IGN Magazine n°96 oct/nov/déc 2019
IGN Magazine n°96 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : IGN

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : la Géodesie, les pieds sur terre...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
D É C R Y P T A G E GNSS  : comment fonctionne le positionnement par satellite ? Les GNSS (global navigation satellite systems) donnent la position d’un élément partout et en temps réel. Ce sont les systèmes les plus précis utilisés par les outils de géolocalisation. Explications. Les satellites Ils tournent autour de la Terre et transmettent en continu des signaux radios codés. Comment se fait la géolocalisation ? Pour déterminer la position exacte sur le globe, on utilise le principe de trilatération. Il s’agit de localiser un objet en 3D en calculant la distance qui le sépare de trois points de référence. Comme les horloges des satellites, ne sont pas parfaitement synchronisées, un quatrième satellite doit être observé. Les différentes constellations GNSS États-Unis  : GPS Russie  : Glonass Europe  : Galileo Chine  : Beidou 16/IGN MAGAZINE/AUTOMNE 2019 L’utilisateur Une puce associée à une antenne radio dans un récepteur (station GNSS de géomètre, smartphone, ordinateur de navigation, etc.) est utilisée pour décoder les signaux. Elle calcule la distance qui le sépare de l’émetteur, le satellite, en mesurant leur temps de parcours. Les stations de contrôle et de poursuite Réparties sur la Terre, elles permettent aux opérateurs de suivre et communiquer avec les satellites pour leur fournir en particulier les paramètres de navigation (éphémérides) nécessaires à l’utilisateur pour se géolocaliser. On en compte quelques dizaines par constellation GNSS. L’IGN, avec des partenaires européens, contribue à la gestion et au suivi du système européen en fournissant les éléments utiles au calcul (position validée et très précise des stations et des satellites).
Louis-Adrien LAgneau/CNPF C A H I E R F O R Ê T S EXTRAFOR_EST Les biomolécules des arbres à l’heure de l’inventaire Depuis 2017, l’IGN participe au projet ExtraFor_Est. S’appuyant notamment sur l’inventaire forestier, il a pour objectif d’évaluer la richesse de nos forêts en biomolécules recherchées par l’industrie. Il prépare ainsi l’avènement d’une chimie verte, plus respectueuse de l’environnement. F O R Ê T S AUTOMNE 2019/IGN MAGAZINE/17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :