IGN Magazine n°1 septembre 2000
IGN Magazine n°1 septembre 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de septembre 2000

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : IGN

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 1,2 Mo

  • Dans ce numéro : Les bases de données à La Réunion

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Repères Institutions UNE CONSTRUCTION À GÉOMÉTRIE VARIABLE L’EUROPE DES GÉOGRAPHES Au commencement était l’Organisation européenne d’études photogrammétriques expérimentales (OEEPE), créée dans la foulée des premières constructions européennes. De cette première organisation est née, en 1980, le Comité européen des responsables de la cartographie officielle (Cerco) regroupant, au départ, Belges, Espagnols et Français, et fort aujourd’hui de 34 membres et de 3 observateurs. Ce dernier organisme a surtout une vocation politique et de coordination. Sur ce plan, l’édifice a été complété avec l’European Organisation for Geographic Information (Eurogi), association d’associations regroupant des coordinateurs nationaux pour l’information géographique, tels que l’Afigéo, en France, et les organismes européens thématiques comme le Cerco. Enfin, plus « opérationnel » depuis sa constitution en groupement d’intérêts économiques (GIE), le Multi-purpose European- Ground Related Information Network (Megrin) s’ajoute au dispositif. DE NOMBREUX PROJETS EN MARCHE Ce dernier a déjà quelques réalisations remarquables à son actif. Chargé de centraliser et de diffuser l’information sur les activités de ses 19 membres actifs (auxquels s’ajoutent 17 observateurs, tous membres du Cerco), le Megrin propose d’abord un répertoire des descriptions de données disponibles en Europe. Seconde tâche, nettement plus ardue : la constitution de Seamless Administrative Boundaries of Europe (Sabe) a l’ambition de définir les limites des subdivisions administratives de 26 pays. Un travail complexe, car basé sur la définition donnée par l’Union européenne de la plus petite entité « ayant sa propre assemblée élue ». Il faut donc trouver, dans bien des cas, des équivalences harmonisant des schémas administratifs différents et trouver le moyen de faire coïncider des délimitations nationales parfois divergentes. Encore plus ambitieux, le projet Pathfinder Towards a European Topographical Information Template (PETIT) se propose d’étudier la mise à la disposition des usagers d’une information homogène sur l’ensemble de l’Europe, avec l’appui financier de la Commission européenne. Plusieurs types d’utilisation sont visés, dont un fond de carte, et une application de calculs d’itinéraires. À terme, le traitement de la totalité de l’information topographique est également envisagé (Euromap). Autant de travaux qui débouchent, bien entendu, sur des produits susceptibles d’être diffusés par les divers participants à la future communauté européenne. Pour être plus efficaces, le Cerco et le Megrin envisagent de fusionner en une seule entité : EuroMapping.■ LE RÉFÉRENTIEL NATIONAL À MOYENNE ÉCHELLE LA BD CARTO : UNE MISE AU POINT PERMANENTE Née au milieu des années 80, la BD CARTO a atteint sa maturité. Son contenu détaillé sur l’ensemble du territoire métropolitain (1 000 000 de km de routes, 500 000 km de rivières, l’intégralité du réseau ferré, du réseau de transport d’électricité et des limites administratives), sa modularité (7 thèmes livrables séparément), sa précision décamétrique et la gamme étendue de ses modes de livraisons, font qu’elle est désormais largement diffusée et utilisée dans les services techniques des grands ministères, dans les collectivités locales et auprès des gestionnaires de réseau. DES APPLICATIONS MULTIPLES Premier référentiel planimétrique, de couverture nationale, elle est au cœur d’une gamme de produits avec lesquels elle est cohérente. Base de données bidimensionnelle, elle peut prendre du relief si on la croise avec la base de données altimétriques (BD ALTI ) , d’un niveau de précision équivalent. Elle a servi de fonds pour la rédaction de la série des cartes départementales, elle peut aussi être parfaitement superposée avec les fichiers SCAN 50 puisqu’elle est issue d’une vectorisation des mêmes fonds cartographiques. La BD CARTO est actualisée régulièrement, à des rythmes différents selon l’évolutivité des thèmes. Les informations d’évolutions sont collectées auprès des gestionnaires d’infrastructures avec lesquels des partenariats ont été noués. Elle est la base, avec la BD Carthage, du futur référentiel national de l’eau. Elle reste stable malgré ses mises à jour régulières car chacun de ses éléments est doté d’un identifiant unique qu’il conserve tout au long de sa vie. Facile d’accès, elle peut être rapidement installée et utilisée sur la majorité des Sig du marché, dans différents domaines : gestion du réseau routier, de l’environnement, inventaire du patrimoine, prévention des risques, étude d’impact, analyse sociodémographique.
GPS DES CARTES COMPATIBLES D epuis mars 1999, toutes les cartes IGN au 1 : 25 000, série bleue et TOP 25 nouvellement éditées ou rééditées, sont pourvues d’une grille bleue. Ce quadrillage kilométrique permet de faire le lien entre les coordonnées fournies par le GPS et la carte IGN. Une simple interpolation au sein d’un carreau donnera à l’utilisateur sa position sur la carte. La précision dépendra du récepteur GPS utilisé. UNE COOPÉRATION FRANCO-ÉGYPTIENNE LE PROJET ESA ENVIRONNEMENT LA POLLUTION SONORE EN RÉGION PARISIENNE G râce à la BD TOPO , la simulation à partir du logiciel Mithra permet de visualiser les immeubles les plus affectés par les nuisances sonores : sur les deux plans ci-contre, ce sont ceux qui figurent dans les teintes les plus sombres. Le même site (ici en bordure de la RN 184, en banlieue parisienne après la construction de l’autoroute A 104) voit nombre d’immeubles « pâlir » et même, dans certains cas, revenir au « vert », signe qu’ils ne devraient plus être affectés par les nuisances sonores à la suite de la réalisation de cet équipement. En effet, la diminution du trafic sur la route nationale peut être considérable, et les protections contre le bruit sont plus aisées à installer le long d’une autoroute que sur le parcours d’une « route ouverte », bordée de trop près par les habitations. Le projet ESA (Egyptian Survey Authority) est piloté par IGN FI, qui en assure la maîtrise d’œuvre. Il s’agit d’un transfert de technologie financé par les fonds d’un protocole franco-égyptien. Son objectif : mettre à la disposition de l’ESA la chaîne de fabrication de spatiocartes utilisée par IGN Espace, afin de lui permettre de compléter la cartographie au 1 : 50 000 de l’Égypte à partir de visées obliques Spot. Ce projet s’étale sur trois ans et comprend : – l’achat de matériel ; – l’achat d’images à Spot Image ; – un transfert de logiciel de production IGN ; – la formation au GDTA (Groupement pour le développement de la télédétection aérospatiale) pour la théorie et à IGN Espace pour les stages pratiques. Une combinaison panchromatique représentant le secteur est du Caire (Héliopolis et l’aéroport). La résolution est de 10 m + XS (résolution 20). L’assistance technique sera assurée par Reinhard Douté, ingénieur des travaux à IGN Espace. RÉGION PACA 1 2 Nuisances sonores en façade des bâtiments occasionnées par la nationale N 184. Avant réalisation du projet de l’autoroute A 104 (carte 1), puis après réalisation du projet A 104 (carte 2). L’INFORMATION GÉOGRAPHIQUE AU CŒUR DU CONTRAT DE PLAN L a région Paca a franchi un nouveau cap, en matière d’informations géographiques, en inscrivant un audacieux projet de généralisation de l’emploi de ces techniques au chapitre consacré au développement de la société de l’information de son contrat de plan, intitulé : « Construire une société de l’information pour tous ». Ses objectifs sont, tout d’abord, d’ajouter à la palette des référentiels IGN détenus jusqu’alors (BD CARTO , SCAN 25 et EDR 25 ) les fichiers à petite échelle et d’acquérir la totalité de la couverture de l’orthophotographie départementale, au fur et à mesure de sa parution. C’est aussi les droits d’usages déjà détenus pour couvrir de façon très souple les utilisations de tous les partenaires publics, les associations, la communication Internet en direction du grand public et des citoyens et assurer les besoins d’entretien et de mise à jour de ces référentiels. Ensuite, de consolider institutionnellement le mode de fonctionnement collectif (coordination, animation technique) avec la création d’un Comité régional de l’information géographique (Crige). Enfin, d’anticiper la généralisation de la divulgation d’un référentiel à grande échelle et des données cadastrales. DANS LA POCHE LA SÉRIE DES MINI-CARTES D’un format de 11,5 cm x 8 cm, les mini-cartes tiennent aisément à l’intérieur d’une poche de chemise. Cette série, créée, en 1998, avec la 952 (France routière), ne cesse de s’étendre. La « Mini forêt de Fontainebleau » a suivi en 1999. Désormais, ce sont la Corse, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Paris et ses environs, Paris à vélo, qui sont disponibles. Une autre série de 6 cartes, au même format, traite les musées de France par thème (archéologie, art, histoire, littérature et biographie, sciences techniques et société…). Il existe également des mini plans de ville pour Paris, Lille, Lyon, Marseille, Bordeaux… L’IGN, À VOTRE SERVICE… Retrouvez tous les produits et points de vente IGN sur notre site www.ign.fr et sur le 36 15 IGN (1 franc la minute), ainsi qu’à l’Espace IGN, 107, rue La Boétie, 75008 Paris. Tél. : 01 43 98 00 00. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :