IGN Magazine n°96 oct/nov/déc 2019
IGN Magazine n°96 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : IGN

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : la Géodesie, les pieds sur terre...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
F O R Ê T S « Ce sont des problématiques émergentes, appelées à prendre une importance croissante. » 20/IGN MAGAZINE/AUTOMNE 2019 L E X I Q U E Biomolécules extractibles Composés chimiques présents dans le bois et qui lui confèrent ses propriétés  : couleur, odeur, aspect, résistance, durabilité… Ils peuvent en être extraits par des solvants organiques ou de l’eau pour bien des utilisations, notamment en pharmacie et cosmétique. Connexes Écorces, sciures, copeaux, chutes… Les connexes sont les coproduits de la transformation des grumes en planches ou en pièces de bois de sections plus importantes. Mesure de cernes. sol. Estimer les parts respectives des nœuds, de l’aubier, de l’écorce et des branches dans le volume total de l’arbre requiert un premier calcul complémentaire, qui doit être suivi d’un deuxième pour en soustraire l’eau et n’en garder que la matière sèche, qui contient les biomolécules, puis d’un troisième pour déterminer sa teneur précise pour chaque molécule d’intérêt. Pour fournir à l’IGN les coefficients nécessaires, une thèse en chimie et deux thèses de dendrométrie 2 sont en cours respectivement à l’université de Lorraine 3 et à l’INRA de Champenoux 4. Les cinq essences parmi les plus représentées dans les forêts du Grand Est et de Bourgogne- Franche-Comté passent au crible des tomographes à rayonX, lyophilisateurs et autres extracteurs, pour livrer une image précise de leur structure, puis leur richesse dans une dizaine de molécules cibles. Les sujets choisis sont bien sûr de tailles diverses. L’étude du sapin, de l’épicéa et du douglas est en cours. Celle du chêne et du hêtre vient de commencer. « Nous sommes contraints d’attendre leur conclusion définitive pour intégrer les résultats dans l’inventaire, poursuit Antoine Colin. Pour autant, nous ne cessons de dialoguer avec les chercheurs pour nous assurer que le moment venu, leurs calculs complexes pourront effectivement se raccrocher aux mesures réalisées classiquement sur les placettes d’inventaire, dont la hauteur et la circonférence des arbres. » Concertation avec la filière En parallèle, son équipe avance à marche forcée sur le deuxième volet du projet  : la création d’une nouvelle fonction de l’inventaire qui permettra aux utilisateurs de choisir avec précision leur périmètre géographique de calcul. Cet outil ressemblera à une strate cartographique nouvelle sur laquelle il sera possible de sélectionner les contours d’un domaine forestier, d’une vallée, d’un massif… Une version de démons-
A-M Bertrand Tomographe à rayonsX. L E S C H I F F R E S La biomasse dans l’Est de la France Grand Est 1,9 M d’ha 215 m 3/ha Bourgogne- Franche-Comté 1,7 M d’ha 230 m 3/ha tration sera en ligne dès l’automne, avec des ordres de grandeur approchés sur les quantités d’extractibles. Elle sera proposée aux professionnels s’étant manifestés lors des cinq premières réunions publiques. Elle illustre un autre aspect essentiel du projet  : communiquer sans attendre ses résultats Charline Mola INRA-Silva F O R Ê T S PAR O L E D’E X P E R T - - - Antoine Colin chef du département Ressources forestières et carbone de l’IGN ExtraFor_Est est un projet régional pour un enjeu national  : faire émerger une filière forêt-chimie répondant aux nouvelles attentes écologiques et économiques de notre société. Sans jeu de mots, nous jouons ici le rôle de défricheur. provisoires pour s’assurer que, dans leur forme, ils répondront aux besoins. Une « politesse » qui ne peut qu’amener forestiers, scieurs, chimistes et industriels à lancer sans attendre des projets de valorisation car, pour l’instant, il existe peu de débouchés. « Ce sont des problématiques émergentes, appelées à prendre une importance croissante avec la montée des enjeux écologiques, conclut Antoine Colin. ExtraFor_Est peut être mis en parallèle avec Xylodensmap, un autre projet de l’INRA auquel nous participons. Il cherche à estimer précisément la quantité de carbone séquestrée par nos forêts, à partir du dispositif d’inventaire. Pour que nos modèles économiques évoluent dans le bon sens, il faut d’abord que ce type d’outils existent. » 1. De l’université de Lorraine et d’AgroParisTech. 2. La dendrométrie mesure les caractéristiques physiques quantifiables des arbres. 3. Au Lermab, Laboratoire d’études et de recherche sur le matériau bois. 4. Dans l’UMR (unité mixte de recherche) Silva. AUTOMNE 2019/IGN MAGAZINE/21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :