IESF Magazine n°4 avr à sep 2019
IESF Magazine n°4 avr à sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de avr à sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ingénieurs et Scientifiques de France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : face aux enjeux incontournable de l'innovation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ASSOCIATION Soixante ans d’Enquête IESF sur les ingénieurs 1958 – La genèse Dans la revue "Arts et Manufactures" paraît, sous la signature de la FASFID, un rapport de 16 pages intitulé "Enquête sociale sur la situation des ingénieurs diplômés". Le questionnaire a été établi en liaison avec l’INSEE qui a effectué aussi le dépouillement. 20 000 réponses sur 78 000 ingénieurs questionnés sont reçues, soit 25,5%, pourcentage considéré comme "honorable pour une première enquête". L’organisateur de l’enquête et ses partenaires Jusqu’en 1992, dix enquêtes sont conduites par la FASFID sur un rythme triennal. En 1993, c’est le CNISF, issu de la fusion en 1992 de la CNIF, de la FASFID et des ISF, qui conduit la 11° Enquête socio-économique sur 6 HISTOIRE En 1958, la Fédération des Associations et Sociétés françaises d’ingénieurs diplômés (FASFID) effectuait une enquête sur la situation de ses membres. Soixante ans plus tard, l’Enquête IESF, conduite par son Observatoire des ingénieurs, est devenue un rendez-vous annuel incontournable pour les ingénieurs et une référence incontestable sur leur situation socioprofessionnelle. la situation des ingénieurs avec ses partenaires  : l’INSEE, le LEST (Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail) d’Aix-en Provence, enfin le CEFI (Centre d’Etudes sur les Formations d’Ingénieurs), rattaché au CNISF, dont le rôle va croître dans toutes les étapes de l’enquête, de sa préparation et du choix des thèmes du questionnaire jusqu’à la rédaction du rapport final. En 2007, le CNISF confie la responsabilité de l’enquête à un Observatoire des ingénieurs qui lui est attaché. En 2014, après l’arrêt "En 1999, pour la première fois, le rapport est proposé aussi en version électronique" des partenariats avec l’INSEE, le LEST et le CEFI, la société Aléa- Stat Rennes fait son entrée. Chargée des traitements statistiques, des analyses et de la rédaction du document de synthèse, cette société devient le partenaire majeur de l’enquête. La périodicité de l’enquête Entre la première et la deuxième enquête, il s’est écoulé cinq ans. La période passe à trois ans dès 1967, puis à deux ans en 1999. En 2005, l’enquête devient annuelle, les consultations sont lancées au premier trimestre de l’année. La publication des résultats et de la synthèse se fait traditionnellement en juin. Le questionnaire de l’enquête Le questionnaire papier de 4 pages a eu la vie longue ! Envoyés aux
ingénieurs par les associations d’alumni, ils étaient collectés par l’INSEE, dépouillés manuellement, le traitement informatique faisant le reste. En 2000, pour la publication des résultats de la 14° Enquête, le Président du Comité de pilotage notait  : " 95% des ingénieurs utilisent le courrier électronique et 85% sont d’accord pour participer à une enquête électronique". L’enquête entre donc graduellement dans le XXI ème siècle. En 2005, le questionnaire de l’enquête ne sera plus diffusé que par Internet. Les thèmes de l’enquête Consacrée initialement à la formation des ingénieurs, leur emploi (lieu, secteur d’activité, taille de l’entreprise, …) et leurs revenus, l’enquête s’ouvre progressivement dès le début du XXI ème siècle. En 2002, les femmes ingénieurs font une première apparition remarquée et ont droit à un chapitre de 5 pages. C’est en 2005 que l’enquête prend un virage essentiel car, "au-delà de l’étude des rémunérations", indique le nouveau responsable, "plusieurs axes essentiels à la compréhension des défis qui se présentent aux "L’enquête est devenue un des produits phare qu’IESF offre à ses membres et propose aux divers acteurs économiques" ingénieurs et aux entreprises ont été approfondis  : - l’insertion des jeunes diplômés dans la vie professionnelle, - l’engagement des ingénieurs dans l’innovation, - la mobilité, - la satisfaction au travail, - la féminisation de la profession." Depuis, un grand nombre de composantes de la vie professionnelle, sociale, environnementale et personnelle des ingénieurs ont fait l’objet d’analyses  : perception du stress, impact de la crise économique de 2007- 2008, place des seniors, éthique, formation des ingénieurs par apprentissage, entrepreneuriat, conseil, sociétés d’ingénierie, transformation numérique, ESN, etc. HISTOIRE Les répondants au questionnaire de l’enquête Le nombre de répondants à l’enquête est passé de 20 000 à plus de 50 000. Après une phase plateau, de 1967 à 2005, à environ 30 000 répondants, l’engouement pour l’enquête s’est fait sentir et leur nombre a atteint 55 000 en 2016. La publication des résultats et analyses Longtemps, les résultats et les analyses font l’objet d’un seul rapport papier. En 1999, pour la première fois, le rapport est proposé aussi en version électronique. Tous les répondants y ont accès. En 2005, pour le rapport de la 17° Enquête, la publicité fait une entrée discrète et la polychromie s’installe dans les 56 pages. Par la suite, la publication papier se limitera à 40 pages. Des destinataires multiples Les ingénieurs sont les premiers intéressés par les résultats de l’enquête, qu’ils soient en activité, en retraite ou en passe d’obtenir leur diplôme. Cependant la richesse des informations collectées depuis des années offre l’opportunité de comparer en « benchmark » la situation d’une population particulière d’ingénieurs à l’ensemble de la corporation. C’est ainsi qu’IESF conduit de nombreuses études ad hoc pour des syndicats professionnels, des groupements industriels, des cabinets de recrutement voire des collectivités territoriales soucieuses de leur attractivité. Ces études permettent aux Directions Générales et aux DRH d’ajuster leur politique de recrutement, d’intégration ou de management de cette population critique et précieuse. Ainsi l’enquête est devenue un des produits phare qu’IESF offre à ses membres et propose aux divers acteurs économiques. Longue vie à l’Enquête Ingénieurs d’IESF ! Gérard Duwat Président de l’Observatoire des ingénieurs de 2006 à 2016 ASSOCIATION 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :