Illimité n°285 février 2019
Illimité n°285 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°285 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : UGC Ciné Cité

  • Format : (197 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 111 Mo

  • Dans ce numéro : bienvenue dans leur famille...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 La Favorite, sortie le 6 février Et si ce mois de février était celui des combats entre femmes puissantes engoncées dans des robes à cerceaux ? Deux films se collent au registre des « intrigues à la cour », fomentées par des cerveaux féminins stratèges, baroques et génialement entêtés. Si Marie Stuart, Reine d’Écosse de Josie Rourke (voir p.10) narre avec superbe mais en restant dans les clous du classicisme l’affrontement historique entre Marie Stuart et Elisabeth I re, La Favorite de Yórgos Lánthimos laisse coi par la radicalité de son portrait du féminin. Cette farce acerbe prend place à la cour d’Angleterre du xviii e siècle, alors que le pays est en guerre contre la France. Mollement dirigé par la reine Anne (hilarante Olivia Colman), souveraine fragile et sonnée, le royaume est en réalité La lutte des garces Dans La Favorite, Yórgos Lánthimos injecte son appétence pour les rapports de force dans un casting 100% féminin. texte  : Anouk Féral – photo  : DR entre les mains de Lady Sarah (Rachel Weisz, de retour auprès du cinéaste grec après The Lobster), sa « bonne amie », belle vénéneuse obsédée par le jeu politique. Elles s’amusent et batifolent (tir à la carabine, course de homards, câlinous aux 17 lapins qui vivent dans la chambre de la reine) jusqu’au jour où débarque Abigail Hill, la jeune cousine déclassée de Lady Sarah, interprétée par Emma Stone et son minois faussement candide. La demoiselle est venue reconquérir son rang social et va déployer des trésors d’imagination pour se fourrer la reine dans la poche, déclenchant la fureur de Lady Sarah. Les luttes de pouvoir, Yórgos Lánthimos connaît bien. L’écrasement de l’homme par l’homme est le fil rouge GATISS ÇA GLISSE Interprète discret de Lord Marlborough, le Britannique Mark Gatiss est également l’un des meilleurs scénaristes du royaume de sa majesté  : outre de très bons épisodes de Doctor Who, on lui doit la coécriture de la mini-série Sherlock (où il incarnait également Mycroft Holmes) aux côtés du génial Steven Moffat. de son cinéma, son obsession disséquée film après film (Canine, Alps, The Lobster, Mise à mort du cerf sacré) avec une science du Mal aussi cinglante que cinégénique. Si ses ambitions augmentent de façon métronomique depuis dix ans (on l’a vu passer du petit film indé en grec aux productions costaudes en anglais et avec stars hollywoodiennes), sa dinguerie est constante. Ne vous fiez pas au registre à première vue classique et girly de La Favorite. Sentiment de bizarre, vase clos, angoisse contemporaine du vide, monde environnant comme mort, personnages courant vers leur perte comme des canards sans tête, désastre invisible mais planant audessus de tout et tous comme un nuage radioactif  : on est bien chez Lánthimos. Et si son portrait de la monarchie et de ses politiques est si cinglé, risible et inquiétant, c’est qu’il est campé par des actrices inouïes. Elles s’emparent de leurs héroïnes avec un plaisir palpable, et, comme autant de clowns vautrés dans l’outrance, renvoient à nos faces le miroir de nos appétits ridicules.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :