Hug n°33 novembre 2019
Hug n°33 novembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de novembre 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Post-Hit

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 158

  • Taille du fichier PDF : 19,1 Mo

  • Dans ce numéro : les mers et les océans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
l est presque midi, I l’unique café du matin fume encore, ses yeux d’un bleu cérulé sont trop sensibles à la lumière intense, elle ferme les paupières, et se laisse envahir par l’énergie solaire d’un matin pas vraiment comme les autres, au milieu d’un océan de croisières, dépourvue de connexion, Sophie Baillot pour l’une des rares fois de l’année, fait une pause. Enfant du Haut Doubs, ce n’étaient pas les vallons et ses montbéliardes qui l’intéressait, mais plutôt de suivre son père sur les gros bateaux de la Paquet. Elle se tenait aux rambardes sur les ponts, faisait quelques pas et pointes, et elle se rêvait danseuse. Une passion qui ne l’a jamais quittée, et parlez-lui de danse aujourd’hui, elle vous confiera que son rêve aurait été de mener une revue de cabaret. Cette maman de deux enfants, est une femme libre et de caractère, qui organise sa maison dès les premiers rayons de l’aube. Le tambour de la machine à laver tourne, une oreille vers l’actualité à la radio, elle ouvre ses mails, et tout un monde se met en route. Elle se souvient de la fin de ses études, et le temps était venu de mettre en pratique la théorie. Son père directeur technique du réseau Havas Ouest Voyages l’encourageait à découvrir le monde en accompagnant ses groupes. Des souvenirs, des éclats de rires et des larmes aussi, d’un passé d’aventures. Devenue une femme tout-terrain, c’est dans la communication qu’elle va exceller et porter bien haut l’une des plus influentes agences de communication et relations presse spécialiste du tourisme, So Between. L’après Festival Croisières fait d’elle un chef d’entreprise, évidement, mais dans le souci du détail, gérant les aléas d’un shooting sur la banquise, une interview entre deux avions, et les caprices d’une diva de la presse. Sa plus belle réussite, HUG MAGAZINE FACE A FACE SOPHIE BAILLOT « MON AMBITION FAIT PEUR AUX HOMMES » Interview  : Pascal Falcone Photos  : Jean-Louis Carli 11 elle en parle avec bonheur, c’est le lancement d’Harmony of the Seas (RCCL), avec plus de 4 000 papiers dans la presse, 200 télés, dont 4 heures de prime-time sur M6. Le monde regardait la France lors de cet évènement, nous dit Sophie. Dans l’adversité du quotidien, c’est avec ses enfants Zoé et Oscar qu’elle passe les meilleurs moments, ils sont ses jambes, le socle et la fondation de sa vie, où elle trouve son équilibre, et sa motivation. Dehors de chez elle, avec 14 heures au quotidien, cette hyperactive gère plusieurs entreprises, de nombreux collaborateurs, des évènements, un agenda souvent complexe, mais aussi la cartouche d’encre de l’imprimante, comme les activités extra-scolaires de ses ados. Elle préfère renoncer que de montrer une image négative d’elle. Séduisante, elle n’en joue pas, parce qu’elle n’est pas convaincue de l’évidence. Sophie
12 HUG MAGAZINE est ambitieuse, fonceuse et un électron libre qui dérange, parce qu’elle échappe aux codes. Ses collaborateurs ne manquent pas d’éloges, elle fait l’admiration de tous, et si la priorité est donnée aux clients, elle ne se prend pas au sérieux, et le rire a toujours sa place. Pour ceux qui la côtoient, c’est la bonne copine, avec qui vous pouvez épancher vos malheurs de la vie, vos blessures, elle sait les écouter pour avoir essuyé quelques tempêtes. Ses enfants, ses proches, ses entreprises et ses collaborateurs, c’est toute sa vie, celle d’une femme épanouie et accomplie, qui n’a que faire du regard des autres, ou si peu car elle se protège tout en partageant son bonheur avec qui saura gagner ses bons sentiments. 1 Vous venez de faire l’acquisition d’UOC, n’est-ce pas un pari osé pour une femme ? Vous l’a t-on reproché ? Quel regard les hommes posent-ils sur vous ? Un pari certainement, mais osé je ne pense pas. Il y a toujours un part d’inconscience face au danger ou à l’inconnu, mais heureusement ! UOC est un sujet que je maitrise parfaitement, donc tout va bien. J’ai une idée très précise du cap. Gérer les ‘emmerdes’tous les jours, je sais faire. Je suis fière d’avoir construit, acquis et de mener à bien ce groupe. On ne me l’a pas reproché directement, mais j’ai bien senti des regards de mâles dominants lorsque je me suis assise à leur table, moi femme, mère, blonde dans mon tailleur. Je ne suis pas du genre à minauder, et la distance raisonnable qu’ils gardent, parce que je dois les inquiéter un peu, me va très bien. Dans cet univers de médisance, où la bienveillance manque souvent, même si le doute est parfois là au cœur de la nuit, je sais qui je suis, une femme d’entreprise libre et entourée d’une équipe épanouie, peut-être face à des dirigeants devant rendre des comptes à leurs supérieurs, mais libre. Je suis déjà à l’étape suivante… 2 Quel est le lien entre So Between et UOC ? Ce sont deux entreprises étroitement liées, et une offre globale et transversale qui participe à la réussite des marques désireuses d’intégrer un marché, par une présence commerciale sur un réseau de vendeurs, mais aussi par une communication active et maitrisée, et un ensemble de services, comme par exemple un bureau ici dans nos locaux pour l’accueil de clients exigeants pour notre client Cunard. 3 Pourquoi vouloir changer l’idée que l’on se fait de la croisière ? Les 3 grosses compagnies de croisières, ne suffisent pas à faire naviguer les français ? Il faut voir plus loin, il n’y a pas trois marques de croisières, c’est la diversité qui rend l’offre séduisante. Les petits ont leur place dans la collection, et l’agent de voyage doit l’ouvrir à son client, surtout pour une première expérience. On a des croisières à des prix raisonnables comme avec Celestyal Cruises, et d’autres bien moins cheres qu’un produit Ponant,mais aussi du top luxe, ou de l’exclusif aventure avec les croisières Quark Expeditions. C’est dans la diversité que l’on est séduisant. La croisière est une expérience, avec un grand choix de bateaux, plus ou moins luxueux, d’itinéraires et d’escales, et donc la meilleure façon de découvrir des pays. 4 Votre sélection de croisières chez UOC, n’est-elle pas élitiste pour le marché français ? Oui, et nous l’assumons pleinement. La croisière est un produit noble, trop souvent sous vendu. La croisière ne se résume pas à vendre une cabine au plus bas tarif sur du Costa ou du MSC. 5 Comment un client d’agence, peut-il devenir un croisiériste ou plaisancier de demain ? En lisant notre nouveau « Magalogue », la nouveauté que nous lançons au salon, une approche éditorialisée de la croisière, pour mieux l’aimer, mieux la vendre. Un nouvel outil que nous réalisons pour toutes les agences, tous les conseillers.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Hug numéro 33 novembre 2019 Page 1Hug numéro 33 novembre 2019 Page 2-3Hug numéro 33 novembre 2019 Page 4-5Hug numéro 33 novembre 2019 Page 6-7Hug numéro 33 novembre 2019 Page 8-9Hug numéro 33 novembre 2019 Page 10-11Hug numéro 33 novembre 2019 Page 12-13Hug numéro 33 novembre 2019 Page 14-15Hug numéro 33 novembre 2019 Page 16-17Hug numéro 33 novembre 2019 Page 18-19Hug numéro 33 novembre 2019 Page 20-21Hug numéro 33 novembre 2019 Page 22-23Hug numéro 33 novembre 2019 Page 24-25Hug numéro 33 novembre 2019 Page 26-27Hug numéro 33 novembre 2019 Page 28-29Hug numéro 33 novembre 2019 Page 30-31Hug numéro 33 novembre 2019 Page 32-33Hug numéro 33 novembre 2019 Page 34-35Hug numéro 33 novembre 2019 Page 36-37Hug numéro 33 novembre 2019 Page 38-39Hug numéro 33 novembre 2019 Page 40-41Hug numéro 33 novembre 2019 Page 42-43Hug numéro 33 novembre 2019 Page 44-45Hug numéro 33 novembre 2019 Page 46-47Hug numéro 33 novembre 2019 Page 48-49Hug numéro 33 novembre 2019 Page 50-51Hug numéro 33 novembre 2019 Page 52-53Hug numéro 33 novembre 2019 Page 54-55Hug numéro 33 novembre 2019 Page 56-57Hug numéro 33 novembre 2019 Page 58-59Hug numéro 33 novembre 2019 Page 60-61Hug numéro 33 novembre 2019 Page 62-63Hug numéro 33 novembre 2019 Page 64-65Hug numéro 33 novembre 2019 Page 66-67Hug numéro 33 novembre 2019 Page 68-69Hug numéro 33 novembre 2019 Page 70-71Hug numéro 33 novembre 2019 Page 72-73Hug numéro 33 novembre 2019 Page 74-75Hug numéro 33 novembre 2019 Page 76-77Hug numéro 33 novembre 2019 Page 78-79Hug numéro 33 novembre 2019 Page 80-81Hug numéro 33 novembre 2019 Page 82-83Hug numéro 33 novembre 2019 Page 84-85Hug numéro 33 novembre 2019 Page 86-87Hug numéro 33 novembre 2019 Page 88-89Hug numéro 33 novembre 2019 Page 90-91Hug numéro 33 novembre 2019 Page 92-93Hug numéro 33 novembre 2019 Page 94-95Hug numéro 33 novembre 2019 Page 96-97Hug numéro 33 novembre 2019 Page 98-99Hug numéro 33 novembre 2019 Page 100-101Hug numéro 33 novembre 2019 Page 102-103Hug numéro 33 novembre 2019 Page 104-105Hug numéro 33 novembre 2019 Page 106-107Hug numéro 33 novembre 2019 Page 108-109Hug numéro 33 novembre 2019 Page 110-111Hug numéro 33 novembre 2019 Page 112-113Hug numéro 33 novembre 2019 Page 114-115Hug numéro 33 novembre 2019 Page 116-117Hug numéro 33 novembre 2019 Page 118-119Hug numéro 33 novembre 2019 Page 120-121Hug numéro 33 novembre 2019 Page 122-123Hug numéro 33 novembre 2019 Page 124-125Hug numéro 33 novembre 2019 Page 126-127Hug numéro 33 novembre 2019 Page 128-129Hug numéro 33 novembre 2019 Page 130-131Hug numéro 33 novembre 2019 Page 132-133Hug numéro 33 novembre 2019 Page 134-135Hug numéro 33 novembre 2019 Page 136-137Hug numéro 33 novembre 2019 Page 138-139Hug numéro 33 novembre 2019 Page 140-141Hug numéro 33 novembre 2019 Page 142-143Hug numéro 33 novembre 2019 Page 144-145Hug numéro 33 novembre 2019 Page 146-147Hug numéro 33 novembre 2019 Page 148-149Hug numéro 33 novembre 2019 Page 150-151Hug numéro 33 novembre 2019 Page 152-153Hug numéro 33 novembre 2019 Page 154-155Hug numéro 33 novembre 2019 Page 156-157Hug numéro 33 novembre 2019 Page 158