IESF Magazine n°4 avr à sep 2019
IESF Magazine n°4 avr à sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de avr à sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ingénieurs et Scientifiques de France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : face aux enjeux incontournable de l'innovation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
PORTRAIT L’INGÉNIEUR À LA UNE MICHEL KAHAN PRÉSIDENT DU GROUPE SETEC « Le Grand Paris est une opération d'urbanisme majeure » Diplômé de Polytechnique, des Ponts et Chaussées et du MIT, Michel Kahan préside depuis octobre 2016 le groupe Setec, l’un des acteurs incontournables du Grand Paris Express. Il explique les fondamentaux nécessaires à la réussite de ce projet unique et hors-normes avant de confier ses ambitions de développement à l’international. Quel regard portez-vous sur le monde qui nous entoure ? Le vrai changement actuel réside dans la perception nouvelle de nos collaborateurs. Je vous avoue d’ailleurs avoir eu une révélation. A l’occasion des 60 ans de Setec, nous avons organisé un concours interne au sein duquel chacun a répondu à la proposition suivante  : « Setec fait la une de votre magazine favori en 2030, racontez-nous cette histoire ». Ma génération, avec une forme de vanité sans doute, aurait affirmé vouloir laisser une trace intelligente, élégante et utile dans le paysage. La nouvelle génération souhaite sauver la planète, tout simplement. Elle nous interpelle pour savoir ce que nous faisons dans ce sens  : comment faire un meilleur usage de nos infrastructures, de nos bâtiments ? Comment travailler de façon innovante sur l’efficacité énergétique des bâtiments, sur l’économie circulaire et la gestion raisonnée des ressources ? Quelles sont vos missions sur le projet du Grand Paris ? Le Grand Paris est une opération d’urbanisme majeure, dont le premier acte 16
Thierry Lewenberg-Sturmest un ensemble d’infrastructures de transport de masse. Cela comprend les projets pilotés par la Société du Grand Paris (SGP), avec, en ce qui nous concerne, la maîtrise d’œuvre infrastructures des lignes 15 Sud- Ouest et 15 Ouest, 14 Sud pour la RATP, le prolongement du RER « EOLE » de Saint-Lazare à Nanterre et de CDG Express pour SNCF Réseau. Nous sommes également en charge d’une partie des systèmes des lignes 15, 16 et 17. Comment des maîtrises d’œuvre d’une telle envergure se gèrent-elles ? Très techniques, ces missions s’inscrivent dans un environnement d’une complexité rarement atteinte avec un soussol géotechnique hétérogène parsemé d’argiles gonflantes et de carrières. Cette génération de métros parisiens est, en "Très techniques, ces missions s’inscrivent dans un environnement d’une complexité rarement atteinte" L’INGÉNIEUR À LA UNE PORTRAIT Le chantier du prolongement RER EOLE, Gare de la Défense sous le CNIT. "Le Grand Paris est une opération d’urbanisme majeure" plus, souvent construite sous une ou deux autres lignes. Intervenir sous un bâti existant aussi dense est particulièrement délicat. Les acteurs clients ou influents sont également légion  : SGP, SNCF Réseau, RATP, gestionnaires de réseaux, collectivités, etc. Nous devons travailler avec tous en bonne intelligence, avec des contraintes fortes de délais et de coûts et des ambitions de qualité architecturale et de service d’une métropole phare. Notre mission consiste à apporter une réponse pertinente, économique, robuste et fiable. Nous avons un devoir de conseil auprès de nos maîtres d’ouvrages pour orienter leur choix très en amont et obtenir un impact fort sur les coûts et les délais. La sécurité technique est pour moi un enjeu majeur. Même avec une abondance de reconnaissances géologiques, anticiper les aléas reste une affaire d’experts. Il faut prévenir, anticiper et surtout partager le retour d’expérience dans ce projet au long cours. Un collège d’experts indépendants circule à ce titre sur nos différents chantiers et assure une veille permanente. Chiffres clés 300 M € de CA en 2018 dont 20% hors de France 2700 collaborateurs dans le monde 40 nationalités 40 sociétés 20 pays 17 Thierry Lewenberg-Sturm



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :