IGN Magazine n°76 oct/nov/déc 2014
IGN Magazine n°76 oct/nov/déc 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°76 de oct/nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : IGN

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les coulisses de la recherche à l'IGN.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
ns ign/L. Vivensang Dossier les coulisses de la recherche à l’ign APPRENDRE À DIALOGUER AVEC LA COMMUNAUTÉ WEB 14 octobre novembre décembre 2014/N°76/IGN MAgazine 14 L’IGN a un rôle essentiel à jouer dans la recherche sur le web sémantique. Bénédicte Bucher, chef du service de recherche en sciences de l’information géographique de l’IGN, nous explique le positionnement de l’institut face aux enjeux du web sémantique, des mégadonnées (Big Data), et la manière dont il doit s’adapter pour prendre part à cette marche vers le « tout-données ». IGN MAG  : Quels peuvent être les apports de l’IGN à la réflexion sur les mégadonnées (Big Data) ? Bénédicte Bucher  : De nombreuses données sont en rapport avec un lieu. L’IGN doit proposer l’équivalent du fond de carte topographique adapté à l’ère du web sémantique et des mégadonnées (Big Data), le référentiel géographique du web, pour permettre de traiter ensemble des données variées, de comprendre la relation entre des informations de différentes natures. C’est notamment l’objet de notre participation au projet Datalift financé par l’Agence nationale de la recherche. L’IGN est particulièrement attendu sur sa capacité à maîtriser et à décrire la qualité de la donnée au sens d’écart entre la donnée et une réalité géographique. C’est d’ailleurs une nécessité reconnue au niveau de l’Europe avec la directive Inspire, dont l’objectif est de définir de tels référentiels géographiques. 104 1 4 1146 ihr OA Ai is, 4:174e Pr jAikyoyilt.:064 A IGN MAG  : Que le projet Datalift vous a-t-il appris ? B. B.  : La recherche de l’IGN s’inscrit à l’interface de plusieurs communautés scientifiques. Les progrès rapides de certaines technologies dans notre domaine nous incitent à aller à la rencontre de nouveaux acteurs. Au travers de notre participation à Datalift, nous avons plus particulièrement dialogué et collaboré avec des spécialistes du web et également renforcé les échanges avec d’autres fournisseurs de données de référence comme l’Insee. IGN MAG  : Quelles orientations vous fixez-vous pour l’avenir ? B. B.  : Nous souhaitons poursuivre les collaborations avec les communautés utilisatrices de référentiels géographiques  : informaticiens, mais aussi urbanistes, écologues, pour ne citer qu’eux… Nous voulons progresser avec eux vers les référentiels géographiques de demain  : quelle localisation et à quel coût, en termes financier, d’expertise, de charge cognitive. Nous devons aussi accompagner la réforme de l’État autour des données et du numérique. Les décisions doivent pouvoir s’appuyer sur des données. Le décideur doit connaître l’écart entre la donnée et la réalité et maîtriser les risques induits sur la décision.
Il IGN Gilles Canaud, chef du département information géodésique Je souhaite connaître l’altitude de ma maison. Où puis-je la trouver ? Tout dépend de la précision souhaitée. Si vous cherchez un résultat au millimètre près, il faudra vous adresser à un géomètre-expert qui utilisera son niveau, son tachéomètre ou son GPS professionnel et se référera à un réseau de points connus très précisément. Par contre, si vous voulez une altitude au mètre près, vous pouvez trouver vous-même la bonne réponse sur la carte IGN au 1  : 25 000 de votre commune à l’aide des points cotés qui y figurent et des courbes de niveau. Pour ceux qui seraient fâchés avec ces notions pourtant élémentaires d’interpolation, une vidéo pédagogique existe sur la web-tv de l’IGN  : www.ign.fr ; rubrique « web TV IGN »/« Produits et services grand public »/vidéo « Comprendre les courbes de niveau ». Mais si vous êtes décidément rétifs aux règles de trois, le plus simple est alors de consulter le Géoportail. Une fois que vous avez tapé le nom de votre commune (française) dans le moteur de recherche et que vous avez recentré la photographie aérienne sur votre maison, il vous suffit de cliquer sur le bouton-cible qui se trouve à droite de l’écran, juste en dessous de la barre verticale de réglage de l’échelle, pour voir apparaître les coordonnées du curseur  : longitude, latitude et altitude au mètre près. C’est vraiment magique ! Évidemment, si vous vous contentez d’un ordre de grandeur, à 10 mètres près, un altimètre peut suffire car il ne faut pas oublier que cet appareil est basé sur la variation de pression atmosphérique. Le résultat affiché dépend donc beaucoup des conditions L’IGN VOUS RÉPOND météorologiques du moment  : à un endroit donné, une simple variation de pression d’un millimètre de mercure entraîne une variation d’altitude annoncée d’environ 11 mètres ! Enfin, méfiez-vous des indications sur la troisième dimension données éventuellement par les applications GPS de votre téléphone portable, ou par votre GPS de randonnée ou, pire encore, par celui de votre voiture car tous ces instruments, très pratiques pour se repérer en longitude et latitude, n’ont pas forcément les bons modèles de conversion entre hauteur et altitude, qui font appel à des notions fort complexes de géodésie, mais ceci est une autre histoire… 2 1. Affichage des coordonnées géographiques d’un point sur le site du Géoportail. 2. GPS de randonnée. 3. Nivellement direct de haute précision. joseph pankey - Fotolia 1 e :. ign -•'rf ; ç » 'Ç'. u 2 r w - r/o 0 3 Solutions IGN MAgazine/octobre novembre décembrE 2014/N°76 15 IGN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :