HD Magazine n°4 aoû/sep/oct 2006
HD Magazine n°4 aoû/sep/oct 2006
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°4 de aoû/sep/oct 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Les Éditeurs Luxembourgeois

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : Sony Vaio AR11S, première solution HD 1080p Blu-ray.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
TEST 34• HD magazine n°4 Sony Vaio AR11S Vraiment tout lire avec ce Vaio ? et le HD DVD ? Sony ayant fait le choix du Blu-ray, ce Vaio est évidemment dépourvu de lecteur HD DVD. Cependant, la logique voudrait que, lorsqu’ils existeront, les graveurs de HD DVD puissent être proposés en modèles externes USB et/ou Firewire (voire en ExpressCard). Dans ce cas, le Vaio étant équipé d’une puce graphique et d’une sortie HDMI compatibles HDCP, il devrait pouvoir lire les films proposés sur HD DVD. Cela nécessiterait cependant un logiciel spécifique de décodage vidéo (l’équivalent pour le HD DVD du logiciel WinDVD BD d’Intervideo, livré en standard par Sony pour la lecture des Blu-ray vidéo). Télécommander son Vaio gênant dans la mesure où l’on n’envisage pas de connecter le Vaio autrement qu’à un amplificateur audio/vidéo (la sortie S/PDif est fournie en standard… encore une originalité pour un notebook). Par ailleurs – et uniquement avec les disques Blu-ray – nous n’avions pas d’image vidéo sur la sortie HDMI (oui, ça c’est ennuyeux). Pour remédier à cette situation, il a suffi de redéfinir l’écran externe comme primaire. C’est simple quand on le sait, mais Sony aurait vraiment intérêt à modifier la gestion de l’overlay vidéo car tous les utilisateurs ne sont pas des spécialistes du panneau de configuration de pilotes graphiques Nvidia ! Pour le reste, c’est très impressionnant. Malheureusement, pour le moment, le pilote Nvidia ne propose que les modes 720p et 1080i. Nous n’avons pas réussi à savoir si le mode 1080p (le format natif des disques Blu-ray) serait ajouté ultérieurement même si, techniquement, cela doit être possible. Du coup, il faut encore choisir entre fromage (le mode progressif) et dessert (la résolution supérieure). Si votre téléviseur ou projecteur a une résolution interne réduite (typiquement 1024 x 768 ou 1024 x 1024 pixels pour un plasma, 1280 x 720 points pour un projecteur), alors, n’hésitez pas et optez pour le mode 720p ! Avec l’apparition des diffuseurs 1080p (fromage, dessert et pousse-café), la question se révèle plus délicate. Si l’on choisit le mode 1080i, l’image informatique scintille fortement (Windows a la maladie de Parkinson) – ce qui est tout à fait normal – et on peut rencontrer des problèmes d’overscan (l’image déborde de la télé). Enfin, l’affichage des contenus progressifs 720p et 1080p (autres que Blu-ray) se révèle périlleux, notamment avec de gros soucis de synchronisation verticale. Les logiciels vont forcément évoluer (et là, on est content d’avoir acheté un PC) mais, en attendant, c’est moche. Par contre, les 1080 lignes font vraiment la différence avec les Bluray. En 720p, l’image informatique est bien sûr idéale et tous les contenus HD passent L’ordinateur de Sony intègre un récepteur infrarouge. Il ne nécessite donc pas de dispositif externe disgracieux pour être commandé à distance. Le constructeur japonais fournit sa classique télécommande MCE – qui remplit parfaitement son rôle – mais cette dernière peut être utilement complétée par la télécommande/clavier de Microsoft (produit testé dans notre n°2). Ce dispositif fonctionne en effet directement avec le portable de Sony sans nécessiter la moindre configuration. Il permet d’effectuer des opérations complexes (comme basculer entre 720p et 1080i, changer d’écran externe ou ajuster les paramètres d’un codec) sans se déplacer de son fauteuil !
Digne d’une image HD 1080 ? Si vous envisagez de relier votre HD DVD ou platine Blu-ray à un plasma HD Ready offrant une résolution de 1024 x 768 points (la majorité des produits), sachez que vous ne verrez pas une grande différence avec une image DVD standard associée à un doubleur de lignes. Pour exploiter l’image HD 1080p contenue sur les disques HD DVD et Blu-ray de nouvelle génération, il faut au minimum un affichage en 1280 x 720 points et, si possible, un diffuseur capable de gérer individuellement 1920 x 1080 points (comme le tout dernier projecteur Marantz VP11S1). « < ce n’est pas parce qu’on a affaire à un portable qu’on doit se passer de liaison AUDIO NUMÉRIQUE OPTIQUE de type toslink ! l’écran à cristaux liquides interne est trop petit pour un usage home « < cinéma, certes, mais sa résolution FULL HD 1080P est parfaite pour effectuer tous les réglages avec l’image complète Mais la résolution n’est pas tout : sur un plasma standard (jusqu’à 42 pouces), notre expérience nous montre que les pixels sont tout simplement trop petits pour que la différence entre SD gonflée (DVD avec doubleur de lignes) et HD véritable (HD DVD et Blu-ray, films sur Internet, etc.) saute aux yeux. Par contre, dès qu’on atteint une taille de 1,60 mètres de base, tout change ! C’est pour cette raison qu’à moins de disposer d’un gros budget, la meilleure solution en home cinéma reste le projecteur ! Bien sûr, la contrainte de regarder dans le noir demeure… mais sinon, quel bonheur ! Sony Vaio AR11S TEST HD magazine n°4• 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 1HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 2-3HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 4-5HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 6-7HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 8-9HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 10-11HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 12-13HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 14-15HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 16-17HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 18-19HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 20-21HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 22-23HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 24-25HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 26-27HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 28-29HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 30-31HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 32-33HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 34-35HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 36-37HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 38-39HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 40-41HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 42-43HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 44-45HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 46-47HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 48-49HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 50-51HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 52-53HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 54-55HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 56-57HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 58-59HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 60-61HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 62-63HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 64-65HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 66-67HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 68-69HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 70-71HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 72-73HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 74-75HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 76-77HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 78-79HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 80-81HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 82-83HD Magazine numéro 4 aoû/sep/oct 2006 Page 84