Illimité n°284 janvier 2019
Illimité n°284 janvier 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°284 de janvier 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : UGC Ciné Cité

  • Format : (200 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 106 Mo

  • Dans ce numéro : famille, je vous (h)aime.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Encore ! BLU-RAY & DVD – A Brighter Summer Day d’Edward Yang Comme Mandingo, ce film a longtemps été porté disparu avant de nous revenir ce mois dans un écrin stupéfiant. C’est une chronique lascive et rock du Taiwan des années 60, pris en tenaille entre tradition et invasion pop (le titre fait référence au « Are You Lonesome Tonight ? » d’Elvis). C’est une version hébété et engourdie de La Fureur de vivre, à ceci Coffret DVD – Mandingo de Richard Fleischer Échec à sa sortie, cette version hardcore d’Autant en emporte le vent dans la Louisiane esclavagiste du XIX e siècle est restée d’autant plus souterraine qu’elle a toujours été exploitée dans une version censurée. Exhumé en Blu-ray dans son montage original, Mandingo devrait, 40 ans après sa sortie, retrouver son rang d’authentique chef-dœuvre.e. ▶ Carlotta. près que, cette fois, ce n’est plus un document d’actualité mais un souvenir de jeunesse, donc une rêverie mélo. C’est surtout le plus beau film d’Edward Yang, cinéaste rare et regretté, dont le Taipei Story, love-story antonionienne, sort également ce mois-ci. ▶ En Blu-ray chez Carlotta. Jeu Vidéo – Super Smash Bros Ultimate C’est qui le plus fort entre Dr Mario et Pikachu ? Entre Ryu de Street t Fighter et le chien de Duck Hunt ? Entre la coach de Wii Fit et Pac-Man ? Depuis presque vingt ans, la série Super Smash Bros se charge de répondre à sa manière, c’est-à-dire essorante et époustouflante, à ces questions qui nous tarabustent depuis l’enfance. Cet opus dit « ultimate » (en fait un repackaging impeccable de la version Wii U rempli jusqu’à jusquà la gueule de bonus et compilant TOUS les personnages aperçus dans la série) s’envisage comme une stupéfiante messe pop-culturelle, quelque part entre le jeu de baston aérien, le jeux de plateforme hystérique et le pure geste dadaïste. Gracieux, épuisant et inoubliable. ▶Sur Nintendo Switch. LIVRE – Die Hard, dans les coulisses d’une saga culte Bien entendu, ce gros bouquin très complet, richement iconographié et incroyablement informé, s’avère beaucoup moins intéressant dès lors qu’il s’agit d’évoquer la fabrication des deux derniers opus, nullissimes. Tout le reste est rigoureusement passionnant et enrichi de gadgets rigolos et inutiles pour fans transis (un plan dépliable du Nakatomi Plaza, un set de photo de famille des McClane…). La meilleure saga d’action méritait bien ça. ▶ Chez Huginn& Muninn.
Viva l’Opéra ! CARMEN, de Georges BIZET CARMEN PREND TOUTE LA LUMIÈRE, DON JOSÉ MOINS. MAIS ROBERTO ALAGNA, ÉPRIS DE SON RÔLE, DÉCALE FORTEMENT NOTRE REGARD SUR CET HOMME. PROPOS RECUEILLIS PAR FRANÇOISE GALLO Qui est Don José ? — Le pivot de l’ouvrage de Mérimée et de l’opéra de Bizet. On le voit comme un nigaud transi d’amour. Or, c’est un personnage qui évolue énormément. C’est aussi le choix de Calixto Bieito, le metteur en scène, et le choix de notre collaboration  : un Don José riche en évolution. Don José a reçu une bonne éducation  : il est destiné à une brillante carrière militaire, il a une fiancée amoureuse et une mère aimante. Mais ce jeune homme a eu quelques problèmes. Tout le monde le regarde comme un phénomène. Il écarte ceux qui barrent sa route, et il a la sympathie du peuple. Une sorte de bandit d’honneur. Et c’est encore plus la chute quand il rencontre Carmen ? — Carmen est attirée par lui. Mais elle a lu dans les cartes que leur histoire finirait mal. Quand tout est perdu, elle lui rend sa bague. Lui, il est homme à ne pas dévoiler ses sentiments. Il va pourtant les avouer à Carmen  : je t’aime, je ne suis plus un homme mais « une chose à toi ». Avec un si bémol placé si haut, qu’il semble qu’il ne se considère plus comme un homme… Sa passion pour Carmen le pousse à une telle jalousie qu’il la prive de toute liberté ? — Il revient en sauveur de l’âme de Carmen, comme une sorte de rédempteur  : Carmen sème la mort autour d’elle. Ils se sont damnés tous les deux. Il veut se racheter en sauvant l’âme de cette femme. Il sait que Carmen n’entrera jamais dans l’ordre moral. Il ne sauvera pas sa vie mais sauvera son âme. Parmi vos futurs projets quels sont ceux qui vous tiennent le plus à cœur ? — Bien sûr Luisa Miller en concert à Monte Carlo, Carmen au Met, Otello à Paris… Mais celui qui me tient le plus à cœur, c’est nos duos de Puccini avec ma femme, la soprano Aleksandra Kurzak. (Sony.) CARMEN de Georges Bizet, LES 17 & 24 JANVIER 2019 OPÉRA NATIONAL DE PARIS – OPÉRA BASTILLE DIRECTION MUSICALE  : SIR MARK ELDER ; MISE EN SCÈNE  : CALIXTO BIEITO ; DISTRIBUTION  : CARMEN  : ELÍNA GARANCA ; DON JOSÉ  : ROBERTO ALAGNA ; MICAËLA  : MARIA AGRESTA ; ESCAMILLO  : ILDAR ABDRAZAKOV EN FÉVRIER  : Eugène Onéguine de Piotr Ilitch Tchaïkovski LES 7 & 14 FÉVRIER PALAIS DES ARTS REINA-SOFÍA - VALENCE Le Lac des cygnes, chorégraphie de Rudolf Noureev LE 21 FÉVRIER EN DIRECT DE L'OPÉRA BASTILLE EN PARTENARIAT AVEC  : INFOS & RÉSERVATIONS SUR VIVALOPERA.FR Roberto Alagna dans le rôle de Don José Elena Bauer Jean-Pierre « La La Land » LE JOURNALISTE CINÉPHILE INSATIABLE JEAN-PIERRE LAVOIGNAT NOUS LIVRE SA NOUVELLE SALVE DE GRANDS CLASSIQUES, PROJETÉS EN JANVIER DANS LES CINÉMAS UGC. JEUDI 3 JANVIER 2019 ARIANE (1957). De Billy Wilder. Avec Audrey Hepburn, Gary Cooper, Maurice Chevalier... Cette comédie de l’exquis tandem Billy Wilder-Audrey Hepburn, fut injustement boudée à sa sortie. Une jeune fille naïve, nourrie d’affaires scandaleuses conduites par son détective privé de père, s’éprend d’un de ses clients, un Don Juan qui a justement l’âge de son père. Impertinent, pétillant, ode à Paris et à l’amour, Ariane est un film « champagne » du maître de la comédie américaine. JEUDI 10 JANVIER 2019 CYRANO DE BERGERAC (1990). De Jean-Paul Rappeneau. Avec Gérard Depardieu, Anne Brochet, Jacques Weber, Vincent Perez... Comment, par la grâce d’un cinéaste inspiré et d’un acteur impérial, un monument du théâtre devient un chef-d’œuvre du cinéma... Revus et adaptés par Jean-Claude Carrière, portés par un Depardieu lyrique et émouvant et par le casting exceptionnel qui l’entoure, servis par une mise en scène inventive et élégante, les alexandrins d’Edmond Rostand prennent vie comme jamais. L’une des fins de film les plus bouleversantes qui soient. JEUDI(S) 17 ET/OU 24 JANVIER 2019 LA LA LAND (2016) De Damien Chazelle. Avec Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend, J. K. Simmons... Ce film est à la fois un hommage brillant, euphorique et nostalgique aux grandes comédies musicales hollywoodiennes et à l’univers plus mélancolique des films de Jacques Demy. Ryan Gosling et Emma Stone habitent littéralement cette histoire d’amour de deux artistes confrontés à la dure loi de la réussite qui règne à jamais dans la Cité des anges. JEUDI 31 JANVIER 2019 PLATOON (1986) De Oliver Stone. Avec Charlie Sheen, Tom Berenger, Willem Dafoe, Forest Whitaker... Le film qui lança la carrière d’Oliver Stone. Un film coup-de-poing où il réussit, par une caméra sans cesse en mouvement, à nous plonger corps et âme au cœur des ténèbres de cette guerre absurde, à nous faire partager presque physiquement le courage et aussi la peur et le désespoir de ces soldats perdus dans la jungle. Bouleversant d’authenticité. ▶ AUX TARIFS HABITUELS POUR TOUS, 5 ¤ POUR LES MEMBRES DU CLUB EASY UGC* ▶ ABONNÉS UGC ILLIMITÉ, INVITEZ LA PERSONNE DE VOTRE CHOIX À UNE SÉANCE CULTE** Paul Grelet *Tarif valable sur présentation d’une carte UGC+ activée au Club Easy UGC, sur ugc.fr et aux caisses des cinémas participant à l’opération. **Invitation à retirer aux caisses de votre cinéma sur présentation de votre carte UGC Illimité, dans la limite des places disponibles.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :