Hockey Express n°42 mai à aoû 2009
Hockey Express n°42 mai à aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de mai à aoû 2009

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Fédération Française de Hockey

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : Hockey Express fait peau neuve !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
N°42 » Equipes de France « » Un été encore chargé en compétitions pour les équipes de France Avec quatre championnats d’Europe (U18 filles et garçons et Senior Filles et Garons), une Coupe du Monde (U21filles) et un Champions Challenge II (Senior garçons) l’été est actif pour les joueuses, joueurs et encadrements de nos équipes nationales. Objectif n°1 : mettre toutes les équipes parmi les 8 meilleures nations européennes en ne disputant plus à l’avenir (dès l’an prochain) que des compétitions de premier niveau. La tâche est, on le sait, rude. Les filles U18 devront batailler pour leur maintien, les garçons de la même catégorie d’âge n’auront, de leur côté, pas droit à un faux pas dans une compétition assez homogène et dont il faudra sortir parmi les deux premiers. Pour les Senior, l’équation est inverse (bataille pour demeurer dans les 6 pour les garçons, remontée pour les filles). C’est probablement chez les filles que se situe l’enjeu majeur (pour renforcer la crédibilité du projet 2012 féminin) et la tâche la plus complexe eu égard au niveau et à la préparation de nos adversaires directes (Belges, Biélorusses, Ukrainiennes et Italiennes particulièrement) qu’il nous faudra dominer. Objectif n°2 : Préparer nos équipes aux échéances que nous nous sommes données en validant la politique de haut-niveau proposée au Comité Directeur de mars dernier. En effet, il y aurait quelques prétentions à vouloir gagner chaque rencontre quel que soit l’adversaire lorsque l’on ne se situe qu’à la 17ème ou 21ème place mondiale, que l’on ne possède pas les armes structurelles ou financières de la concurrence, ni le même niveau de compétition nationale, ni le niveau d’encadrement moyen, ni le nombre de pratiquants. Pour réussir une politique de haut-niveau, il faut du travail, de la cohérence, de la patience et de la méthode en ciblant les rencontres que l’on doit gagner et en utilisant les autres au service de cet objectif. Il importe donc plus de faire travailler à son équipe tel ou tel type de situation dans un match de préparation (comme un tournoi majeur utilisé dans cette préparation) que de remporter une victoire sans apport pour l’avenir. La victoire pouvant constituer un de ces éléments de travail également. - Page 2- Mai-Juin-Juillet 2009 Laissons le temps aux entraîneurs de bâtir leur stratégie pour atteindre les objectifs que nous leur donnons en ne recherchant pas nous, membres de la même fédération, le commentaire d’expert que nous ne sommes pas toujours (ou plus, le sport de haut-niveau évolue tellement rapidement) mais cherchons à nous mobiliser chacun dans notre rôle pour servir notre projet commun : en cherchant les financements qui manquent tant à notre préparation (le budget de nos voisins belges pour leur collectifs 2012 est 2,5 fois celui de nos collectifs identiques, rémunération des cadres comprise), en communiquant auprès de nos clubs pour les faire partager notre projet commun ou en apportant toute pierre à l’édifice. Et faisons de notre grand moment de hockey de la rentrée, le tournoi de qualification à la Coupe du Monde masculine (à Lille du 31 octobre au 8 novembre) le grand moment de communion du hockey français dans toutes ses formes de pratique autour de SON équipe nationale. Bonnes vacances... à celles et ceux qui en prennent. Frédéric Delannoy, D.T.N. de la F.F.H. (c) Photo Lockwood/Fenaert : les Bleuets ont atteint leur objectif à Vienne en décrochant l’argent lors des Championnats d’Europe-Trophy, synonyme de montée en groupe A pour 2011.
N°42 Le Cambrai Hockey Club voit son palmarès s’étoffer un peu plus grâce à la victoire des filles en Elite le dimanche 24 mai. Sur le terrain de Lambersart, les Cambrésiennes se sont imposées avec la manière face aux joueuses de Saint- Germain, championnes de France en titre, au terme d’une finale très disputée. Loin d’être gagné en début de saison, ce titre vient récompenser un groupe hétéroclite formé de joueuses expérimentées et de filles à fort potentiel sous la houlette de Luis Castanheira. Saint-Germain ne s’attendait certainement pas à pareille » Actualité Nationale « » Sixième titre gazon pour les Cambrésiennes mésaventure. Installées confortablement dans leur fauteuil de leader depuis la sixième journée du championnat après avoir battu le CHC sur leurs terres (3-2), les Parisiennes étaient dans de bonnes dispositions pour conserver la couronne en Ile de France. Les douze succès et les deux matchs nuls obtenus au cours de la première partie de championnat en témoignent. Jusqu’à cette phase finale et les deux défaites encaissées au plus mauvais moment, l’une face à Montrouge en demi-finale et l’autre face à Cambrai. Si Saint-Germain a chuté, ce Mai-Juin-Juillet 2009r, Le film de la finale : Wozniak. Auparavant, Rogeau (19 buts à son actif) avait Saint-Germain a exerce un pressing très haut durant les bien tenté de relancer son équipe. Durachta fit définitive- I dix premières minutes de jeu qui étouffe le jeu cambrésien ment le break sur corner d’une frappe croisée dans la au milieu de terrain. Si bien que les Parisiennes insistèrent planche. Preney, pour Saint-Germain, clôturait le score sur le côté pour rapidement trouver la faille avec Foulard pour l’anecdote juste avant une dernière tentative de sa co- dans la finition. Heureusement, le but de Huvelle bien servie par Dutel arriva à point nommé pour remettre le CHC La vidéo sur www.oxygenradio.fr I équipière, Roger, non cadrée. sur les bons rails. Une fois leurs repères posés, les Cam- brésiennes prirent le contrôle du jeu ou pouvaient laisser Finale élite dames I venir Saint-Germain avec beaucoup plus de répondant. La Saint-Germain – Cambrai : 2-4 (1-1) finale bascula en tout début de deuxième mi-temps lorsque Buts de Foulard (6’), Preney (62’) pour Saint-Germain, Hu-C. Minet se retrouva seule face à Allain sans trembler. Puis velle (13’),C. Minet (37’), Lansiaux (54’), Durachta (58’) c’était au tour de Lansiaux de trouver de près les guêtres pour Cambrai. de la gardienne adverse avant la reprise victorieuse de V. Arbitres : Y. Lanzas etC. Adenot I 1. a - Page 3- n’est pas faute d’avoir essayé mais bien parce que les Cambrésiennes s’étaient mises à croire sérieusement en leurs chances notamment au soir de la première demifinale contre Lille gagnée 2 à 1. Pourtant, en début de saison puis au cours de la compétition, face aux blessures, aux arrêts de certaines filles, Luis Castanheira a dû repenser maintes fois son onze de départ, sa tactique de jeu, expliquer encore et encore le positionnement de ses joueuses. Notamment dans le secteur défensif où les Cambrésiennes ont fortement progressé durant les dernières prestations. Et devant où les attaquantes ont assumé pleinement leurs rôles bénéficiant d’une impressionnante efficacité offensive. L’entraîneur du CHC a su donner une âme à cette équipe aidé par des joueuses exemplaires qui ont tout connu avec Cambrai pour relayer son message. Des joueuses de classe internationale qui ont transmis le meilleur aux plus jeunes formées au club en sur régime pour se mettre au niveau de la confiance qu’on leur portait. Des hockeyeuses issues pour beaucoup du groupe des cadettes qui ont remporté ce dimanche 24 mai leur premier titre en élite. C’est certainement là la plus belle victoire du CHC, ce qui fait que ce titre occupe une place toute particulière aux côtés des onze titres de championnes de France en salle, des cinq autres titres obtenus sur gazon et des médailles européennes. Un titre qui confirme l’état d’esprit du club cambrésien et ses capacités de compétition. La preuve, le récent titre décroché par ces mêmes cadettes avec leurs copines face à Mérignac … à Saint-Germain. Le groupe : M. Minet, Altayrac, B. Wozniak, Bacquet, Roblin, Farasse, Lansiaux, Durachta, V. Wozniak, Adolphe, Raynaud, Dutel,C. Minet, Brabant, Huvelle. E n t r a î ne u r/c o a c h : Luis Castanheira Kiné : Alain Vanappelghem Manager : Sébastien Huyon Sébastien Huyon (c) Photo Sébastien Huyon



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :