Illimité n°281 octobre 2018
Illimité n°281 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°281 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : UGC Ciné Cité

  • Format : (200 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 113 Mo

  • Dans ce numéro : un grand pas pour le cinéma.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 – Portrait Par Perrine Quennesson Photos DR – Superstar sans fard Célèbre sous les traits de son alter ego Lady Gaga, c’est sans maquillage et en chemise-jean que Stefani Germanotta confirme son statut dans A Star Is Born. Nous sommes en 2007. Ça ne fait qu’un an que Facebook a commencé à envahir les campus américains et les étudiants rejoignent des groupes aussi spirituels que « Si toi aussi tu dragues à la BU ». Parmi cette invasion de clubs virtuels en apparaît un dont l’intitulé est le suivant  : « Stefani Germanotta, tu ne seras jamais célèbre. » Ses créateurs n’avaient pas complètement tort. L’Américaine d’origine italienne n’a jamais été connue sous ce nom. C’est son double, Lady Gaga, qui fait depuis la couverture des magazines. Blondeur peroxydée, maquillage outrancier, tenues de créateurs toujours plus folles allant des chaussures façon pinces de homard d’Alexander McQueen à la robe en viande de Franc Fernandez, la Gaga envahit l’espace visuel et les oreilles. Ses tubes, de « Poker Face » à « Bad Romance » en passant par « Born This Way », résonnent sur toutes les stations de radio comme sur les sites de streaming, prônant la liberté d’être soi et de ne pas tenir compte du regard méprisant des autres. Presque ironique pour la jeune brunette au nez d’oiseau et aux paupières lourdes qui ne s’affiche pas dans la rue sans un arrêt au stand make-up. Mais qui reconnaîtrait la Lady sans ses atours ? Ses excentricités cosmétiques sont le symbole de sa nouvelle identité starisée, c’est même à ça qu’on la reconnaît. C’est aussi pour cela qu’on l’emploie. Que ce soit au cinéma, dans Men in Black 3 ou Opération Muppets, à la télévision dans Gossip Girl ou Les Simpson, c’est cette persona que les auteurs désirent mettre en avant. De même, quand Ryan Murphy et Brad Falchuk l’embauchent dans les saisons 5 et 6 de l’anthologie American Horror Story, c’est avant tout l’étrangeté de son personnage public qu’ils recherchent  : Lady Gaga partout, Stefani A STAT IS BORN C’est la quatrième version de A Star Is Born après celles de William Welman avec Janet Gaynor en 1937, de George Cukor avec Judy Garland en 1954, et de Frank Pierson avec Barbra Streisand en 1976. Ce qui nous indique que le film est remaké tous les 27 ans en moyenne. Rendez vous en 2045, donc. Lady Gaga renaît sous les traits de la Germanotta. A Star Is Born Sortie le 3 octobre. Germanotta nulle part. L’étudiante de NYC qui a arrêté ses études pour chanter dans des clubs et faire du burlesque semblait définitivement avoir disparu sous son alter ego. Donnant totalement raison à ses détracteurs des années Facebook. Du moins jusqu’à sa rencontre avec Bradley Cooper. L’acteur devenu réalisateur n’a qu’un nom à la bouche quand il parle de la chanteuse  : « Stefani ». Et pour cause, dans A Star Is Born, point de maquillage, point de théâtralité, juste elle. Après une transition par Joanne, son deuxième prénom, qui est aussi le titre de son dernier album où elle s’était déjà défaite d’une partie de ses attributs, Lady Gaga renaît sous les traits de la Germanotta. Avec ce rôle d’artiste qui en a vu d’autres et qui a renoncé au succès avant que celui-ci ne vienne frapper à sa porte, l’interprète de « Paparazzi » raconte, un peu, son parcours et retourne à l’essentiel, l’élément qu’elle n’a jamais eu besoin de transformer  : sa voix. Laissant apparaître au passage son vrai visage, sans artifice. Alors si c’est bien Lady Gaga que l’on retrouve au générique, ce sont cependant les traits de Stefani Germanotta qui la mèneront jusqu’aux Oscars. N’en déplaise aux rageux de 2007, une superstar est née.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :