IESF Magazine n°5 oct/nov/déc 2019
IESF Magazine n°5 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ingénieurs et Scientifiques de France

  • Format : (211 x 298) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 56,6 Mo

  • Dans ce numéro : Louis Pouzin, l'un des pères d'Internet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
DOSSIER Focus sur la Conférence Régionale des Grandes Écoles Frédéric Fotiadu, co-fondateur et président d’honneur de la Conférence Régionale des Grandes Écoles PACA, présente l’association, sa création, ses missions et ses ambitions. Pouvez-vous nous rappeler les missions de la CRGE ? C’est une initiative des directeurs en 2011 alors que se préparait la fusion des 3 universités qui a donné naissance à Aix-Marseille Université (AMU). Parallèlement se posait la question de fédérer les établissements non engagés dans cette fusion pour coordonner l’enseignement supérieur à une échelle territoriale. C’est dans ce cadre qu’est née la CRGE avec un triple rôle qu’elle a conservé  : Un club des directeurs d’établissements supérieurs du type grande école avec pour vocation de faciliter le partage d’information, la coordination et la concertation autour d’actions communes ; Un lieu de discussion autour de la 40 RÉGION PROVENCE structuration et du développement de site, focalisé à l’origine autour d’Aix Marseille Université, ainsi que de son articulation avec l’ensemble des écoles ; Un centre décisionnel autour de prises d’initiatives visant à promouvoir les axes portés par la CRGE et déclinés en actions à l’échelle locale. Même s’il n’existe pas de lien institutionnel avec la Conférence des Grandes Écoles, nous nous sommes constitués comme une antenne locale. En quelque sorte, nous avons ainsi anticipé ce qui est devenu aujourd’hui la politique de site. Aujourd’hui, la CRGE s’est étendue et regroupe une quinzaine d’écoles  : Arts et Métiers Paris – Centre d’Aix-en-Provence ; École Centrale de Marseille ; École Nationale Supérieure des Le bâtiment de Centrale Marseille. Mines de St Étienne, Site de Gardanne ; École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille ; Écoles de l’air de Salon-de- Provence ; École Nationale Supérieure Maritime, Marseille ; KEDGE Business School, Marseille ; Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence ; École Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs Pompiers, Aix-en-Provence ; YNCREA Méditerranée, ISEN Toulon ; Eurecom, Sophia-Antipolis ; Institut d’administration des entreprises d’Aix-en-Provence ; SEATECH, école interne de l’Université de Toulon ;
DR Frédéric Fotiadu accueille la nouvelle promotion de Centrale Marseille de 298 élèves ! PolyTech Marseille, école interne d’AMU, École Supérieure d’Art & de Design Marseille Méditerranée. La CRGE SUD PACA reflète donc bien la diversité des grandes écoles françaises. Nous avons un statut associatif et nous nous réunissons régulièrement. Au mois de juillet dernier, nous avons actualisé les statuts de l’association et renouvelé notre bureau qui est aujourd’hui présidé par le Professeur Rostane Mehdi, directeur de Sciences Po Aix. Dites-nous en plus sur l’offre de formation dans la région ? Il y a peu d’établissements d’enseignement supérieur autonome de type grande école dans la région. Le paysage s’est structuré à l’ouest autour d’AMU et couvre le territoire avec une trentaine de sites. Elle a noué des partenariats de recherche avec des organismes comme l’IN- RÉGION PROVENCE SERN, le CNRS, l’IRD, l’APHM, le CEA Cadarache, ainsi que Sciences Po Aix et Centrale Marseille. Ce consortium piloté par AMU a obtenu une initiative d’excellence A*MIDEX. Au-delà s’est constitué un 2 ème cercle dans le cadre de la politique de site sous la forme d’une association, Aix Marseille Provence Méditerranée, qui réunit les universités d’Avignon, de Toulon, l’IEP et Centrale Marseille. Le 3 ème cercle est constitué par les établissements de la CRGE liés par des conventions bilatérales. DOSSIER Bio Express Diplômé de l’ESCM (devenu ENSSPICAM) en 1987, Frédéric Fotiadu est Professeur des universités. Il a été nommé directeur de Centrale Marseille pour un premier mandat en 2009, puis en second en 2014. Il a contribué à la création de la Conférence Régionale des Grandes Ecoles, dont il est président d’honneur. Il est aussi Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques. Quels sont les enjeux qui persistent ? Si l’offre de formation est diversifiée, la région reste très déficitaire en élèves ingénieurs  : la moyenne nationale est de 5,1% des étudiants dans ces filières, avec un chiffre en constante augmentation, contre 3,2% pour la région PACA, la 3 ème région industrielle en France. Les grandes écoles doivent aussi attirer les talents au niveau national et international et disséminer leurs diplômés dans les entreprises locales et régionales. Dans le cadre de ce rôle majeur, nous cherchons à convaincre les acteurs économiques et les collectivités territoriales d’investir plus fortement qu’elles ne l’ont fait jusqu’alors pour développer les grandes écoles existantes. Et pour conclure, vos perspectives ? Le nouveau président et son bureau ont pour ambition d’impulser de nouvelles actions pour gagner en lisibilité et en visibilité en tant que collectif auprès du grand public, principalement autour de l’idée que le modèle de formation des grandes écoles a la capacité de créer de la valeur, des emplois en formant les responsables et les cadres dirigeants, scientifiques et technologiques de demain. La promotion 2018-2019. 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :