Illimité n°286 mars 2019
Illimité n°286 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°286 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : UGC Ciné Cité

  • Format : (197 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 100 Mo

  • Dans ce numéro : Cottin et Luchini, un duo à la page.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 Qui m’aime me suive ! sortie le 20 mars La fierté Bernard Figure familière des écrans de France et de Navarre, Bernard Le Coq contribue à la dimension comique de Qui m’aime me suive ! Un rôle qui vient confirmer son talent de caméléon au long cours. En jouant Étienne, bellâtre à catogan avec qui Catherine Frot trompe Daniel Auteuil dans Qui m’aime me suive !, vous héritez en quelque sorte du plus vieux rôle du monde  : celui de l’amant dans le placard… — Oui ! Disons que mon personnage est marqué par la fantaisie et la légèreté. Bon, il est aussi un peu lourdingue parce qu’il passe son temps à se plaindre, mais il a moins de casseroles que l’antihéros joué par Daniel ! D’une certaine manière, Étienne invite le vaudeville à l’intérieur du film… Vous avez choisi vous-même de lui donner cette couleur humoristique, en contrepoint à la noirceur d’Auteuil ? — C’est venu naturellement, et je crois qu’en fin de compte ces personnages incarnent deux idées différentes du ringard, du type qui a été fougueux à 25 ans mais qui a perdu de sa superbe… On sent que le personnage de Catherine Frot a été très amoureux de ces hommes, mais qu’elle a fini par en avoir marre de leur balourdise ! J’adore ça, jouer des personnages ridicules. Daniel aussi, je crois. Dernièrement, vous avez joué beaucoup de premiers rôles à la télé, moins au cinéma. Les seconds rôles vous permettent justement de vous amuser dans le ridicule ? Oui  : le ridicule ne tue pas, et au cinéma, c’est même ce qui nous permet de pointer les travers de ce que nous sommes. C’est très facile d’être un acteur caméléon. D’où l’intérêt de ces personnages à la marge, un peu complexes. Quoique, même en jouant les grands héros sans peur et sans reproche, sur qui repose un filmentier, il doit y avoir aussi de la complexité à explorer… Mais il faut avoir la gueule adéquate, ce qui n’est pas mon cas ! Vous avez tout de même joué des personnages mythiques… — Ah, vous parlez de Chirac ? Mythique oui, mais pas forcément héroïque ! J’ai adoré incarner les deux versions  : le Chirac en fonction dans La Conquête, puis celui à la retraite dans La Dernière Campagne, plus mélancolique et presque onirique… Il a fallu composer malgré les images très fortes qu’on a de lui, notamment dues aux imitations de l’autre Le Coq  : Yves. Vous avez pu incarner ce genre de rôles qui demandent beaucoup de croyance de la part du spectateur, alors que vous êtes très associé au personnage d’Une famille formidable… Comment avez-vous réussi à ne pas vous laisser enfermer dans une seule case ? — Je n’ai pas « réussi », je crois que je me suis tout simplement laissé guider par une seule nécessité  : m’amuser. On me demande parfois comment je fais pour être un acteur caméléon, mais c’est très facile en réalité… Quand on reste discret comme moi, ou d’autres acteurs plus célèbres mais tout de même peu exposés comme Daniel Auteuil, on a peut-être plus de facilité à jouer toutes sortes de rôles. J’ai été très gâté par la télé, je reste plus discret au cinéma, et l’équation me va très bien  : je m’amuse et je reste libre ! ? A.V. Romain Cole
RIA JONES CLARE HALSE CHRISTOPHER HOWELL MATTHEW GOODGAME LE CHEF D’ŒUVRE DE LA COMÉDIE MUSICALE AMÉRICAINE POUR LA PREMIÈRE FOIS À PARIS MUSIQUE ET PAROLES FRANK LOESSER MISE EN SCÈNE ET CHORÉGRAPHIE STEPHEN MEAR À PARTIR DU 13 MARS 2019 UNE FABLE MUSICALE SUR BROADWAY D’APRÈS LA NOUVELLE ET LES PERSONNAGES DE DAMON RUNYON LIVRET JO SWERLING ET ABE BURROW DÉCORS ET COSTUMES PETER MCKINTOSH ORCHESTRE ET CHŒURS DU THÉÂTRE MARIGNY – CRÉATION ET PRODUCTION THÉÂTRE MARIGNY/FIMALAC CULTURE EN ACCORD AVEC DRAMA - PARIS (WWW.DRAMAPARIS.COM). POUR LE COMPTE DE MUSIC THEATRE INTERNATIONAL – MTI (EUROPE) (WWW.MTISHOWS.EU) ÉCLAIRAGISTE TIM MITCHELL RÉSERVATIONS  : THEATREMARIGNY.FR01 76 49 47 12 FNAC.COMRÉSEAUX ET AGENCES HABITUELS TOUS DROITS RÉSERVÉS. GRAPHISME BULLE DE GRAPH. PHOTO GEORGE MARKS. Théâtre Marigny  : Le plus beau, Théâtre du Monde, sur la plus belle avenue du monde



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :