Illimité n°277 mai 2018
Illimité n°277 mai 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°277 de mai 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : UGC Ciné Cité

  • Format : (200 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 99,6 Mo

  • Dans ce numéro : tout sur les mères.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
EN DIRECT EN DIRECT EN DIRECT EN DIRECT EN DIRECT EN DIRECT En partenariat avec NOUVELLE SAISON 2018-19 ABONNEZ-VOUS NABUCCO LES HUGUENOTS LA FLÛTE ENCHANTÉE HOMMAGE À JEROME ROBBINS (BALLET) LA TRAVIATA LES CONTES D’HOFFMANN SIMON BOCCANEGRA CARMEN EUGÈNE ONÉGUINE LE LAC DES CYGNES (BALLET) OTELLO JENŮFA MADAMA BUTTERFLY LADY MACBETH DE MZENSK CENDRILLON (BALLET) NORMA I CAPULETI E I MONTECCHI DON GIOVANNI Direction artistique pour Viva l’Opéra !  : Alain Duault Info et résa sur vivalopera.fr PLUS DE PASSION, PLUS D’EMOTIONS
Lindon, c’est un peu l’homme politique idéal, celui qu’on n’aura jamais. De film en film, l’acteur déploie l’ensemble des qualités de sincérité et d’engagement qu’on désespère de trouver chez nos représentants. Traqueur infatigable de la vérité, dénué de toute pirouette de séduction, jamais en campagne mais toujours sur le front, d’un concret dans le verbe sidérant et ne croyant que ce qu’il voit, il ne nous la fait pas à l’envers. Alors on ferme les yeux et on se surprend à le rêver à l’Élysée. En attendant cet utopique mandat, on se rabat sur les grands écrans dans lesquels Lindon déambule depuis quelques années tel un cavalier fiévreux, soucieux de faire jaillir un brin de discernement dans notre monde de fous. Dernier combat en date, En Spécial CANNES 2018 MERCI PATRON ! Dans En guerre, Vincent Lindon défie sa hiérarchie. Rappelant au passage qu’il en est tout en haut, de la hiérarchie. Par Anouk Féral Illustration Anne Desq En guerre Sortie le 16 mai. guerre, son quatrième film avec Stéphane Brizé, sélectionné à Cannes. Il y interprète Laurent Amédéo, leader syndical au parler juste et haut qui mène une lutte acharnée pour sauver les salariés d’une usine qui s’apprête à fermer malgré des résultats records. L’autre record, c’est le niveau d’implication de Lindon dans sa quête de délivrance de sens. Welcome et La Loi du marché, dans lesquels il mouillait pourtant déjà bien la chemise, semblent, a posteriori, des caresses de revendication en regard de la poigne qu’il dégaine dans En guerre. Le cheveu à ras et le corps sur-animé par la conviction, il fait bouclier à la bêtise en déconstruisant pierre par pierre l’arbitraire du capitalisme et des injustices sociales. Nous, on dit  : « Lindon président ! » 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :