Horizons n°123 déc 19/jan-fév 2020
Horizons n°123 déc 19/jan-fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°123 de déc 19/jan-fév 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Fonds national suisse de la recherche scientifique

  • Format : (220 x 266) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 8,2 Mo

  • Dans ce numéro : dangerosité des substances et loi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Longue vie à un Horizons indépendant ! Par Matthias Egger « Une université peut-elle développer des armes et générer des connaissances utilisables à des fins militaires ? Sur le plan politique, cette question constitue un vrai champ de mines. » « Le système éducatif suisse semble être en perpétuel changement. Certains saluent des adaptations attendues depuis longtemps, d’autres dénoncent une ‹réformite› chronique. » « Qui paiera le CERN de demain ? Des feuilles de route veulent faciliter la planification des grandes infrastructures de recherche. Mais une vision à long terme manque souvent pour assurer leur pérennité. » Ce ne sont là que quelques-unes des déclarations et questions provocantes publiées ces derniers temps dans les pages d’Horizons, le magazine du Fonds national suisse (FNS) et des Académies suisses des sciences. Elles ne font pas toujours l’unanimité, comme le montre le Courrier des lecteurs, et elles suscitent parfois de vives discussions au sein du Conseil de la recherche ou du Conseil de fondation du FNS. Pourquoi des institutions conservatrices comme le FNS ou les Académies devraientelles publier de tels articles ? La réponse est simple : elles ne le font pas. Car Horizons dispose d’une rédaction indépendante. Le magazine joue ainsi un rôle important dans la communication scientifique du pays. Ses objectifs : replacer les résultats de la recherche suisse et internationale dans leur contexte en les évaluant de manière critique et stimuler des débats sur les nouvelles technologies, les innovations et la politique scientifique. L’encouragement du dialogue entre la science et la société représente une mission importante du FNS et des Académies. Oui, Horizons est financé par le FNS et les Académies. Mais il ne constitue pas leur magazine officiel : les opinions exprimées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position des éditeurs. Pour éviter tout risque de confusion, cette indépendance sera clairement affichée au début et à la fin du magazine. Les logos des deux éditeurs sont relégués aux deux pages institutionnelles qui comprennent la colonne que je partage avec Antonio Loprieno ainsi que des nouvelles de nos deux organisations. Cette partie est séparée visuellement des autres pages – indépendantes – du magazine. Le succès d’Horizons ces dernières années revient en grande partie au travail visionnaire et créatif de son rédacteur en chef, Daniel Saraga, qui a quitté le magazine. Merci à toi, Daniel, pour ce travail intense et toutes ces provocations ! Manu Friederich Matthias Egger est président du Conseil national de la recherche du FNS. PS  : Vous n’êtes pas abonné à Horizons ? Il est grand temps de le faire gratuitement ici : www.revue-horizons.ch/abo En direct du FNS et des Académies Hervé Chavaillaz for ScienceComm’19 SNF/Cornelia Vinzens Faites quelque chose ! Le journaliste indépendant Mathias Plüss a reçu le prix Média 2019 en septembre dernier lors de la conférence ScienceComm’19 pour son texte paru dans l’hebdomadaire Das Magazin : « Tun Sie was ! –eine Anleitung von A bis Z zur Rettung der Welt » (Faites quelque chose ! – Un guide de A à Z pour sauver le monde). « Irréprochable du point de vue journalistique et scientifique – original, plein d’humour et dénué de tout moralisme », selon le jury, qui a fait son choix à l’unanimité parmi 31 contributions. Un héritage pour la recherche Mathématiques, médecine, cinéma et islam : ce sont les domaines des scientifiques récompensés en 2019 par la Fondation Balzan. La présidente du Conseil national Marina Carobbio Guscetti a remis les prix dotés de 750 000 francs chacun. La fondation est basée sur l’héritage d’Eugenio Balzan, un journaliste et éditeur italien décédé en 1953 à Lugano. Le jury fait montre de flair : il n’est pas rare qu’un lauréat du prix Balzan reçoive par la suite un prix Nobel, comme Michel Mayor en 2019 soit dix-neuf ans plus tard. Aux origines de l’Univers L’Univers s’est réionisé il y a 13 milliards d’années : les électrons et les protons des atomes d’hydrogène se sont séparés. Anne Verhamme a utilisé des données du télescope Hubble pour montrer que cette phase avait probablement été déclenchée par le rayonnement de certaines galaxies. L’astronome de l’Université de Genève a reçu pour ses travaux le prix Marie Heim-Vögtlin du FNS en septembre 2019.
Daniel Rihs/13 Photox Keystone/Laurent Gilliéron Supermatériau utile La spécialiste des matériaux Nicola Spaldin a reçu en novembre 2019 le prix scientifique suisse de la Fondation Marcel Benoist. Elle est récompensée pour ses recherches pionnières sur les matériaux multiferroïques, des substances qui réagissent aux champs magnétiques et électriques. La chercheuse s’est penchée en particulier sur la ferrite de bismuth, composée de bismuth, de fer et d’oxygène. Les travaux de la professeure de l’ETH Zurich ouvrent des pistes pour la réalisation de puces informatiques miniatures et d’ordinateurs ultrarapides. Un soutien payant Le FNS soutient depuis de nombreuses années les lauréats du prix Nobel de physique 2019 Michel Mayor et Didier Queloz. Lors d’une interview, Michel Mayor a remercié le FNS et l’Université de Genève : « Ils finançaient déjà notre travail lorsque la recherche sur les exoplanètes n’avait pas encore l’aura qu’elle a acquise plus tard. » Pour Matthias Egger, président du Conseil de la recherche, « ce prix honore la recherche fondamentale, qui ne peut être financée que par des fonds publics ». Note de la rédaction Le rédacteur en chef d’Horizons Daniel Saraga a quitté le magazine. Pendant cinq ans, il l’a marqué par sa créativité et sa détermination. C'est par exemple sous son impulsion que les thèmes de politique scientifique ont été ancrés et développés dans le magazine. Grâce à son inlassable questionnement et à ses idées surprenantes, le haut niveau de qualité de la publication a pu être encore élevé. Nous lui souhaitons le meilleur pour l’avenir ! Lettres de lecteurs Les petites classes ne méritent pas leur mauvaise réputation Il n’a jamais été prouvé que les élèves issus de petites classes avaient moins de chances que les autres sur le marché du travail (Pédagogie spécialisée dans « 50 ans de réforme éducative », Horizons 122, p.20). Les maîtres d’apprentissage ont toujours fait passer des tests à ces jeunes avant de décider s’ils obtien draient une place ou non. Il est également totalement faux d’affirmer qu’ils ont été moins encouragés. Dans les petites classes, le soutien était nettement plus ciblé. Les enfants avec des troubles du comportement ou un grave handicap n’ont jamais été intégrés. Certaines communes recommencent à former des petites classes. Une discussion publique a bel et bien lieu. Et la presse se fait régulièrement l’écho des problèmes posés par cette expérience dans l’enseignement. Riccardo Bonfranchi, pédagogue spécialisé, Wolfhausen (ZH) Votre avis nous intéresse ! Vous souhaitez réagir à un article ? Envoyez-nous un courriel à redaction@revue-horizons.ch ou postez un commentaire sur Twitter @horizons_fr ou Facebook @horizonsmagazine. Horizons Le magazine suisse de la recherche paraît quatre fois par an en français et en allemand. Les articles sont disponibles en ligne aussi en anglais. 31e année, n o 123, décembre 2019. www.revue-horizons.ch redaction@revue-horizons.ch www.facebook.com/horizonsmagazine www.twitter.com/horizons_fr L’abonnement est gratuit. www.revue-horizons.ch/abo Rédaction Florian Fisch (ff), codirection Judith Hochstrasser (jho), codirection Simon Jäggi (sj) Santina Russo (sru) Daniel Saraga (dsa) Yvonne Vahlensieck (yv) Graphisme, rédaction photo 2. stock süd netthoevel & gaberthüel, Valérie Chételat Traduction Olivier Huether, Magali Züblin Correction Samira Payot Rédacteur en chef Christophe Giovannini (cgi) Editeurs Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) Wildhainweg 3 Case postale CH-3001 Berne Tél. 031 308 22 22 com@snf.ch Académies suisses des sciences Maison des Académies Laupenstrasse 7 Case postale CH-3001 Berne Tél. 031 306 92 20 info@academies-suisses.ch Le Fonds national suisse (FNS) encourage sur mandat de la Confédération la recherche dans toutes les disciplines scientifiques. Il investit chaque année environ un milliard de francs dans des projets de recherche. En 2018, 6500 projets étaient en cours, avec la participation de 16 300 chercheuses et chercheurs. Le FNS constitue ainsi la principale institution de promotion de la recherche du pays. Les Académies suisses des sciences s’engagent sur mandat de la Confédération en faveur d’un dialogue équitable entre la science et la société. Elles représentent la science, chacune dans leur domaine respectif, mais aussi de façon interdisciplinaire. Leur ancrage dans la communauté scientifique leur permet d’avoir accès à l’expertise de quelque 100 000 chercheurs. Impression, lithographie et gestion des abonnements Stämpfli SA, Berne et Zurich Climatiquement neutre, myclimate.org Papier : Refutura FSC, Recycling, matt Typographie : FF Meta, Greta Text Std Tirage 16 100 (français), 36 500 (allemand) Tous droits réservés. Reproduction possible des textes, publiés sous une licence Creative Commons BY-NC-ND. ISSN 1663 2710 Les articles publiés ne reflètent pas forcément les points de vue officiels des éditeurs. Horizons n o 123, décembre 2019 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :