Hug n°32 octobre 2019
Hug n°32 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de octobre 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Post-Hit

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 17 Mo

  • Dans ce numéro : les terres affricaines...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
esthétiques et des médecins qualifiés, ce qui donne une sécurité maximale aux patients. 8 A partir de quel âge peut-on s’inquiéter et réfléchir à des modifications esthétiques ? Les modifications esthétiques les plus courantes ne peuvent être envisagées qu’à partir de l’âge de la majorité (18ans). La décision doit être mûrement réfléchie, ne jamais se précipiter on a toujours le temps d’attendre pour être certain de son choix. 9 10 Existe –il de nouvelles techniques moins lourdes, et satisfaisantes ? LA CRYOLIPOLYSE MINCIR PAR LE FROID Dix ans plus tard, une étude montra encore cette corrélation avec des cavalières qui avaient l’habitude de monter à cheval en hiver. Ces cavalières développaient ainsi une panniculite au froid sur les cuisses et les fesses. Cette maladie provoque une fonte de graisse qui est la conséquence ici du frottement de leurs cuisses et d’une température très basse. Les cellules graisseuses (adipocytes) du tissu sous-cutané sont riches en acides gras. Ceci les rend très sensibles au froid. Au contraire, les autres cellules comme celles des vaisseaux sanguins et des nerfs, les mélanocytes, les fibroblastes et autres cellules pauvres en acides gras, sont beaucoup moins sensibles. Cette caractéristique permet la dégradation naturelle des adipocytes sans abimer les tissus voisins. La cryolipolyse est une méthode innovante récemment utilisée en Les méthodes non chirurgicales sont de plus en plus nombreuses et très appréciées par les patients. Mais certaines manquent d’efficacité et d’autres de recul. Il faut donc se renseigner auprès de votre chirurgien pour s’assurer de l’efficacité et de l’innocuité de ces nouvelles techniques. La lipocryolyse médicale, que je pratique depuis 4 ans, peut avantageusement se substituer à la liposuccion dans de nombreux cas ; mais elle demande un examen préalable et un matériel médical performant pour éviter les déceptions. Comment choisir son chirurgien esthétique ? Tout d’abord vérifier sa qualification en chirurgie plastique auprès de l’ordre des médecins. Il s’agit d’une spécialité à part entière qui vous garantit une compétence pour tous les actes de médecine et de chirurgie esthétique. Ensuite se fier au bouche à oreille, ou aux avis que vous pouvez recueillir sur ce praticien. La dernière étape étant celle de la consultation au cours de laquelle vous devez vous assurer qu’il vous écoute et vous comprenne pour que la chirurgie réalisée soit parfaitement adaptée à votre demande. Au début des années 70, des médecins remarquent un phénomène étonnant. Après avoir conseillé à des enfants de sucer des glaces dans le but de calmer des douleurs dentaires, leurs fossettes devinrent de plus en plus apparentes. Un lien apparu entre le froid et la perte de graisse. médecine esthétique. Comme expliqué plus haut, les cellules graisseuses sont beaucoup plus sensibles au froid que les autres cellules. Une fois endommagés par le froid, les adipocytes vont se briser. Certains globules blancs vont alors phagocyter leurs débris qui seront éliminés par le métabolisme. Les résultats de la cryolipolyse permettent de la présenter comme une alternative non invasive à la liposuccion (ou lipo-aspiration). Ceci permet à celles ou ceux qui souhaitent se débarrasser de bourrelets ou capitons, d’éviter des suites opératoires chirurgicales. De plus, il n’y a aucune cicatrice puisque aucune pénétration d’instrument. Une séance dure en moyenne 1 à 3 heures. Cette durée est fonction des objectifs et des zones traitées. Le traitement terminé, le patient va pouvoir reprendre immédiatement une activité tout à fait normale. Il n’y a pas de temps de récupération ou de rétablissement après un tel acte. Les résultats de la cryolipolyse commenceront à apparaître entre 15 à 45 jours. Durant les mois restants, vous verrez des résultats définitifs et durables du traitement. Nous ne dénotons aucun danger majeur, sauf si vous possédez un des éléments de conte-indication (ci-dessous). Néanmoins, la cryolipolyse ne permet de traiter que la graisse sous cutanée localisée. Cela veut dire que cette technique n’est pas adaptée pour les personnes souffrant d’obésité. L’AFME (Association Française de Médecine Esthétique) conclue par  : ma cryolipolyse est donc une nouvelle technique de médecine esthétique qui permet de déclencher une destruction progressive d’une partie du tissu adipeux, avec des suites simples, sécurisantes et n’impactant pas votre vie quotidienne.
26 HUG MAGAZINE DERNIERE MINUTE QUAND JEAN-PIERRE MAS DIT  : CA SUFFIT ! C’est dans une ambiance morose que s’ouvre la nouvelle édition du rendez-vous préféré des professionnels du tourisme, en raison des faillites de deux compagnies aériennes, Aigle Azur et XL Airways, et d’un géant du tour-operating, Thomas Cook. Le laxisme de certains dirigeants est mis en cause, mais aussi celui de Iata, devant surveiller et apporter une sécurité. Jean-Pierre Mas, Président des Entreprises du Voyage dit  : Ca suffit ! ous avions eu le coup N de gueule et l’émotion de Laurent Magnien sur BFM, tentant le tout pour le tout au micro, pour être écouté par un repreneur, peutêtre Air France. Des mots remplis d’émotions pour son personnel, celui d’une compagnie française qui s’est serrée la ceinture pour réussir fasse à une concurrence « déloyale ». C’est une « trahison », dit-il. Les compagnies du Golfe étaient montrées du doigt, mais aussi Ryanair et Norwegian. Une situation concurrentielle insoutenable, car nos charges sociales sont un fardeau. Si le gouvernement français ne peut agir en faveur des compagnies au pavillon tricolore, est-ce aux agences de voyage de privilégier celles-ci faute de boycotter les autres ! À la demande des Entreprises du Voyage d’imposer rapidement aux compagnies aériennes des contre garanties bancaires similaires à celles exigées des agences de voyages, IATA répond par le silence. A ce jour, IATA n’exerce aucune surveillance des compagnies membres du BSP, de plus, IATA fait preuve d’un inadmissible laxisme à l’égard des compagnies membres du BSP  : - Malgré des pertes de 138 millions d’euros en 2018 et de 154 millions d’euros au premier trimestre 2019 (20 € par pax transporté), Norvegian est toujours dans le BSP. - Aigle Azur a un exercice comptable en accordéon  : 18 mois en 2016-2017 pour y intégrer deux saisons d’été ; 14 mois en 2018, avec la publication des comptes sept mois après la clôture de l’exercice. Ces comptes n’ont pas été approuvés par le Commissaire aux comptes. Les comptes d’exercices précédents avaient fait l’objet de « réserves » du CAC. - Il y a un deux ans Aigle Azur affichait des capitaux propres négatifs de 30 millions d’euros, puis de 70 millions d’euros fin 2018. IATA a suspendu Aigle Azur du BSP France le 7 septembre, puis, par une pirouette réglementaire dont elle a le secret a fait rétroagir cette suspension au 16 août, annulant ainsi toutes les opérations comptables intervenues pendant



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Hug numéro 32 octobre 2019 Page 1Hug numéro 32 octobre 2019 Page 2-3Hug numéro 32 octobre 2019 Page 4-5Hug numéro 32 octobre 2019 Page 6-7Hug numéro 32 octobre 2019 Page 8-9Hug numéro 32 octobre 2019 Page 10-11Hug numéro 32 octobre 2019 Page 12-13Hug numéro 32 octobre 2019 Page 14-15Hug numéro 32 octobre 2019 Page 16-17Hug numéro 32 octobre 2019 Page 18-19Hug numéro 32 octobre 2019 Page 20-21Hug numéro 32 octobre 2019 Page 22-23Hug numéro 32 octobre 2019 Page 24-25Hug numéro 32 octobre 2019 Page 26-27Hug numéro 32 octobre 2019 Page 28-29Hug numéro 32 octobre 2019 Page 30-31Hug numéro 32 octobre 2019 Page 32-33Hug numéro 32 octobre 2019 Page 34-35Hug numéro 32 octobre 2019 Page 36-37Hug numéro 32 octobre 2019 Page 38-39Hug numéro 32 octobre 2019 Page 40-41Hug numéro 32 octobre 2019 Page 42-43Hug numéro 32 octobre 2019 Page 44-45Hug numéro 32 octobre 2019 Page 46-47Hug numéro 32 octobre 2019 Page 48-49Hug numéro 32 octobre 2019 Page 50-51Hug numéro 32 octobre 2019 Page 52-53Hug numéro 32 octobre 2019 Page 54-55Hug numéro 32 octobre 2019 Page 56-57Hug numéro 32 octobre 2019 Page 58-59Hug numéro 32 octobre 2019 Page 60-61Hug numéro 32 octobre 2019 Page 62-63Hug numéro 32 octobre 2019 Page 64-65Hug numéro 32 octobre 2019 Page 66-67Hug numéro 32 octobre 2019 Page 68-69Hug numéro 32 octobre 2019 Page 70-71Hug numéro 32 octobre 2019 Page 72-73Hug numéro 32 octobre 2019 Page 74-75Hug numéro 32 octobre 2019 Page 76-77Hug numéro 32 octobre 2019 Page 78-79Hug numéro 32 octobre 2019 Page 80-81Hug numéro 32 octobre 2019 Page 82-83Hug numéro 32 octobre 2019 Page 84-85Hug numéro 32 octobre 2019 Page 86-87Hug numéro 32 octobre 2019 Page 88-89Hug numéro 32 octobre 2019 Page 90-91Hug numéro 32 octobre 2019 Page 92-93Hug numéro 32 octobre 2019 Page 94-95Hug numéro 32 octobre 2019 Page 96-97Hug numéro 32 octobre 2019 Page 98-99Hug numéro 32 octobre 2019 Page 100-101Hug numéro 32 octobre 2019 Page 102-103Hug numéro 32 octobre 2019 Page 104-105Hug numéro 32 octobre 2019 Page 106-107Hug numéro 32 octobre 2019 Page 108-109Hug numéro 32 octobre 2019 Page 110-111Hug numéro 32 octobre 2019 Page 112-113Hug numéro 32 octobre 2019 Page 114-115Hug numéro 32 octobre 2019 Page 116-117Hug numéro 32 octobre 2019 Page 118-119Hug numéro 32 octobre 2019 Page 120-121Hug numéro 32 octobre 2019 Page 122-123Hug numéro 32 octobre 2019 Page 124-125Hug numéro 32 octobre 2019 Page 126-127Hug numéro 32 octobre 2019 Page 128-129Hug numéro 32 octobre 2019 Page 130-131Hug numéro 32 octobre 2019 Page 132