Illimité n°288 mai 2019
Illimité n°288 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°288 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : UGC Ciné Cité

  • Format : (197 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 104 Mo

  • Dans ce numéro : parle avec lui...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 pages spéciales Festival de Cannes « PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU » de Céline Sciamma Retour d’Adèle Haenel chez Céline Sciamma, 11 ans après Naissance des pieuvres qui lançait une trilogie sur l’adolescence féminine, suivi de Tomboy et Bande de filles. Mais les corsets XVIII e sont cette fois de rigueur dans cette romance pastorale  : entre Adèle et Valeria Golino, il ne s’agit plus d’amours juvéniles mais d’un tourbillon de passions entre femmes adultes. « IT MUST BE HEAVEN » d’Elia Suleiman Dix-sept ans après le carton d’Intervention Divine (Prix du Jury), le retour très attendu du « Jacques Tati arabe ». Comme toujours, Suleiman devrait interpréter son propre rôle dans une fable poético/politique au pitch nébuleux (un grand voyage entre la Palestine et New York) mais à l’angle aiguisé  : où peut-on se sentir chez soi ? « SIBYL » de Justine Triet Belle montée (des marches) pour Justine Triet  : elle retrouve Efira après Victoria, mais cette fois en compète. L'actrice est ici une psy puisant dans les confessions d'une patiente pour écrire un roman. Elle entre vite dans la vie de la jeune femme – et ainsi dans la fiction qu'elle est en train de tisser. Belle mosaïque retorse en perspective. Mondes parallèles Il n’y a pas que le concours pour la Sélection Officielle dans la vie. Petit tour des sélections parallèles de l’édition 2019. Des films qui repartiront sans Palme, mais pas forcément sans buzz. DR The Gangster, the Cop and the Devil de Won-Tae Lee Hors-compétition - Séance de Minuit C’est devenu une tradition  : il n’y a plus une séance de minuit sur la French Riviera sans son thriller coréen. Cette fois le pitch est du genre « hi-concept » et devrait court-circuiter toute envie de roupiller  : un flic à l’éthique impec se retrouve obligé de faire équipe avec un chef de la pègre locale pour capturer un serial killer sanguinaire. Honnêtement, qui n’aurait pas envie de voir ça ? Vivarium de Lorcan Finnegan Semaine de la critique Un jeune couple sympa, un agent immobilier flippant et un lotissement dont il pourrait bien tous être prisonniers, c’est le programme de ce deuxième long US qui semble se situer sous l’influence de Rod Serling et de sa Quatrième Dimension. Les toujours parfaits Jesse Eisenberg et Imogen Poots se chargeront d’en faire la séance la plus courue de la Semaine de la critique. DR
Dylda de Kantemir Balagov Un Certain Regard Nouveau chouchou de la critique internationale depuis l’asphyxiant Tesnota, Une vie à l’étroit (sélectionné lui aussi à un Certain Regard, il y a deux ans), Kantemir Balagov, jeune padawan d’Alexandre Sokourov et sosie russe de Tom Hardy, revient avec un film historique suivant le parcours de deux jeunes femmes après le siège de Stalingrad. Ça ne devrait pas moufter dans la salle Debussy. DR Une fille facile de Rebecca Zlotowski Quinzaine des réalisateurs Rien de tel qu’une star tabloïd pour faire monter d’un cran l’excitation sur la Croisette. En offrant un rôle à l’ex escort-girl Zahia Dehar, Rebecca Zlotowski s’offre la certitude que son quatrième long, contrairement à son précédent, Planetarium, ne passera pas sous le radar médiatique  : les instragrameurs de tous poils sont déjà chauffés à blanc. Le synopsis officiel, lui, laisse envisager une version féminine de Call Me by Your Name délocalisée sous le soleil de la Côte d’Azur. La température sera en tout cas très haute. The Lighthouse de Robert Eggers Quinzaine des réalisateurs Très arty, très flippant, The Witch avait réussi à se mettre dans les poches les fans d’horreur en même temps que les branchés. Le deuxième film du jeune Robert Eggers, 35 ans, se retrouve donc très attendu, et pas seulement au tournant. Comme pour le précédent, le pitch est du genre concis (« Voici l’histoire d’Old, un vieux gardien de phare, au début du xx e siècle ») et la photo N&B de Jarin Blashke fait déjà froid dans le dos. Deux stars US, Robert Pattinson et Willem Dafoe, se chargent de rendre le tout encore plus excitant. 15 DR DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :