IESF Magazine n°5 oct/nov/déc 2019
IESF Magazine n°5 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ingénieurs et Scientifiques de France

  • Format : (211 x 298) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 56,6 Mo

  • Dans ce numéro : Louis Pouzin, l'un des pères d'Internet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
DOSSIER 20 INGÉNIEURS ET POLITIQUE Ingénieurs les communes ont besoin de vos talents
INGÉNIEURS ET POLITIQUE DOSSIER José Massol, Christian Colas, Denis Badré et Fabienne Keller ont eu la gentillesse de témoigner de leur expérience politique pour IESF et je les en remercie très chaleureusement. Femme, hommes, service public, entreprises, mandats locaux ou nationaux et européens, une riche diversité. Ce qui me frappe  : l’importance du mandat de maire, l’écoute et le sens du service, l’apport des compétences scientifiques, la vision et les valeurs avec en point commun l’enthousiasme pour construire une société plus humaine. L’importance des mandats locaux. Tous les quatre soulignent combien le travail local, l’écoute des personnes, le travail en équipe, la conduite des projets sont passionnants et manifestement gratifiants pour celles et ceux qui les exercent. Au moment où les élections municipales approchent, la communauté des ingénieurs se doit de relever le défi d’une présence d’au moins 4% qui représente la proportion des ingénieurs dans la population active. L’écoute et le sens du service. Quel que soit le niveau du mandat électif, le plaisir du contact humain personnalisé, la compréhension des besoins des citoyens et le souci d’apporter des solutions sont omniprésents. L’ingénieur est formé à la prise en compte des faits, à la transversalité, et à l’élaboration de solutions simples, facilement explicables. Le travail en équipe. Rassembler des compétences multiples, animer une action collective, c’est le quotidien d’un ingénieur de projet que l’on retrouve en politique. L’apport des compétences scientifiques. C’est une banalité de dire que les problèmes ont souvent des aspects systémiques complexes. L’ingénieur, au sein des équipes, a le devoir de toujours apprendre, de simplifier et de faire de la pédagogie en permanence. La vision et les valeurs. Elles sont très présentes dans les quatre témoignages et caractéristiques de la communauté des ingénieurs. Des enjeux comme l’écologie et la construction de l’Europe en constituent un vaste champ d’application. Enfin, permettez-moi de revenir sur l’enthousiasme que je ressens à construire une société décloisonnée et plus humaine. Un optimisme réconfortant. François Lureau Président d’honneur d’IESF 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :