IGN Magazine n°97 jan/fév/mar 2020
IGN Magazine n°97 jan/fév/mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°97 de jan/fév/mar 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : IGN

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : un IGN en trois dimensions.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
>ei/(f i I Ai) i Ilr i'lWIL\,.,\` -'...:-.3\I" < 1-Peii(/f f Vit)) 1) [U\Y\ ; 1/4\.""..‘\4*.-_.'\"", -Cii-i ? e((i f (III\) } j âmi,(,\M 111._...'. ee).31:-, ee -.. : - 4.. el-e ? F O R Ê T S, i,-:°' - ille 7,""..1...  : x « iir.1e.:".114. -Pl'%miel:. — —dm. -":de +14,1\_.e' nallier71.111111aliele'.I -'e_4 il. ». !...r.r.', 4 jj 1."111eller"."'.. -')"'... É.% '-.. il F...ii. a... l'e-. rk.7'.. 7.d+ffèrgaWaillagege-.'1...-'..'.'.P.f e Des points de rencontre pour sauver des vies Dans un bel élan collaboratif, les acteurs forestiers français achèvent de couvrir les zones boisées d’un maillage de points facilitant l’intervention des secours. Il sera prochainement en ligne sur le Géoportail et accessible depuis une appli mobile dédiée. E n moyenne, en France, les secours mettent 13 minutes pour arriver sur les lieux d’un accident. En forêt, ce chiffre grimpe à 25 minutes. À elle seule, la prise d’appel dure 2 à 3 fois plus longtemps tant il est souvent difficile pour les victimes ou les témoins d’indiquer précisément où ils se trouvent. Et, une fois sur place, nous pouvons encore avoir les plus grandes difficultés à nous approcher… » Aujourd’hui capitaine de sapeurs-pompiers, Jean-Baptiste Aubertin est convaincu depuis son stage étudiant en 2013 à la Mutualité sociale agricole (MSA) de Lorraine de la nécessité d’améliorer les conditions d’intervention en forêt et dans les zones éloignées des habitations. 20/IGN MAGAZINE/HIVER 2020 S E C O U R S E N F O R Ê T Le Grand Est en éclaireur Un décret gouvernemental sur les conditions de travail en milieu forestier vient alors de demander aux maîtres d’œuvre d’anticiper les situations d’accident en indiquant sur leurs fiches de chantier les voies d’accès pour les secours, au plus près de la zone de travail. L’idée de dresser une carte des points ayant les caractéristiques nécessaires pour une intervention efficace se fait jour. La région Lorraine servira de laboratoire. En lien avec les forces de secours, les principaux acteurs de la filière – entreprises de travaux, gestionnaires publics ou privés, communes forestières… – s’associent au projet porté par la MSA. Jean-Baptiste Aubertin en assure la coordination. « Nous avons d’abord établi un cahier des charges pour ces points  : ils doivent bénéficier d’une couverture..Mal
4- téléphonique correcte, y compris quand les feuillages sont denses, être identifiables sans confusion possible, être accessibles sans rencontrer ni barrières ni grillages et permettre le stationnement d’au moins deux véhicules sans gêner le passage. Ils doivent aussi avoir une densité suffisante pour être toujours à moins de 3 kilomètres du lieu de l’accident. » En quelques mois, 3 300 points de rencontre des secours en forêt (PRSF) voient le jour dans les départements de Moselle, Meurthe-et-Moselle, Vosges et Meuse. Ils sont mis en ligne sur le site Internet de la MSA Lorraine. Il suffit d’agrandir la carte puis de cliquer sur le point choisi pour obtenir son nom de code et sa localisation précise. Le premier au sud de Metz s’appelle par exemple « PRF 57 3512-GRANGE LE MERCIER. » Ses coordonnées DFCI sont « KL 86 A0 4 ». L’entrepreneur forestier travaillant à proximité n’a qu’à porter ces renseignements sur sa fiche de chantier. Le message est largement diffusé dans la profession ainsi qu’aux services départementaux d’incendie et de secours (SDIS). Un projet collaboratif à l’échelle nationale Les PRSF n’intéressent pas seulement ceux qui travaillent quotidiennement en forêt. Les promeneurs, les pratiquants de nombreux sports ou les particuliers usant de leur droit d’affouage peuvent aussi s’y trouver en situation de détresse. En janvier 2019, le projet passe à l’échelle nationale avec une tonalité collaborative encore plus forte. « L’idée est de compléter le maillage en mobilisant tous les usagers réguliers qui le souhaitent, explique Tammouz Eñaut Helou, coordinateur du projet et chargé des services forestiers et ruraux à la FNEDT 1, qui le soutient financièrement. Ils sont sur le X.Grenier/CNPF  : =_-. -1\,'-'.G, I 1 « En forêt, la prise d’appel de secours dure 2 à 3 fois plus longtemps. » L E X I Q U E Carroyage DFCI ICI Maillage utilisé en France par les acteurs de la défense des forêts contre les incendies dont l’unité élémentaire est un carreau de 2 kilomètres de côté. Affouage Droit accordé par un conseil municipal de pratiquer certaines coupes dans les bois communaux pour l’usage domestique. Espace collaboratif IGN Application mobile qui permet, une fois inscrit et authentifié, de signaler des modifications, des manques ou des incohérences dans les bases de données géographiques de l’IGN. HIVER 2020/IGN MAGAZINE/21 -41) F O R Ê T S terrain et donc les mieux placés pour choisir les bons points. Le relais dans les différents réseaux est assuré par les 20 membres de notre comité de pilotage, qui représentent la plupart des grandes organisations liées à la forêt. Ils se chargent de sensibiliser les usagers à l’importance de ce projet, en insistant sur le respect scrupuleux des critères. En parallèle, nous testons l’appli mobile qui va leur faciliter la tâche. » Celle-ci s’appuie directement sur les fonctionnalités de l’Espace collaboratif IGN. Au passage du doigt sur l’icône, une carte apparaît pour situer sa position, vérifier l’absence de point déjà identifié à proximité et en déclarer un nouveau, ce qui implique de valider, un par un, les critères définis dans la liste. Chaque contributeur devra bien sûr avoir été habilité par un gestionnaire de groupe désigné en comité de pilotage. Enfin, toutes les propositions seront partagées avec les SDIS puis intégrées dans le calque dédié du Géoportail, et en ligne sur le site. Les milliers de points déjà identifiés dans le Grand Est auxquels s’ajoutent plus de 19 000 points recensés par les agents de l’ONF 2 seront les premiers à basculer. « Notre objectif est d’arriver très rapidement à une couverture complète du territoire. L’application mobile sera ensuite accessible à tous, avec la même simplicité. Ce sera la conclusion d’un bel élan collectif pour sauver des vies. » 1. FNEDT  : Fédération nationale entrepreneurs des territoires. 2. Office national des forêts. e\- - eçe - - - - -. -'.., ,\,_"I-à/,yM\ (\\j j-%\\,_2f(i(/r, , t à\N\, y, F4 _,.\\N...., [(e_M



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :