Hockey Express n°28 mai/jun 2006
Hockey Express n°28 mai/jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de mai/jun 2006

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Fédération Française de Hockey

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : tournoi des écoles de Nantes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
N°28 » > Équipes de France Échec mais pas contre-performance France A Hommes : Tournoi qualificatif pour la Coupe du Monde (Changzhou 12 – 23 avril 2006). Que dire que vous ne savez déjà ? L’équipe de France se classe 6 ème de cette compétition, la plus mauvaise place me répondrez-vous ! Nous avons, par deux fois, cru tenir notre qualification face à la même équipe : le Japon. Il y a donc eu échec mais pas contre – performance. Notre classement mondial (18 ème) aurait du nous placer en 10 ème position. Nous passons un grand nombre d’équipes et toutes celles classées devant, nous étaient supérieures selon le « world ranking ». Le plus aberrant est que nous connaissons le plus de difficultés face aux équipes de second ordre : Chine (3-3 et 21ème) et Japon (2 défaites et 14ème). Des équipes au style identique que l’on peut appeler « style coréen » basé sur une défense dense et un rythme de jeu élevé du début jusqu’à la fin du match. En fait, si nous réussissons notre premier match face à la Corée (2-2 et 7ème), c’est parce que cette dernière ne nous respecte pas et ouvre des espaces en attaque que nous utilisons parfaitement et que notre défense est très efficace. Deux matches hyper – réalistes contre la Nouvelle–Zélande (5-2 et 9 ème) et la Malaisie (4-1 et 13 ème) et nous obtenons 8 points avant d’affronter, en poule, le Japon. Un stroke « oublié » par l’arbitre kiwi, et oui, en hockey, mais uniquement quand la France joue, on ose nommer un arbitre dont l’équipe est concerné par l’enjeu. Stupide de mettre la pression sur les joueurs qui, bien sûr, perdent le contrôle de leur jeu après cet oubli de sanction. Scénario habituel : un carton jaune et contre – attaques. On doit donc passer par les « barrages » et gagner 2 matches. La Belgique (1-1 et 12 ème) nous pousse jusqu’à la série de strokes que nous remportons et « la finale » nous oppose à nouveau au Japon. Ce match se joue au détail. Nous défendons bien (pas un seul PC défensif) mais deux erreurs offrent aux Japonais les seules occasions d’inscrire leurs 2 buts. L’équipe joue sa chance jusqu’au bout mais maladroitement. Terrible désillusion, on aimerait refaire ce match tout de suite, mais non, ce n’est pas possible ! Une place nous manque pour aller en Coupe du Monde. Mai 2006 Sentiment de ne pas avoir su saisir cette opportunité mais maintenant, place à un vrai projet olympique ! Cette compétition a confirmé les progrès de cette équipe et elle mérite d’aller plus haut. Il faut se tourner vers le championnat d’Europe en 2007 à Manchester et tout de suite le préparer pour, dans 2 ans, passer de -1 à +1 et se qualifier aux JO et y être performant. Je tiens à remercier les 20 joueurs qui ont participé ou préparé avec une grande motivation cette compétition et les encourage à poursuivre l’aventure olympique. Un grand merci au staff (Patrick, Mickey, Frankie, Dom, Pop, Yves, Seb, Moustique et Fred) pour leur dévouement ainsi qu’au fan – club présent à Changzhou et aux centaines d’encouragements reçus sur le superbe site France A jusqu’au dernier jour. Bertrand Reynaud Entraîneur de l’équipe de France Page 2
N°28 » > Équipes de France « Les Blues Belles Girls » y ont crû… France A Dames : Tournoi qualificatif pour la Coupe du Monde (Rome 25 avril – 06 mai 2006). C’était tout simplement MAGIQUE !!! ! Nous sommes arrivées en total Outsider, privées de plusieurs titulaires dont Christelle Lafaury blessée la veille du départ… Notre préparation courte mais intense ne nous laissait pas présager du résultat que nous allions obtenir ! Devant chaque difficulté, le groupe (Staff + équipe) s’est serré les coudes et a su rester positif. Nous avons joué match par match et avons gagné avec notre cœur et avec « Passion ». Le déclic s’est opéré sur la victoire contre l’Ecosse… Où dès le coup de sifflet final (heureusement qu’il était tard et qu’il n’y avait plus beaucoup de spectateurs…) ce fut une explosion de joie générale ! Nous avions rempli notre mission : ne pas perdre tous les matchs ! Et dès cet instant, se sont enchaînés les rires, l’enthousiasme, le plaisir et la réussite. Toute la pression des mois précédents (depuis les négociations avec la Fédération jusqu’à la préparation écourtée) s’est évaporée. Nous avions vraiment notre place dans ce tournoi majeur ! La lourde défaite contre l’Angleterre nous a permis de nous re -concentrer et de nous re -mobiliser pour aborder au mieux l’Ukraine. Cette 2 ème victoire était alors magique… Nous pouvions terminer 4 ème de la poule et restions en course pour jouer cette fameuse 5 ème place, qualificative pour la Word Cup ! Mais pour jouer cette 5 ème place nous devions encore affronter la Nouvelle Zélande…Et quelle équipe, ces black sticks ! Ce match reste aussi un moment fort… le suspens fut garanti jusqu’au coup de sifflet final. Si bien qu’il nous a fallu quelques secondes après son retentissement pour comprendre que le match était bel et bien fini et que nous avions gagné 1-0 !!! Nous allions donc jouer le match qualificatif pour la Coupe du Monde… et nous connaissions très bien l’adversaire… Mai 2006 Ce dernier match contre la Chine peut laisser un goût amer car peut-être n’y avons-nous pas assez cru ou les a-t-on trop respectées ? ? ? La chine est une nation beaucoup plus physique et technique que nous (même si, sur ce tournoi, elle ne semblait pas au maximum de son potentiel). Et au 7 ème match… la différence se fait réellement sentir.. Et d’autant plus qu’Aurélie Morin, victime d’un bras cassé contre l’Ukraine, ne pouvait plus participer à ce combat collectif. Cependant, les dernières secondes de ce match, concrétisées par un joli but collectif, reflète totalement le mental et l’envie de cette équipe : tout donner, ensemble et jusqu’au bout ! Nous terminons à la plus mauvaise des places (6 ème sur 12 et 1 ère remplaçante ?), mais repartons avec beaucoup de satisfactions, sans pour autant oublier que pour disputer une Coupe du Monde il nous reste beaucoup de travail à produire. Nous avons seulement prouvé que nous avions envie de le faire et que nous avions le potentiel pour y arriver. D’ailleurs tels furent les dires de beaucoup d’officiels (membres de la FIH, FEH, arbitres…) présents à Rome. Merci à tous ceux qui nous ont soutenu avant la décision, et pendant la compétition… Merci au staff et un TRES TRES grand merci à Delphine, notre manager de Choc qui sait tout faire, tout gérer et qui garde toujours le sourire !!! Nous avons même reçu un courrier de félicitations d’un nouveau supporter qui a découvert le hockey à travers « l’Equipe » ! Merci à Pascal Grégoire. Muriel Lazennec Capitaine de l’équipe de France Page 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :