Illimité n°291 septembre 2019
Illimité n°291 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°291 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : UGC Ciné Cité

  • Format : (197 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 103 Mo

  • Dans ce numéro : dans Gemini Man, la star affronte son double des années 90.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
du 18 au 24 SEPTEMBRE 2019 dans les cinémas UGC 1 PLACE ACHETÉE = 1 REPAS * DISTRIBUÉ * 1 repas = 1 euro. Pour toute place achetée au tarif habituel dans les cinémas participant à l’opération du 18 au 24 septembre 2019, 1 euro sera reversé aux Restos du Cœur par la filière du cinéma, soit l’équivalent d’un repas. Pour plus d’informations rendez-vous sur www.restosducoeur.org Crédit photo  : Shutterstock
uand j’ai découvert Deux moi, je me suis mise à « Qpleurer. À pleurer de joie, hein. Il y a dans le film ce passage où mon personnage raconte son passé en voix off, et Cédric a utilisé exactement le même effet de mixage qu’il employait sur la voix off de Romain Duris dans L’Auberge espagnole et ses suites. Ça m’a immédiatement bouleversée. C’est comme si je faisais partie intégrante désormais du cinéma de Klapisch… » Ana Girardot ne s’en cache pas  : elle est très très fan de son metteur en scène. Elle l’a toujours été en fait  : « Quand j’étais petite, mon voisin c’était Zinedine Soualem, qui jouait notamment dans Chacun cherche son chat que je regardais en boucle en vidéo. J’avais l’im pression de vivre dans le film ! » Plus tard, comme pas mal de jeunes Français nés à la fin des 80’s, la trilogie de Xavier lui a en vue Deux moi sortie le 11 septembre Fan Deux Après Ce qui nous lie, la gracile Ana Girardot s’inscrit pour de bon dans la famille Klapisch avec Deux moi. Ça a l’air de beaucoup l’émouvoir. Nous aussi d’ailleurs. donné le goût de la bougeotte, et pas seulement  : « Chacun des trois films est arrivé pile à l’heure pour moi et pour m’aider à résoudre certains de mes questionnements de l’époque. » Deux ans après la chronique sur fond de vignes, Ce qui nous lie, elle refait équipe avec François Civil sous l’œil de son maestro à elle pour une comédie romantique ultra-conceptuelle, où un couple fait pour s’aimer va passer son temps à se croiser et s’éviter  : pour mieux se retrouver ? Klapisch y regarde Girardot comme un pur fantasme de girl next door, une créature d’une beauté à la fois hors du commun et au charme parfaitement tangible. Une chose est sûre  : il n’a jamais filmé une actrice de la sorte. Lui aussi a l’air très fan. Romain Cole 9 Romain Thoral



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :