IGN Magazine n°94 avr/mai/jun 2019
IGN Magazine n°94 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : IGN

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 17,0 Mo

  • Dans ce numéro : la géographie au service du progrès.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
P O R T R A I T Ariane Audouin-Dubreuil Béatrice Jaulin Louis Audouin-Dubreuil (1887-1960) a été le chef en second des expéditions Citroën en Afrique et en Extrême-Orient. Une aventure humaine exceptionnelle dont sa fille, Ariane, a voulu sauvegarder la mémoire pour la partager avec le grand public. 30/IGN MAGAZINE/PRINTEMPS 2019
La mémoire des cœurs aventureux Le bureau d’Ariane Audouin-Dubreuil est une invitation au voyage. Un voyage sur les traces de ces explorateurs qui, à l’invitation d’André Citroën, se sont lancés sur les pistes de l’Afrique et de l’Extrême-Orient, à bord d’autochenilles. La traversée du Sahara (1922-1923), la Croisière noire (1924-1925) à travers l’Afrique et la Croisière jaune (1931-1932), qui relia Beyrouth à Pékin, ont été des prouesses humaines et techniques. Mais pas seulement. En effet, des chercheurs, des historiens et des artistes ont participé à ces expéditions, dont le but était aussi scientifique et culturel. Louis Audoin-Dubreuil a rapporté de ses voyages d’exceptionnels témoignages de pays aujourd’hui bouleversés par la guerre et les destructions. Photographies, carnets, dessins et objets gardent la mémoire de ces hommes courageux autant que les traces d’un passé disparu. « Mon père est mort quand j’avais vingt ans. J’ai hérité de sa maison du Sud tunisien et de tous les objets et archives qui y étaient entreposés, raconte Ariane. J’ai entrepris de tout rapatrier en France pour les sauvegarder. Je partais avec ma 2CV. Je prenais le bateau et je traversais la Tunisie. Je chargeais ma voiture et je repartais. Puis je revenais et recommençais… » Pendant vingtcinq ans, Ariane « oublie » le trésor transmis par son père, désormais à l’abri chez elle. Il lui faut gagner sa vie. Elle fait du théâtre et s’embarque avec une troupe de comédiens pour une tournée de sept mois et demi dans les pays d’Afrique française, anglaise et portugaise, juste avant la déclaration des indépendances. « C’était une aventure extraordinaire ! Quand je regarde le film tourné pendant la Croisière noire, je reconnais l’Afrique que j’ai traversée. Ces villages, ces danses, ces chants… Rien n’avait changé depuis les années 1920 ». Après le théâtre, Ariane travaille comme mannequin. À 27 ans, elle passe son baccalauréat par correspondance et étudie pour devenir psychothérapeute. Révéler ce patrimoine unique Elle devient conseillère municipale puis maire-adjointe aux Affaires sociales à la mairie de Boulogne-Billancourt. Mais la grande affaire de sa vie est désormais le classement des archives de son père. « J’ai suivi le tracé des expéditions sur les cartes. J’ai lu tous les livres sur ce sujet ainsi que les nombreux carnets de mon père. J’ai regardé des centaines de photographies. Peu à peu, j’ai reconnu et situé les lieux et les personnes. Un travail immense mais passionnant ! » Pour Ariane, pas question de garder caché ce patrimoine unique. Il doit être révélé au grand public. Elle publie, organise des expositions, donne des conférences. Avec un souhait  : faire revivre les expéditions, transmettre la mémoire de ces hommes « au cœur aventureux, qui aimaient l’aventure pour l’aventure sans jamais en tirer gloire ». Ariane n’est pas encore au terme de sa tâche. Elle souhaite léguer à la Société de géographie les archives de son père, ce qui impose de mesurer, numéroter, légender P O R T R A I T et coller sur des feuilles de canson noir tout le fonds photographique. Pour le moment, elle se consacre à un livre bien différent. « Je raconte la vie de ma sœur aînée qui était handicapée. Je voudrais témoigner du bonheur que peut aussi nous apporter une telle vie. » « Quand je regarde le film tourné pendant la Croisière noire, je reconnais l’Afrique que j’ai traversée. » B I O G R A P H I E 1961 Tournée de théâtre en Afrique, sous la responsabilité d’un sociétaire de la Comédie française. 1980 Après une expérience hospitalière, ouvre son cabinet de psychothérapeute. 1999 Devient membre de la Société de géographie. Nommée sociétaire en 2016. 2002 Publication d’un premier ouvrage aux éditions Glénat (collection de la Société de Géographie) intitulé  : La Croisière jaune, sur la route de la Soie. Suivront, chez le même éditeur, La Croisière Noire  : sur la trace des explorateurs du XIXe siècle (2004) et La Croisière des Sables  : sur les pistes de Tombouctou (2005) 2013 Publication de deux ouvrages qui font revivre l’histoire de l’officier  : Louis Audouin-Dubreuil. Lignes de fronts, et Louis Audouin-Dubreuil, correspondant de guerre malgré lui. PRINTEMPS 2019/IGN MAGAZINE/31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :