IGN Magazine n°95 jui/aoû/sep 2019
IGN Magazine n°95 jui/aoû/sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de jui/aoû/sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : IGN

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 19,7 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux enjeux de la cartographie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
MAGAZINE 08 Trimestriel de l’Institut national de l’information géographique et forestière - 73, Avenue de Paris, 94160 Saint-Mandé. Tél.  : 01 43 98 80 00. ISSN  : 1624-9305 Directeur de la publication Daniel Bursaux Directrice de la rédaction Dominique Jeandot Rédacteur en chef Éric Bonneau Comité de rédaction E.Mérillon, D.Moisset, M.Morand, F.Cantat, K.Courtès, F.Fuchs, N.Lambert, A.Defossez Ont participé à la rédaction A.Brillu, B. Jaulin, A.Kolk, D. Deguines, G. Tixier Illustration Matthieu Appriou Conception éditoriale et graphique Citizen Press Couverture iStock, IGN Crédits photos IGN, iStock, Terra Impression IGN Dépôt légal Été 2019 Abonnez-vous gratuitement en contactant notre service client  : service.client@ign.fr 2/IGN MAGAZINE/ÉTÉ 2019 04 17 22 27 SOMMAIRE 04_L’essentiel _Naissance d’un volcan _Nouvelle réglementation pour le système national de référence de coordonnées _La boutique IGNrando’_Les nouveaux lauréats d’IGNfab_Voyage au cœur des données temporelles _Une enquête cartographique et iconographique 08_Le dossier _Les nouveaux enjeux de la cartographie 16_Décryptage _Le processus de fabrication d’une carte 17_Forêts _La BD Forêt  : une cartographie accessible à tous _BD CARTO État-major  : un outil pour mieux connaître l’histoire de l’occupation des sols 22_Outils & Données _Atteintes à la biodiversité  : une cartographie sur mesure 24_Enseignement & Innovation _Mettre l’utilisateur au centre des évolutions 27_Éclairage _Patrimoine cartographique de l’IGN  : la deuxième vie 30_Portrait _Jean-Paul Arif  : l’ingénieur spatial devenu éditeur SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX facebook.com/ignfr/linkedin.com/company/ignfrance/twitter.com/ignfr/instagram.com/ign_france/
Ma première expérience avec les cartes IGN remonte à l’été 1980. Des travaux de terrain en géographie m’avaient conduit pour deux mois dans le sud de la France, et c’est à la carte topographique au 1  : 25 000, notamment, que je dois ma survie ! Beaucoup de choses ont changé depuis cette époque. Aujourd’hui, c’est plutôt IGNrando’que j’utiliserais pour me déplacer, ce genre d’applis où un gros point de couleur vient répondre à la première des questions qu’on pose à une carte  : « Où suis-je ? ». La souplesse des cartes que l’on peut préparer avec le Géoportail est elle aussi très pratique. Cependant, pour des travaux d’annotation sur le terrain, je me dis que c’est encore la carte papier que je préférerais emporter. Examiner les développements de la cartographie, c’est tout aussi bien suivre l’histoire de l’IGN. Les deux vont de pair en matière de cartographie topographique, l’IGN ayant toujours été à la pointe des évolutions. C’est vrai en particulier de la généralisation cartographique, domaine dans lequel la recherche de l’IGN est depuis longtemps leader, et pour lequel elle contribue aux activités de l’Association cartographique internationale. Pour le dire à gros traits, la carte, hier, était un produit achevé, statique, qu’elle fût imprimée sur papier ou affichée sur un écran. Les cartes aujourd’hui ne sont plus ces réalisations définitives, elles sont produites, à l’instant de la requête, par des services Web de cartographie numérique. Et, demain, la carte sera Menno-Jan Kraak Président de l’Association cartographique internationale Observer et caractériser le monde « La première question qu’on pose à une carte  : « Où suis-je ? » » ÉDITO encore différente. Ce n’est pas dire pour autant qu’hier est un passé disparu. Nous avons toujours besoin de produits cartographiques imprimés et diffusés sous de multiples formes, comme le décrivent bien les pages de ce magazine consacrées à la cartographie. Aujourd’hui, avec Internet, la génération de données a énormément augmenté, ouvrant au plus grand nombre l’accès à une multiplicité de produits cartographiques, via le Géoportail et des applications comme Multicarto France ou IGNrando’. Cela a aussi simplifié l’intégration des informations, comme le prouvent les bases de données sur les forêts et la biodiversité qui sont présentées dans ce numéro. Demain, nous pourrons observer et caractériser le monde, partout et en temps réel, d’une manière qui prend en compte les connaissances, les sensations, les besoins et les attentes des utilisateurs en matière de géolocalisation. Les développements dans la conception des interfaces de réalité virtuelle - réalité augmentée rendent les cartes toujours plus intuitives pour les utilisateurs. La carte deviendra de plus en plus un affichage intelligent adapté au point de vue de la personne, interactif, dynamique et ajustable. Par ailleurs, les données topographiques très détaillées de demain seront également utilisées par les robots pour trouver leur chemin. Ces robots sauront mettre à jour leurs propres bases de données. Mais les données spatialisées dont ils ont besoin pour circuler, peuton les considérer encore comme des cartes ? La question se pose, dans la mesure où la dimension visuelle n’est plus de mise. Ce qui est certain, c’est que les humains, eux, auront toujours besoin d’interfaces avec le monde sous la forme de cartes. Toutes ces avancées technologiques, et l’acceptation sociale qui les banalisera, demanderont toujours d’adapter sans cesse l’enseignement et la recherche en cartographie. Intégrer les innovations et comprendre comment nous, humains, pouvons en tirer le meilleur parti resteront deux enjeux cruciaux pour notre domaine. Il est essentiel de préserver le passé pour fonder les analyses et les décisions de demain, non seulement le passé décrit par l’ancienne carte papier archivée, mais également celui renseigné par les cartes produites par les services Web à différentes époques. Le présent numéro d’IGN Magazine apporte l’éclairage de la pointe de la technologie de l’IGN sur toutes ces questions. Je vous en souhaite bonne lecture. Contribuons, grâce aux cartes, à faire de ce monde un monde meilleur. ÉTÉ 2019/IGN MAGAZINE/3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :