Illimité n°281 octobre 2018
Illimité n°281 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°281 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : UGC Ciné Cité

  • Format : (200 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 113 Mo

  • Dans ce numéro : un grand pas pour le cinéma.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 – Décryptage Interview Par Anouk Par Alex Féral Vandevorst Photo RC Photo DR – Jeu est un autre Dans Le Jeu, les convives d’un dîner finissent par s’écharper suite à un gage  : lire à voix haute les messages qu’ils reçoivent sur leur portable. Rencontre avec Fred Cavayé, ex-roi du polar et manitou de cette plaisanterie amorale. Vous êtes surtout connu pour vos thrillers musclés  : Pour elle, À bout portant, Mea Culpa. Le Jeu se passe autour d’une table, mais il est tout aussi haletant. Comment arrive-t-on à transformer un plan de table en film d’action ? — C’est ce challenge qui m’a donné envie. Si je n’avais pas fait de film d’action avant, je n’aurais pas pu le réaliser. En termes de mise en scène, le huis clos est passionnant. C’est un cadre réduit avec une infinité de possibles, mais son pire ennemi est l’ennui. Pour le contrer, Le Jeu va vite, parfois trop, mais il oblige le spectateur à être actif. Je l’ai écrit comme un thriller  : en ôtant le gras, en allant à l’os, de sorte qu’à chaque minute, on se demande ce qu’il va se passer juste après. Et les dialogues et les révélations sont comme des balles. Le Prénom, Carnage, Cuisine et dépendances… Le film du « dîner entre amis qui vire au jeu de massacre » est devenu un genre en soi. N’était-ce pas intimidant de s’y frotter ? — Déjà, pour être réalisateur, il faut une bonne dose d’inconscience. Et ça, je l’ai ! Après, c’est comme avec le thriller, il faut jouer des codes. Le genre, c’est un système de pensée et le spectateur connaît les « règles ». Cela permet de jouer avec cette connivence. Le film est adapté d’un film italien. Les contraintes de genre sont très « vissées »  : comment met-on de soi dans un cadre si préétabli ? — En travaillant des thèmes qui me sont chers  : le rapport au père et la notion de courage. Le film pose la question de la vérité  : en amour et en amitié, faut-il tout savoir de l’autre ? Ma Le Jeu Sortie le 17 octobre. « C'est une comédie écrite comme un thriller  : en ôtant le gras, en allant à l’os. » part d’auteur, là, c’est de poser cette question et d’y répondre de manière très personnelle, en essayant de ne pas être moral. Comparé à un film d’action, ce tournage n’était-il pas trop plan-plan ? — C’est le film pour lequel j’ai le plus travaillé. J’avais les sept acteurs présents dix heures par jour, dans le même costume, au même endroit, pendant toute la durée du tournage. Un laboratoire énorme, un luxe inouï qu’on ne rencontre jamais. Je tournais la semaine, le soir je regardais les rushes de la journée, le samedi ceux de la semaine et le dimanche je réécrivais. Pendant un an, je n’ai pas eu de vie. C’est aussi un film de portraits, avec sept personnages très différents, et des acteurs dirigés au rictus près, au pincement de lèvres près… — Heureusement, j’avais des notions de direction d’acteur. Sans ça, j’étais fichu. C’est pour ça que je dis que, sans mes films précédents, celui-ci était impossible. Même avant Radin ! (son précédent film avec Dany Boon,ndlr) je n’aurais pas pu le faire. Trop compliqué. Là, quand je dirigeais l’un, les six autres m’écoutaient, j’avais la pression. J’étais comme un père de famille nombreuse  : le cerveau divisé en sept, avec une attention égale à chacun, parfois plus attentif à celui qui était hors-champ qu’à celui face caméra. Je dormais bien le soir en rentrant, j’étais vidé ! Ça a changé votre rapport à votre portable ? — Disons qu’aujourd’hui je suis plus méfiant !
– UGC CINÉ CITÉ – RCS de Nanterre 347.806.002 – 24 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine – Capital social 12.325.016 € PLUS D’INFOS SUR UGC.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :