IGN Magazine n°94 avr/mai/jun 2019
IGN Magazine n°94 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : IGN

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 17,0 Mo

  • Dans ce numéro : la géographie au service du progrès.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
D É C R Y P T A G E 16/IGN MAGAZINE/PRINTEMPS 2019 La photogrammétrie La photogrammétrie utilise des mesures effectuées sur plusieurs images, prises selon des points de vue différents. Les images sont ainsi combinées de manière à déterminer la forme, la dimension et la situation dans l’espace d’un objet, et donc, à le représenter en trois dimensions. La photogrammétrie est une technique utilisée aussi pour calculer et produire les ortho-photos. IGN Le principe  : la vision stéréoscopique La photogrammétrie repose sur le principe de la vision humaine. Lorsque nous observons un objet, deux images différentes se forment sur la rétine de chacun de nos yeux. C’est ensuite notre cerveau, qui, grâce au réflexe oculaire de convergence-accommodation, traite les deux images pour que nous voyons l’objet en relief. Prises à quelques secondes d’intervalle, ces trois images illustrent les déformations engendrées par la hauteur des objets. 1 - La prise de vue aérienne La photogrammétrie se fait notamment à partir d’images aériennes à axe vertical de très grande qualité. La caméra, étalonnée pour fournir une perspective rigoureuse, enregistre les positions exactes des points de vue et les angles au moment de la prise de vue. Roberto Sorin Approchez-vous du dessin, vous apercevrez une pyramide en relief. 2 – Le traitement Les images sont traitées par un appareil de restitution. Celui-ci met en corrélation deux images qui se recouvrent pour en sortir une représentation en 3D. Autrefois mécaniques, ces appareils sont aujourd’hui numériques et de plus en plus automatisés. 3 – Les applications À partir de la restitution, l’opérateur peut enregistrer les coordonnées géographiques des objets présents à l’image. Il identifie les différents éléments  : habitations, routes, forêts… Ces données sont ensuite organisées au sein de la base de données, complétées par le topographe, sur le terrain, puis utilisées par le cartographe. La photogrammétrie répond au besoin de reconstruction numérique en 3D d'un objet, d'un bâtiment, d'un terrain. Elle est aujourd'hui une méthode de mesure 3D utilisée dans divers domaines  : topographie, architecture, BTP, géologie, archéologie…
ONF C A H I E R F O R Ê T S MASSIF DE L’ARC BOISÉ  : un programme d’aménagement pour 20 ans D’allure naturelle, presque sauvage, les forêts qui composent le massif de l’Arc boisé font pourtant l’objet de soins constants et précis de la part de l’Office national des forêts (ONF). Prélèvements de bois et travaux à prévoir figurent même dans un document de référence établi pour 20 ans. F O R Ê T S PRINTEMPS 2019/IGN MAGAZINE/17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :