HD Magazine n°4 aoû/sep/oct 2006
HD Magazine n°4 aoû/sep/oct 2006
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°4 de aoû/sep/oct 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Les Éditeurs Luxembourgeois

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : Sony Vaio AR11S, première solution HD 1080p Blu-ray.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
TEST Sony HDR-HC3 Le HDR-HC3 est un caméscope de poing bénéficiant d’une bonne prise en main. À l’usage, il se révèle plutôt bien équilibré. Le nombre de boutons en façade est restreint, la plupart des réglages ne pouvant s’effectuer qu’en passant par les menus. Ce modèle s’adresse avant tout au grand public et l’on note ainsi l’absence d’entrée microphone ou de bague de mise au point manuelle. Celle-ci s’effectue par le biais d’une molette placée à l’avant de l’appareil. Elle permet de jouer au choix sur l’exposition, la balance des blancs ou la mise au point. Le passage d’un mode à l’autre s’effectue malheureusement uniquement via les menus. Un commutateur placé à côté de la molette permet toutefois de basculer rapidement du mode auto au mode manuel. Malheureusement, le HDR-HC1 ne bénéficie d’aucune indication précise d’ouverture de l’iris et l’exposition se règle ainsi un peu à l’aveugle. Mais si l’on a pris soin de fixer la vitesse d’obturation, un réglage d’exposition manuelle reste malgré tout possible et peut être ajusté en 24 paliers. Le caméscope n’offre par contre aucune possibilité de réglage manuel du gain. Une ergonomie marquée « grand public » Le HDR-HC3 est livré sans pare-soleil, sans doute un sacrifice supplémentaire effectué sur l’autel de la compacité et/ou du prix. On apprécie par contre le volet automatique qui vient protéger l’objectif lorsque le caméscope sort du mode enregistrement. Toujours sur le côté de l’objectif, on trouve un bouton pour passer en mode NightShot. Trois autres commandes, placées sur le corps de l’appareil, permettent d’activer la compensation du contre-jour, d’indiquer le niveau de la batterie, et de basculer 54• HD magazine n°4 en mode Easy pour des réglages automatiques et/ou simplifiés. La connectique est répartie sous plusieurs petits caches en plastique. On retrouve les ports numériques, c’est-à-dire la prises DV/HDV (Firewire), la prise USB et une prise… HDMI ! Les ports vidéo analogiques, en composantes et en composite A/V sont bien évidemment également présents, ainsi qu’un connecteur pour brancher l’adaptateur secteur. Le caméscope est livré avec l’ensemble des câbles analogiques nécessaires, mais pas de câble DV ni HDMI. L’emplacement pour carte mémoire Memory Stick Duo se trouve sous l’écran LCD. De manière assez classique, on retrouve sur le dessus de la poignée un bouton photo et la molette de zoom. Cette dernière manque de précision et il assez difficile d’effectuer un zoom lent sans à-coup. Il est préférable, pour ce type d’opération, de faire appel aux boutons sur l’écran LCD. Le passage du mode vidéo au mode photo, ainsi qu’au mode lecture, s’effectue à l’aide d’une molette placée à l’arrière de la poignée. Bonne surprise, l’éjection des cassettes s’effectue par le haut, ce qui n’était pas le cas avec le HDR-HC1. Sur le dessus de l’appareil, sous un cache plastique, se trouve une griffe porte accessoire intelligente, permettant notamment de brancher un microphone externe. Le modèle interne est placé sous l’objectif et ne risque ainsi pas d’être obstrué lors des manipulations du caméscope. Le reste des réglages s’effectue à l’aide de l’écran tactile LCD intégré. Son utilisation ne pose pas de problème particulier et s’avère être
l’écran LCD est au format 16/9 e et offre une RÉSOLUTION largement ACCRUE « < Sony HDR-HC3 TEST très intuitive. On apprécie au passage la possibilité de faire défiler la totalité des options sans avoir à passer par des sous-menus. Il vaut cependant mieux avoir les mains très propres pour éviter de laisser des traces de doigts gênantes sur l’écran. Certaines fonctions auraient peut-être mérité une meilleure accessibilité, comme la recherche de fin, permettant de recaler automatiquement la bande à la fin de l’enregistrement. Il est toutefois possible d’accéder plus rapidement à certaines fonctions grâce à un menu rapide paramétrable, évitant de devoir cycler parmi toutes les (nombreuses) fonctions. Bonnes performances en HDV Le principal intérêt de ce caméscope est bien entendu de pouvoir filmer en haute définition. La résolution de l’image est bien sûr très largement supérieure à tout ce que l’on avait connu jusqu’ici avec des caméscopes DV. Les couleurs sont relativement bien rendues et force est de constater que le HDR-HC3 ne délivre pas un signal HD « au rabais ». Il existe malheureusement toujours des situations dans lesquelles la compression en Mpeg2 montre ses limites. L’algorithme de compression se sort assez bien des situations comportant des mouvements de caméra relativement lents ou comprenant des objets fixes ou suivis. Mais si, par exemple, vous effectuez des panoramiques rapides, vous pourrez observer les limites de ce type de compression. Sur un téléviseur, les artefacts de compression ne seront pas trop visibles en tant que tels, par contre l’image va perdre de sa netteté (devenir un peu « molle »), le processeur tentant tant bien que mal de masquer les limites de la compression. Celle-ci peut surtout être observée si vous filmez une situation dans laquelle toute l’image bouge de manière aléatoire, comme la mer ou la surface d’un lac. Autre situation difficile, lorsque le gain est activé, l’image devient plus ou moins bruitée et se met à fourmiller. Si vous effectuez un panoramique dans ces conditions, le processeur va également montrer ses limites. Une fois que l’on a pris conscience de ces problèmes, il devient toutefois relativement facile de les éviter. Mais il convient d’effectuer des essais, car les défauts ne sont pas visibles au moment de la prise de vue sur le petit écran LCD. Attention donc à ne pas avoir de mauvaises surprises au moment du dé-rushage ! Mais pour une utilisation grand public, ces petits défauts ne sont de toute manière guère rédhibitoires et l’on retient surtout la possibilité de pouvoir profiter dès aujourd’hui d’une très bonne définition d’image sur un écran HD ! Le HDR-HC3 est annoncé comme ayant une sensibilité minimale de 5,1 lux en fonctionnement normal et 0,1 lux en mode Super NightShot. Bien entendu, à 5 lux le gain devient très important, l’image fourmille, paraît sombre et les couleurs sont ternes. De manière plus concrète, dans des conditions normales d’éclairage en intérieur, avec un lampadaire halogène de 200 watts, l’image reste acceptable pour une utilisation de type familiale. On notera que la sensibilité a été quelque peu améliorée par rapport au HDR-HC1, ce qui est une bonne chose. Encore une fois, dans ce type de conditions, il vaut mieux privilégier les plans fixes. Le grain ne facilite pas, en effet, le travail de l’encodage en Mpeg2 : tout mouvement de caméra entraîne une perte de définition conséquente. HD magazine n°4• 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 1HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 2-3HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 4-5HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 6-7HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 8-9HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 10-11HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 12-13HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 14-15HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 16-17HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 18-19HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 20-21HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 22-23HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 24-25HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 26-27HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 28-29HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 30-31HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 32-33HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 34-35HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 36-37HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 38-39HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 40-41HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 42-43HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 44-45HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 46-47HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 48-49HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 50-51HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 52-53HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 54-55HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 56-57HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 58-59HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 60-61HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 62-63HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 64-65HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 66-67HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 68-69HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 70-71HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 72-73HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 74-75HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 76-77HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 78-79HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 80-81HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 82-83HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 84