IESF Magazine n°4 avr à sep 2019
IESF Magazine n°4 avr à sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de avr à sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ingénieurs et Scientifiques de France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : face aux enjeux incontournable de l'innovation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Noël Richet DOSSIER BTP ET GÉNIE CIVIL Réalisations du BTP français à l’étranger Cet article s’appuie sur une étude du Comité Génie Civil et Bâtiment figurant sur le site web d’IESF. 1820-1915 Des réalisations majeures dans tous les domaines Dès 1820, Marc Seguin produit de nouveaux ponts suspendus, en partie en Italie, en Suisse et en Espagne. A partir de 1845, de grands ouvrages d’art sont édifiés par de nouvelles sociétés, Schneider et Cie, Eiffel, la Société de Construction des Batignolles (SCB)  : ainsi le pont Troïtsky à Saint-Pétersbourg (1903), le pont Maria Pia au Portugal (1877), etc. Au Portugal, les ponts des nouvelles lignes ferroviaires sont réalisés par Eiffel et Cie (1863-1886). En Espagne ce sont la SCB et Fives-Lille qui réalisent les ponts des deux réseaux (1858- 1889). 22 L’évocation des performances du secteur français du BTP à l’exportation est éloquente  : on a cité récemment le chiffre de 60% du chiffre d’affaires comme provenant d’opérations menées à l’étranger par les entreprises. Cette situation résulte de facteurs tels que l’esprit d’entreprendre, le savoir-faire renouvelé et reconnu, les innovations dans les matériaux et les méthodes, la qualité des ingénieurs, etc. En Afrique Noire, tous les pays d’AOF et d’AEF, mais aussi Madagascar, seront équipés d’une voie ferroviaire de pénétration (1882-1913). La ligne Dakar/Saint-Louis, par la SCB, en Le pont Troïtsky à Saint-Pétersbourg construit en 1903. Forme de radoub à Saïgon en 1886. sera l’ouvrage de référence. En Afrique Orientale, Duparchy et Vigouroux réalisent la ligne Djibouti/Addis Abbeba. Au Chili, la ligne du sud est construite par la Régie Générale des Chemin de Fer et Schneider y réalisera tous les ouvrages (1886-1915). En Asie, la construction de la ligne du Yunnan en Chine, (1901-1910), représente une réussite exceptionnelle de la SCB. De grands tunnels sont construits  : le Mont-Cenis sous les Alpes, le Somport sous les Pyrénées, le Loetschberg en Suisse (et d’autres) avec les entreprises Chagnaud, Fougerolles, GTM, Couvreux, Coiseau etc. La réussite spectaculaire du siècle réside dans la construction des 162 km du canal de Suez (1864-1869), avec les entreprises Couvreux, Lavalley et Borel. Belleindochine.free.fr
M. Cormier Thierry Duvivier. Agence Trilogi’c Le pont de Bubiyana au Koweit construit par Bouygues en 1983. "En 1886 Eiffel signe la structure de la statue de la Liberté à New-York" L’expansion coloniale s’appuie sur la construction de ports maritimes, à commencer par Alger, à partir de 1870 (Victor Poirel) et ailleurs en Afrique et en Asie, avec les entreprises Hersent et Couvreux, GTM, Fougerolles, SCB et autres. En 1886 Eiffel signe la structure de la statue de la Liberté à New-York. 1918-1940 La période léthargique Elle est marquée par le relèvement de la première guerre mondiale et la crise financière de 1929. La mise au point des bétons est exploitée par Hennebique qui, avec ses agences à l’étranger va multiplier la construction de ponts, notamment en Italie mais aussi en Grande-Bretagne. Freyssinet et Caquot y contribueront également. La construction ferroviaire majeure réside dans le Congo-Océan (1921- 1934), long de 510 km, réalisé dans des conditions extrêmes, avec la participation de la SCB. Cette période marque l’essor de l’ingénierie et de la construction de barrages. Le bureau Coyne et Bellier (1947) deviendra un leader mondial en matière de projets de barrages, en Afrique du nord notamment. Les entreprises impliquées furent entre autres GTM, SGE, CFE, Chagnaud. 1945-2015 Innovation et audace La construction des ponts en béton précontraint se généralise avec Eugène Freyssinet (STUP) et l’audace des entreprises françaises. Des ouvrages verront le jour à l’étranger, construits sur des projets d’ingénierie française (E. Freyssinet Y. Guyon, J. Müller) comme au Brésil et en Floride (1980-1987). Parmi nombre d’ouvrages construits à l’étranger, parfois haubanés, on citera  : le pont de Bubiyan, structure BTP ET GÉNIE CIVIL DOSSIER "La construction des ponts en béton précontraint se généralise avec Eugène Freyssinet (STUP) et l’audace des entreprises françaises" originale de 2.280 m au Koweit (1983, Bouygues), le pont Vasco de Gama au Portugal long de 12 km (1998, GTM/Vinci), le pont avec ses défis de site de Rion-Antirion en Grèce (2004, Vinci) long de 2.250m. L’entreprise Dragage Travaux Publics réalise de nombreux ouvrages à Hong Kong, dont la desserte du nouvel aéroport Le pont de Rion-Antirion, en Grèce construit par Gefyra/Vinci en 2004. de Chep Lap Kok (1996-2008). Cette période voit les entreprises françaises engagées dans la construction de très longs tunnels  : le tunnel sous la Manche (1965), 11 km, par le Groupement d’Entreprises, le tunnel routier du Fréjus (1980) 12 km, mais aussi le tunnel de base du Loetschberg. En matière d’hydro-électricité, Coyne et Bellier confirme sa place dans le monde, en particulier sur les barrages de Kariba sur le Zambèze et de Daniel Johnson au Québec. Une mention particulière est à faire à Solétanche-Bachy pour le traitement des fondations. A partir de1973, la société Doris jouera un rôle majeur dans la conception et l’ingénierie des plateformes en béton en mer du Nord. La croissance des grandes villes est telle que les métros s’y sont multipliés. Deux grands réseaux sont construits par des entreprises françaises  : le métro d’Athènes de 1991 à 2002 par un groupement mené par Vinci, le métro du Caire de 1981 à 2018 par un groupement impliquant Vinci, Bouygues, Spie Batignolles et Eiffage. Par ailleurs Systra a pris une place majeure dans la conception et la réalisation des projets de tramways, notamment au Moyen-Orient et en Asie. Enfin, on signalera des réalisations exceptionnelles dans des domaines inattendus  : le formidable sauvetage des temples d’Abou-Simbel (Egypte) par un groupement d’entreprises avec GTM/Vinci, la Basilique ivoirienne de Yamoussoukro (1989, Bouygues Dumez et Eiffage) et la mosquée Hassan II à Casablanca (1993, Bouygues). Georges Pilot Secrétaire du Comité Génie Civil et Bâtiment d’IESF 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :