissement – 50 ans de mutation VIE DES CLUBS..P. 12 ● Créer un club d’investissement en 10 questions ● Une fiscalité très avantageuse PÉDAGOGIEP. 16 ● L’analyse boursière INVESTIR AUTREMENTP. 20 ● Immobilier de tourisme  : un secteur porteur mais complexe Sommaire VIE DE LA FÉDÉRATIONP. 22 ● 10 mesures clés pour 2019-2024 ● Des partenaires multiples et engagés Editeur  : Fédération des Investisseurs Individuels & des Clubs d’Investissement Immeuble Praetorium 14 place des Reflets 92054 PARIS LA DEFENSE CEDEX Tél.  : 01 42 60 12 47 Fax  : 01 42 60 10 14 Courriel  : info@f2ic.fr www.f2ic.fr Directeur de la publication  : Charles-Henri d’Auvigny Directeur de la rédaction  : Aldo Sicurani Ont participé à ce numéro  : Frédéric Bériot Charles Henri d’Auvigny Bruno Kus Aldo Sicurani Frédéric Tixier EDITORIAL Charles-Henri d’Auvigny Président Votre Fédération aborde cette année son deuxième demisiècle avec confiance et détermination malgré des défis qui n’ont pas fondamentalement changé  : besoin d’éducation économique et financière, rôle du capital dans le développement des entreprises, juste appréciation du risque dans la valorisation de l’épargne, promotion auprès des décideurs publics et privés du rôle utile et stabilisateur de l’investisseur individuel. L’enjeu est triple et de taille. D’abord, une population française adulte qui a amassé, à fin 2018, plus de 5 100 milliards d’épargne dont plus des trois quarts sont constitués de dépôts et de placements sans risques. Un comportement frileux qui prépare bien des désillusions alors que les promesses des retraites menacent de se transformer en mirages. Ensuite, des entreprises dopées à la dette grâce à des taux historiquement et ridiculement bas. Frileuses elles aussi dès qu’il s’agit de faire appel au marché ou d’ouvrir leur capital. Enfin des pouvoirs publics partagés par la crainte d’encourager la prise de risque et par le financement de nos entreprises qui ont besoin de fonds propres pour se développer. Les occasions n’ont pas manqué depuis 1969 pour faire entendre la voix des épargnants. Depuis le soutien fort que nous avons apporté à René Monory lors du lancement du Compte épargne en actions, ou à Pierre Bérégovoy pour celui du PEA, jusqu’à notre proposition, introduite dans le projet de loi PACTE par le biais d’un amendement que nous avons poussé, de créer un Plan d’épargne en actions pour les jeunes majeurs non-contribuables. A chaque fois, il s’agissait pour votre Fédération de promouvoir l’investissement productif dans les entreprises françaises et de contribuer à une meilleure éducation financière des épargnants, actuels et futurs. Forte de plus de 120 000 actionnaires et épargnants adhérents, de sa position représentative centrale et de la confiance des acteurs de la Place financière de Paris, la F2iC aborde son second demi-siècle avec une confiance et une détermination nécessaires face aux enjeux que nous devons affronter ensemble. Fort heureusement, depuis deux ans, le discours des pouvoirs publics a évolué dans un sens beaucoup plus positif. Souhaitant « drainer l’épargne des Français vers le marché des actions » et ayant mis en place un environnement fiscal favorable et simplifié, le gouvernement a montré qu’il a pris conscience des atouts de la France en matière d’épargne. C’est une ambition noble et une nécessité pour chacun d’entre nous au moment où le niveau historiquement bas des taux d’intérêt ne nous permet plus de faire fructifier notre épargne par les moyens que les Français avaient l’habitude de privilégier. Certes, les actions peuvent faire peur. Elles sont cependant le seul moyen de soutenir les entreprises françaises. Cet investissement dans nos sociétés, qu’elles nous emploient ou pas, dynamisera notre épargne parce que, comme l’écrivait Albert Camus, « la vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent ». Pour cela, pédagogie et information sont les maîtres mots. Ce sont les nôtres depuis 50 ans. Régie publicitaire, conception et réalisation  : Ediazur Tél.  : 04 93 49 27 09 - Fax.  : 04 93 49 27 03 Courriel  : ediazur@ediazur.com Graphiste  : Corinne Lefebvre Photo couverture  : shutterstock  : whitehoune Photos intérieures  : shutterstock  : ra2studio pling - Robsonphoto - Marcello Landolfi Gajus - AdobeStock  : Yuan Stuart Miles Mai 2019 - N°65 - INFORM@CTIONS <1>



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :