IESF Magazine n°4 avr à sep 2019
IESF Magazine n°4 avr à sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de avr à sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ingénieurs et Scientifiques de France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : face aux enjeux incontournable de l'innovation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
ASSOCIATION Inscrite dans le cadre des Journées Nationales de l’Ingénieur (JNI), la remise du Prix Marius Lavet « Ingénieur-Inventeur » 2019, s’est tenue dans les Salons de l’Hôtel des Arts et Métiers, sous la présidence d’Alain Beretz et en présence de 350 ingénieurs et personnalités du monde de l’industrie et de la recherche. Trois finalistes aux parcours remarquables Pour cette VIII ème édition, trois finalistes, éminents et talentueux ingénieurs-inventeurs français, ont été retenus pour la richesse de leur parcours, leur personnalité et pour leur inventivité  : André-Luc Allanic, pour son parcours très impressionnant dans le domaine de l'impression additive et l’impression 3D industrielle. André-Luc Allanic est à l’origine un chercheur dans le domaine de la Chimie (Doctorat), passionné de programmation. Son entreprise Prodways est une des belles entreprises de la fabrication additive en Europe. Fabien Guillemot, un des initiateurs de l'impression biologique qui est aussi un secteur en émergence, avec des potentiels considérables. Fabien Guillemot est fondateur & Président Directeur Scientifique de Poietis, société de biotechnologie spécialisée dans la conception de thérapies de médecine régénérative issues de la Bio-impression 4D par Laser. Luc Soler, œuvre dans le domaine de l'imagerie au service 14 REMISE DE PRIX Innover et inventer, au service de la société du chirurgien. Directeur scientifique de l’IRCAD et président de Visible Patient, Luc Soler propose de nouvelles méthodes de modélisation 3D des patients pour segmenter tous les organes, du plus simple au plus complexe. Luc Soler, lauréat du prix Marius Lavet 2019 Son parcours et ses innovations sont celui d’un passionné de chirurgie. Ingénieur (Ecole des Hautes Études en Informatique de Paris) et docteur en informatique (Université Paris XI), c’est par sa rencontre avec le professeur Jacques Marescaux, Président de l’IRCAD, que l’aventure commence. Depuis 20 ans, Luc Soler développe des technologies de simulation, des méthodes de modélisation 3D à destination des chirurgiens et des patients pour segmenter tous les organes, du plus simple au plus À propos complexe. Ces nombreuses années de travaux, aboutiront en 2013 à la création de Visible Patient, une société qui fournit la modélisation 3D personnalisée du patient à partir de son image médicale. Le logiciel développé pour simuler et planifier l’opération à partir d’une copie virtuelle du patient, permet alors d’éviter des erreurs et d’optimiser le choix thérapeutique de façon spectaculaire. « Ce qu’il est important de retenir c'est que nous avons en France aujourd'hui la capacité de développer l'avenir de toutes ces technologies. Vous avez pu le voir avec les deux autres finalistes, André-Luc Allanic et Fabien Guillemot, qui sont au cœur de ce développement de la médecine de demain » conclut Luc Soler. Pierre Breesé Président du comité innovation et recherche d'IESF, Président de l’Association Marius Lavet Depuis 2001 l’association Marius Lavet organise chaque année le Prix Marius Lavet « Ingénieur-Inventeur » sous la présidence de Pierre Breesé. Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF), la Fondation Arts & Métiers, l’Académie des Technologies en sont les membres fondateurs. Ce Prix vise à récompenser le parcours d'un ingénieur dont les inventions, les travaux innovants et la persévérance ont conduit à des retombées économiques, sociétales ou industrielles reconnues. En savoir +  : https://mariuslavet.fr/www.visiblepatient.com
Quelques mots pour nous présenter KSB Service Cotumer et ses domaines d’intervention ? J. B  : KSB Service Cotumer est une filiale de la division service du groupe KSB. Nous sommes des spécialistes mécaniques des machines tournantes en nous appuyons sur notre atelier de plus de 8 000 m² situé à Creutzwald. Nous réparons et installons des machines tournantes dans le respect des normes environnementales et de sûreté. Nous gérons également un contrat d'exploitation au sein d'une centrale thermique avec plus de 60 collaborateurs dédiés sur le terrain où nous intervenons sur tout le cycle du combustible. À cela s’ajoutent des contrats avec de nombreux aéroports parisiens pour la maintenance des escaliers roulants ainsi qu’une activité de Cycling chez Disney Land Paris par la rénovation de manèges. Nous assurons aussi la maintenance mécanique machines tournantes en centrales nucléaires et nous sommes dotés de plusieurs certifications  : chaudronnerie tuyauterie, logistiques, maintenance de machines tournantes et robinetterie. Vous attachez une attention particulière à la sécurité de vos collaborateurs tout en garantissant des prestations de qualité à vos clients. Qu’en est-il ? J. B  : Fort de notre engagement, nous sommes certifiés ISO90001 version 2015, MASE et CEFRI. Sur chacun de nos chantiers, nous dédions deux techniciens qualité encadrés par un responsable qualité. Nous effectuons aussi régulièrement des audits croisés avec nos clients. Nous nous focalisons sur le respect des critères de qualité et de sécurité relatifs aux cahiers des charges dans toutes nos interventions. En parallèle, nous sensibilisons quotidiennement nos salariés aux questions de la sécurité et nous organisons des sessions de formations mensuelles et des suivis hebdomadaires. Plus que jamais, la sécurité, la qualité et l'environnement sont au cœur de l'ADN de KSB Service Cotumer. PUBLI-REPORTAGE KSB Service Cotumer  : qualité, sécurité et expertise ! Rencontre avec JohannBelkebir et Nicolas Louis respectivement Directeur de filiale et Responsable Industrie au sein de KSB Service Cotumer. Pouvez-vous nous en dire plus sur les différents projets sur lesquels vous vous positionnez ? N. L  : nous réalisons des projets variés pour des clients très diversifiés. Nous sommes, d’ailleurs, présents sur des projets d'arrêt de lignes ponctuelles et annuelles. Nous pouvons aussi répondre à des demandes de prestations globales, à des projets de transfert industriel et de travaux neufs. Notre principale ambition est de gagner davantage en réactivité pour pouvoir répondre aux demandes de nos clients tout en respectant les plannings initialement annoncés. Pour cela, nous mobilisons nos ressources en horaires décalés, pendant la nuit ou même durant le week-end. Le recrutement se présente comme un enjeu de plus en plus prégnant. Comment y faites-vous face ? N. L  : Nous sommes amenés à diversifier les sources de recrutement. Au-delà de travailler en collaboration avec Pôle Emploi, nous nous appuyons aussi sur des cabinets privés pour pouvoir recruter des profils en pénurie ayant un niveau de management supérieur  : chef de projet, chef de chantier, mécanicien machines tournantes… Nous ne fermons aucune porte ! Nous sommes présents également sur de différents sites de recrutement et nous travaillons sur notre image de marque pour gagner en attractivité. Nous sommes réellement en veille permanente pour pouvoir recruter des jeunes talents motivés et passionnées par notre secteur d’activité. 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :