Hug n°33 novembre 2019
Hug n°33 novembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de novembre 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Post-Hit

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 158

  • Taille du fichier PDF : 19,1 Mo

  • Dans ce numéro : les mers et les océans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
HUG MAGAZINE 113
114 HUG MAGAZINE P lus de 25 millions de passagers ont déjà voyagé à bord de bateaux plus beaux, plus gros, plus polluants, à la mesure d’un développement exponentiel. Les croisières à bas coûts ces dernières années, ont largement participé à cette évolution. Il y a aussi les consommateurs du luxe, ces privilégiés qui réclament de nouvelles expériences, et d’aller plus loin encore. Cette catégorie de voyageurs, désireux de se distinguer socialement, a maintenant accès aux pôles en raison de l’accélération de la fonte de la banquise en Arctique, qui ouvre la voie à de nouvelles croisières. Naviguer entre les icebergs, sur des eaux reflétant le ciel bleu, ou même marcher sur la banquise tel le premier homme sur la lune, est sans nul doute source d’émotions. La rencontre avec des ours blancs, l’observation des orques ou encore l’expérience des aurores boréales fait rêver. Mais à quel prix pour cet environnement fragile ? Si ces croisières ne sont pas sans risque -rappelons le naufrage du MS Explorer en 2007- elles ont surtout un réel impact sur l’environnement, la faune et les populations, même si celles-ci sont peu nombreuses dans cette région du globe. L’ONG Greenpeace, ne cache pas ses craintes quant à cette nouvelle étape du développement du tourisme, notamment en Arctique  : « La chose la plus triste dans cette histoire est le fait que les navires ont de plus en plus accès à l’Arctique éloigné, du fait du changement climatique. C’est une sorte de tourisme tragique. Le Grand Nord connaît un changement fondamental et doit bénéficier d’une action urgente pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Nous avons besoin de protection pour l’Arctique et d’actions sur le changement climatique, pas d’y voir de luxueux navires de croisière », estime Ben Ayliffe, porte-parole de Greenpeace International pour les sujets liés à l’Arctique. Ces derniers sanctuaires naturels de la planète deviennent les nouveaux terrains de jeux et d’aventures d’une riche clientèle, toujours plus importante. Pour répondre à un tel engouement, de nouveaux bateaux sont construits, avec des technologies de pointe, du grand luxe à bord, et aussi dotés de moteurs « hybrides », pour un impact minimal sur l’environnement. On ne peut qu’applaudir ces avancées, mais la fonte des glaces ouvre de nouvelles voies, et des bateaux non respectueux pourraient bien vouloir prendre un part du ice-cake. « Aller au-delà », telle est la devise de Quark Expéditions depuis la création de cette compagnie de croisières nord-américaine. Il y a 30 ans déjà, l’aventure avait débuté à bord d’un brise-glace russe, le 50 Let Pobedy. Elle était pionnière sur ces routes de l’Arctique et de l’Antarctique. David Tanguay, directeur des ventes, tient à nous rassurer sur les valeurs de sa compagnie, et sur les moyens mis en œuvre en faveur de l’environnement. Il nous fait savoir que Quark observe depuis plus de 30 ans ces régions reculées, et a pris conscience du réchauffement climatique. Ce sujet est au cœur des croisières, lors des conférences organisées entre les scientifiques et les passagers. Sans se contenter d’être dans la simple observation, Quark est engagée pour la protection de l’environnement en réduisant les déchets à bord, où aucun plastique autorisé. La compagnie mène des actions auprès des communautés du Nord polaire, qui connaissent des problèmes d’éducation, de travail et d’alcoolisme, sans compter une perte de leurs traditions et de leur culture. Les rencontres organisées avec les passagers favorisent les échanges. Le tourisme profite aux autochtones. Leur culture est valorisée. D’autres actions directes sont organisées à bord, comme par exemple des enchères pour soulever des fonds, ou même le simple fait que les passagers sont invités, pour ceux vivant au soleil, à offrir à la fin du voyage, les vêtements polaires offerts par Quark. Quark recevra dans quelques semaines sont premier navire hybride, le WorldExplorer, puis un deuxième à l’aube de l’année 2021, l’UltraMarine. Les progrès technologiques réalisés pour Ultramarine atténueront son impact environnemental à un niveau sans précédent pour un navire de cette taille. Le système MAGS (Micro Auto Gasification System)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Hug numéro 33 novembre 2019 Page 1Hug numéro 33 novembre 2019 Page 2-3Hug numéro 33 novembre 2019 Page 4-5Hug numéro 33 novembre 2019 Page 6-7Hug numéro 33 novembre 2019 Page 8-9Hug numéro 33 novembre 2019 Page 10-11Hug numéro 33 novembre 2019 Page 12-13Hug numéro 33 novembre 2019 Page 14-15Hug numéro 33 novembre 2019 Page 16-17Hug numéro 33 novembre 2019 Page 18-19Hug numéro 33 novembre 2019 Page 20-21Hug numéro 33 novembre 2019 Page 22-23Hug numéro 33 novembre 2019 Page 24-25Hug numéro 33 novembre 2019 Page 26-27Hug numéro 33 novembre 2019 Page 28-29Hug numéro 33 novembre 2019 Page 30-31Hug numéro 33 novembre 2019 Page 32-33Hug numéro 33 novembre 2019 Page 34-35Hug numéro 33 novembre 2019 Page 36-37Hug numéro 33 novembre 2019 Page 38-39Hug numéro 33 novembre 2019 Page 40-41Hug numéro 33 novembre 2019 Page 42-43Hug numéro 33 novembre 2019 Page 44-45Hug numéro 33 novembre 2019 Page 46-47Hug numéro 33 novembre 2019 Page 48-49Hug numéro 33 novembre 2019 Page 50-51Hug numéro 33 novembre 2019 Page 52-53Hug numéro 33 novembre 2019 Page 54-55Hug numéro 33 novembre 2019 Page 56-57Hug numéro 33 novembre 2019 Page 58-59Hug numéro 33 novembre 2019 Page 60-61Hug numéro 33 novembre 2019 Page 62-63Hug numéro 33 novembre 2019 Page 64-65Hug numéro 33 novembre 2019 Page 66-67Hug numéro 33 novembre 2019 Page 68-69Hug numéro 33 novembre 2019 Page 70-71Hug numéro 33 novembre 2019 Page 72-73Hug numéro 33 novembre 2019 Page 74-75Hug numéro 33 novembre 2019 Page 76-77Hug numéro 33 novembre 2019 Page 78-79Hug numéro 33 novembre 2019 Page 80-81Hug numéro 33 novembre 2019 Page 82-83Hug numéro 33 novembre 2019 Page 84-85Hug numéro 33 novembre 2019 Page 86-87Hug numéro 33 novembre 2019 Page 88-89Hug numéro 33 novembre 2019 Page 90-91Hug numéro 33 novembre 2019 Page 92-93Hug numéro 33 novembre 2019 Page 94-95Hug numéro 33 novembre 2019 Page 96-97Hug numéro 33 novembre 2019 Page 98-99Hug numéro 33 novembre 2019 Page 100-101Hug numéro 33 novembre 2019 Page 102-103Hug numéro 33 novembre 2019 Page 104-105Hug numéro 33 novembre 2019 Page 106-107Hug numéro 33 novembre 2019 Page 108-109Hug numéro 33 novembre 2019 Page 110-111Hug numéro 33 novembre 2019 Page 112-113Hug numéro 33 novembre 2019 Page 114-115Hug numéro 33 novembre 2019 Page 116-117Hug numéro 33 novembre 2019 Page 118-119Hug numéro 33 novembre 2019 Page 120-121Hug numéro 33 novembre 2019 Page 122-123Hug numéro 33 novembre 2019 Page 124-125Hug numéro 33 novembre 2019 Page 126-127Hug numéro 33 novembre 2019 Page 128-129Hug numéro 33 novembre 2019 Page 130-131Hug numéro 33 novembre 2019 Page 132-133Hug numéro 33 novembre 2019 Page 134-135Hug numéro 33 novembre 2019 Page 136-137Hug numéro 33 novembre 2019 Page 138-139Hug numéro 33 novembre 2019 Page 140-141Hug numéro 33 novembre 2019 Page 142-143Hug numéro 33 novembre 2019 Page 144-145Hug numéro 33 novembre 2019 Page 146-147Hug numéro 33 novembre 2019 Page 148-149Hug numéro 33 novembre 2019 Page 150-151Hug numéro 33 novembre 2019 Page 152-153Hug numéro 33 novembre 2019 Page 154-155Hug numéro 33 novembre 2019 Page 156-157Hug numéro 33 novembre 2019 Page 158