Illimité n°277 mai 2018
Illimité n°277 mai 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°277 de mai 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : UGC Ciné Cité

  • Format : (200 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 99,6 Mo

  • Dans ce numéro : tout sur les mères.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 – Encore ! Encore ! Jeu vidéo – God of War Kratos, demi-dieu si culte que PNL lui a consacré un titre pour son sens de la famille, revient armé d’une hache et de son fils dans ce quatrième volet, après huit ans d’absence. Tout ce qui faisait le sel de cette licence baroque et non moins bourrine est exhumé. Ses dizaines d’heures de jeu contenus dans Livre – Super Ciné Battle de Daniel Andreyev et Stéphane Bouley S’il vous arrive, dans les nombreux temps morts de votre existence, de hiérarchiser des films parfaitement réfractaires à toute idée de hiérarchie, alors ce livre est peutêtre fait pour vous. Vous y trouverez tout un tas de listes très amusantes (« les meilleurs débardeurs de l’histoire du cinéma », « les meilleures scènes de cascades signées Rémy Julienne » …) agrémentées de petits modules parfois tordants. Cet objet est l’extension papier d’un podcast ciné au long cours dans lequel Daniel Andreyev et Stéphane Bouley s’amusent à classer les meilleurs films de chaque décennie. Comme son versant audio, ce bouquin a la grande qualité d’utiliser le prétexte de la subjectivité dévorante pour mieux nous refiler l’envie de s’injecter des films ad lib. L’essentiel n’est donc pas de partager les goûts des deux zozos (Indiana Jones 3 mieux qu’À la poursuite d’Octobre rouge ?) mais de goûter à un enthousiasme qu’ils ont le chic de savoir partager. ▶ Aux éditions Dunod. un seul plan séquence qui donne l’impression de dégringoler d’un cercle des enfers à l’autre ; sa rythmique qui met les nerfs en pelote ; l’imaginaire mythologique qui permet de déployer une fresque munificiente et des jeux d’échelles astronomiques. Sauf que, cette fois, on quitte la Grèce et son Olympe pour les terres du Nord, la Scandinavie d’avant les Vikings, celle d’Odin, de Thor et de Loki… Autre déplacement notable  : la caméra. L’angle de vue s’est resserré façon Gears of War, de sorte qu’on n’assiste plus aux combats depuis une hauteur confortable mais qu’on se retrouve plongé dans l’action en état de panique quasi permanent. Taïaut ! ▶ Sur PS4. DVD & Blu-ray – Tout là-haut de Serge Hazanavicius Scott, la vingtaine, snowboarder, n’a qu'un rêve  : se taper une descente depuis le sommet de l’Everest. Mais le rookie a encore du chemin à parcourir avant de fricoter avec le toit du monde, si bien qu’il demande de l'aide à Pierrick, un rider expérimenté et taciturne. Oubliez le Kev Adams roi des cours de récré, celui-ci continue son ascension dans les rôles à contreemploi, après Amis publics. Dans sa nouvelle panoplie emmitouflée, il est la star de ce film signé Serge Hazanavicius  : une histoire d'amitié filiale sur fond de poudreuse et dépassement de soi aux paysages magnifiques mis en scène avec passion. Pas de doute, l’hiver est de retour. ▶ En DVD & Blu-ray chez UGC.
Paul Grelet Jean-Pierre « Dead Man » LE JOURNALISTE CINÉPHILE INSATIABLE JEAN-PIERRE LAVOIGNAT NOUS LIVRE SA NOUVELLE SALVE DE GRANDS CLASSIQUES, PROJETÉS EN MAI DANS LES CINÉMAS UGC. JEUDI 3 MAI 2018 LES AFFRANCHIS (1990). De Martin Scorsese. Avec Robert De Niro, Ray Liotta, Joe Pesci, Lorraine Bracco... Un des sommets de l’œuvre de Scorsese. Un film noir à la mise en scène éblouissante et aux acteurs d'exception. Un cinéaste en état de grâce, capable d’organiser le mystère de toute une vie, de l'offrir en représentation, de la mettre en scène justement, pour lui donner du sens. Et de montrer comment on passe de la mythologie aux faits divers, sur le chemin aride de la trahison et de la solitude. JEUDI 10 MAI 2018 DEAD MAN (1995). De Jim Jarmusch. Avec Johnny Depp, Gary Farmer, John Hurt, Robert Mitchum... Un étrange voyage tout à la fois poétique, onirique, mélancolique, initiatique, mystique – et burlesque aussi. Un curieux western aux allures de road movie – ou l’inverse. Un noir et blanc sublime, des paysages envoûtants, des accords de guitare électrique signés Neil Young, un Amérindien fan de poésie anglaise, Johnny Deppformidable de détachement et d'intensité, la dernière apparition de Robert Mitchum... Sans aucun doute un des meilleurs films de Jim Jarmusch. JEUDI(S) 17, 24 ET/OU 31 MAI 2018 LES AILES DU DÉSIR (1987). De Wim Wenders. Avec Bruno Ganz, Otto Sander, Peter Falk, Solveig Dommartin... L’histoire d'un ange qui tombe amoureux d’une trapéziste belle et sensuelle pour laquelle il va renoncer à l'éternité. Un film rare et beau, littéralement poétique et envoûtant, dont quelques images font désormais partie de notre imaginaire collectif, porté par une actrice pareille à un rayon de soleil et par des acteurs à la puissance d'émotion imparable. Un hommage bouleversant à Berlin, encore déchirée en deux par le mur. Prix de la mise en scène à Cannes en 1987. ▶ AUX TARIFS HABITUELS POUR TOUS, 5 ¤ POUR LES MEMBRES DU CLUB EASY UGC* ▶ ABONNÉS UGC ILLIMITÉ, INVITEZ LA PERSONNE DE VOTRE CHOIX À UNE SÉANCE CULTE***Tarif valable sur présentation d’une carte UGC+ activée au Club Easy UGC, sur ugc.fr et aux caisses des cinémas participant à l’opération. **Invitation à retirer aux caisses de votre cinéma sur présentation de votre carte UGC Illimité, dans la limite des places disponibles. VINCENT PONTET, COLL. COMÉDIE-FRANÇAISE LE THÉÂTRE AU CINÉMA DE MARIVAUX MISE EN SCÈNE DE CLÉMENT HERVIEU-LÉGER HORAIRES ET RÉSERVATION SUR UGC.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :