IESF Magazine n°3 jan/fév/mar 2019
IESF Magazine n°3 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ingénieurs et Scientifiques de France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : aéronautique, un secteur vigoureux et plein d'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
PORTRAIT grande ampleur. Des attaques contre certaines infrastructures majeures (ports, villes…) ont déjà eu lieu. Elles pourraient s’amplifier et s’élargir aux infrastructures de l’énergie et du transport et au domaine industriel dont certains points névralgiques restent vulnérables. Des cybercriminels pourraient tenter de les bloquer en échange d’une rançon. Seconde prédiction, les malwares finiront par s’appuyer sur l’intelligence artificielle avec des conséquences potentiellement dévastatrices. Enfin, nous avons relevé un risque à court terme sur la blockchain dont la technologie a encore besoin de mûrir pour assurer une véritable sécurité. De tels enjeux nécessitent donc une innovation permanente. Tout à fait, d’autant plus qu’Airbus Cybersecurity s’est positionné sur la cybersécurité de haut niveau. Nous travaillons pour des organismes d’intérêts vitaux, des gouvernements, des industries critiques, comme Airbus par exemple. Pour être à la pointe de l’innovation, nous allouons donc 20% de notre chiffre d’affaires à la R&D. " Le numérique est l’occasion de repenser notre société et notre rapport au monde. Il est porteur de valeurs et de progrès. Un secteur aussi stratégique doit être inclusif." 20 L’INGÉNIEUR À LA UNE Gérer les incidents de cybersécurité dès leur identification. Enjeu 1  : la cybersécurité informatique et industrielle doit être évaluée par les membres du conseil d’administration de l’entreprise et gérée dans le cadre d’une politique interne de gestion des risques professionnels. Enjeu 2  : connaître les groupes d’attaquants et leurs techniques, c’est le domaine de la Threat Intelligence ; pour être en mesure de déjouer les attaques les plus sophistiquées et inédites (attaques 0 day). L’utilisation du Machine Learning se révèle particulièrement efficace pour ce type de renseignement. Enjeu 3  : un équilibre entre les dépenses consacrées aux interventions lors d’incidents de cybersécurité, et à la formation, ainsi qu’à la détection avec un Security Operation Center. Enjeu 4  : accéder à l’expertise car il y a une pénurie dans le monde. Cela passe bien évidemment par la formation. La Cyber Range, les challenges ou simulation de réponses aux attaques cyber constituent d’excellents moyens de monter en compétence ses équipes et d’attirer de nouveaux embauchés. Par ailleurs, monter des partenariats plutôt que faire cavalier seul et mettre en place des équipes pluridisciplinaires à même de coopérer en interne et en externe est la clé pour être plus fort. Détecter les intrusions et identifier les vulnérabilités avec les SOC (Security Operations Centers) d'Airbus.
16 000 55% #CompterPourlAvenir www.orano.group 6 FEMMES ET HOMMES AU SERVICE D’UNE INDUSTRIE D’AVENIR DE NOTRE CHIFFRE D’AFFAIRES À L’INTERNATIONAL ACTIVITÉS DU CYCLE DU COMBUSTIBLE NUCLÉAIRE DANS LE TOP 3 MONDIAL VISION ESSENTIELLE POUR RELEVER LES DÉFIS DE L’AVENIR Chez Orano, nous sommes convaincus que le nucléaire est une énergie d’avenir car elle contribue à la lutte contre le réchauffement climatique. C’est pourquoi nous menons sur les cinq continents des activités de production, de transformation et de valorisation des matières nucléaires, créatrices d’avancées technologiques, économiques et environnementales.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :