IESF Magazine n°1 avr/mai/jun 2018
IESF Magazine n°1 avr/mai/jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de avr/mai/jun 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ingénieurs et Scientifiques de France

  • Format : (211 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 41,7 Mo

  • Dans ce numéro : IESF, son histoire, ses missions et ses actions.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
PUBLI-REPORTAGE Orano mise sur la diversité et la mixité ! Avec la reprise des recrutements, Orano met un point d’honneur à promouvoir la diversité et la mixité dans ses recrutements et se fixe même des objectifs ambitieux. Le point avec Philippe Thurat, Directeur Stratégie Sociale, Relations Ecoles & Diversité au sein d’Orano. D’AREVA à Orano. Dites-nous en plus ? Cette évolution marque la finalisation du plan de restructuration d’AREVA engagé en 2015 et qui a donné naissance à deux entités distinctes  : - Framatome qui est devenue une filiale d’EDF et dont l’activité est centrée autour des services aux réacteurs ; - Orano (anciennement New ARE- VA) depuis le 23 janvier 2018 recentré sur le cycle du combustible. Actuellement, le carnet de commandes d’Orano est équivalent à 8 années de chiffre d’affaires. Nous avons réalisé un chiffre d’affaires en 2017 de près de 4 milliards d’euros. Le nucléaire est appelé à jouer un rôle important dans le cadre de la Transition Énergétique. Qu¹en est-il ? Le nucléaire a la particularité de 46 fournir une électricité en continue contrairement aux énergies renouvelables qui sont dépendantes des conditions climatiques. Le mix énergétique français a donc pour vocation de s’appuyer sur ces deux piliers  : le nucléaire et le renouvelable. En parallèle, il joue un rôle important dans la réduction du CO2 et le respect des engagements de la France en termes de décarbonation. Alors que la consommation d’énergie ne va cesser de croître et les impératifs de réduction des émissions vont devenir de plus en plus stricts, la présence du nucléaire dans le mix énergétique permettra à la France d’atteindre les objectifs fixés pour lutter contre le dérèglement climatique. Finalement, nous allons avoir besoin de plus en plus d’électricité et d’une électricité bas carbone. Suite à la restructuration et au plan de départ volontaire, Orano relance les recrutements. Comment cela se traduit-il ? Nous avons diminué nos équipes de plus de 6000 personnes dans le monde dont 3000 en France et entre 2015 et 2017, nous n’avons fait aucun recrutement. Les recrutements ont repris progressivement à la mi-2017 pour assurer la relève des compétences avec 750 recrutements. Sur le périmètre Orano, cela représente 60% de techniciens et 40% d’ingénieurs et cadres, dont 50 de juniors et 50% de seniors. C’est aussi 450 alternants niveau Bac à Bac+ 5. Il en sera de même en 2018 et les années suivantes. Nous sommes plus particulièrement à la recherche de profils techniques et scientifiques (maintenance, production, projets, R&D) et des profils spécialisés dans le nucléaire ou la chimie. Ces chiffres ne tiennent pas compte du besoin spécifique pour un contrat en cours de négociation pour une usine de recyclage pour lequel nous estimons un besoin de 150 personnes en plus pendant 6 ans. Quelle est la place de la mixité et de la diversité dans votre politique de recrutement ? Depuis 2010, AREVA s’était engagé dans cette voie et a été le premier groupe labélisé Diversité pour l’ensemble de ses activités. Le label a, par ailleurs, été renouvelé en 2014. Orano va poursuivre dans cette voie. En termes de mixité, nous avons un objectif très clair  : 25% de femmes dans nos comités de directions un objectif qui a été atteint en 2017. Pour maintenir ce taux, voire l’améliorer, il faut intégrer la mixité dès le recrutement  : en 2017, 29% de nos nouvelles recrues étaient des femmes, dont 39% parmi les recrutements cadres. À cela s’ajoute notre volonté de promouvoir la diversité au sein d’Orano en termes d’âge, de culture, de religion, d’orientation sexuelle. Il s’agit d’une véritable question d’éthique, sans oublier que la diversité est une force, un levier de performance pour les entreprises.
Trop généreux ? Chez VINCI ceux qui le veulent pourront s’impliquer dans des projets utiles aux autres et partager au jour le jour leur engagement avec leur entourage professionnel. Mohamed, Vincent et Bassma vous en parlent sur vinci.com/job Vous serez bien chez nous.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :