HD Magazine n°3 mai/jun/jui 2006
HD Magazine n°3 mai/jun/jui 2006
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°3 de mai/jun/jui 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Les Éditeurs Luxembourgeois

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 18,0 Mo

  • Dans ce numéro : Toshiba HD-A1, le premier HD DVD au monde !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ACTUALITÉ 1 re platine HD DVD disponible… aux États-Unis La toute première platine HD DVD à la vente est signée Toshiba… mais sa commercialisation est limitée aux États-Unis pour le moment. Annoncées pour le mois de mars, les premières platines HD DVD n’ont souffert que d’un très léger retard puisque la première, signée Toshiba, est réellement disponible depuis le 15 avril. Inutile, cependant, de vous précipiter chez votre revendeur préféré, la commercialisation n’intervient pour l’instant qu’aux Etats-Unis (et uniquement dans certains états). Ce premier lecteur HD DVD porte la référence Toshiba HD-A1 et il est proposé à environ 500 dollars. La platine sort des signaux 720p et 1080i via son interface HDMI. La bonne nouvelle est que l’appareil est aussi La Coupe du Monde de Football, annoncée comme le coup d’envoi officiel de la télévision haute définition à la française, est devenue au fil des semaines un vrai casse-tête ! Pour Raymond Domenech qui a attendu la date limite (14 mai) pour annoncer la liste des 23 sélectionnés de l’équipe de France… mais aussi pour les responsables de TPS et Canal Plus qui ont multiplié les effets d’annonce (voir nos précédents numéros), sans réussir à tenir les délais qu’ils s’étaient eux-mêmes fixés. Chez TPS, qui prévoyait une disponibilité effective du nouveau terminal – que nous vous avons • HD magazine n°3 capable de lire les DVD actuels et prend même en charge leur « conversion » en HD grâce à un doubleur de lignes intégré. Contre toute attente, étant donné le prix relativement bas du lecteur – pour une grosse nouveauté de ce type –, cette conversion en HD se révèle de très bonne qualité, comme nous avons pu le constater (voir notre test dans ce numéro). Cela signifie que l’utilisation d’une telle platine peut être intéressante même si l’on ne dispose encore que de très peu de films en HD DVD. Chez Warner, seuls trois long métrages étaient commercialisés en avril : The Last Samurai, Phantom of the Opera et Kronos, la mise en vente du film oscarisé de Clint Eastwood, Million Dollar Baby, ayant été repoussée d’un mois. Chez Universal, seul Serenity était proposé au lancement du HD-A1, mais un planning de sorties est déjà en place chez l’éditeur avec Doom et Apollo 13 le 25 avril, Cinderella Man, Jarhead TVHD en France : retard à l’allumage présenté en exclusivité dans notre précédent numéro – fin février, il aura fallu attendre mimai pour que les livraisons débutent ! Des bugs dans la puce de décodage Mpeg4 qui équipe ces terminaux seraient à l’origine du retard selon l’opérateur. A quelques et Assault on Precinct 13 le 9 mai et, enfin, The Chronicles of Riddick (excellent), Van Helsing, U-571 et The Bourne Supremacy le 23 mai. Concernant ce dernier titre, Universal annonce qu’il sera possible de visionner le making-of en même temps que le film, grâce à un système d’incrustation d’images PIP (picture in picture). Ces disques sont proposés à des tarifs plutôt corrects allant de $19 à $29 pour les titres Warner, et environ $35 pour les disques estampillés Universal. Tous ces films sont encodés en 1080p à l’aide du codec VC-1 (WMV-HD), avec des pistes audio au format Dolby Digital Plus 5.1. Produit : HD-A1 Fabricant : Toshiba Catégorie : platine HD DVD Prix public : $500 Internet : www.toshiba.com La Coupe du Monde est presque là, mais les retards se succèdent chez TPS et Canal+, tandis le câble et l’ADSL mettent du temps à s’engouffrer dans la brèche. État des lieux de la télévision haute définition version française. semaines seulement de la Coupe du Monde, avouez que ça fait désordre ! D’autant que les quantités sont minimes. Et du côté de Canal+ ? Ce n’est guère mieux, puisque leur nouveau terminal Mediasat Max, sésame indispensable pour accéder à l’offre HD du groupe, connaît les mêmes retards que son concurrent. Mais gageons que la situation devrait s’améliorer sous peu (sinon, ce sera pour la Coupe du Monde 2010 !) comme semble en témoigner la vaste campagne de publicité lancée par TPS fin avril (dont un spot TV tourné avec une caméra HD). Si la fusion Canal+ et TPS semble acquise (bien qu’elle reste pour l’instant toujours suspendue à la ?
validation du Conseil de la Concurrence), les deux opérateurs proposent pour le moment deux offres bien distinctes. Chez TPS, l’option HD – facturée 5 € (la première année) contre 9 € chez son concurrent – comprend TPS Star en HD, dont environ 50% des programmes sont d’ores et déjà diffusés en haute définition (principalement des films, documentaires et du sport). Fer de lance de l’offre HD de TPS, la Coupe du Monde de Football constitue un argument de vente de poids pour l’opérateur, puisque 55 des 64 rencontres seront diffusées – en HD – sur TF1 et M6. TF1 se réserve les 24 matches les plus prestigieux (dont, évidemment, ceux de l’équipe de France), tandis que M6 assurera la diffusion des 31 autres rencontres. Du côté de Canal+/Canalsat, seuls les programmes de la chaîne « premium » (Canal+ et son pendant Canal+ Décalé inclus dans Canal+ le Bouquet) sont pour l’instant diffusés en HD lorsque cela est possible. En juin, la chaîne National Geographic Channel – dont 100% des programmes seront diffusés en HD – viendra grossir les rangs de l’offre HD de Canalsat. En revanche, la diffusion de la Coupe du Monde sur la chaîne cryptée (en HD ou SD) n’est que rebondissements ! TF1 et M6 ont, en effet, mis plus 130 millions d’euros sur la table pour obtenir les droits de diffusion et Canal+ devait s’abstenir. Coup de théâtre début mai : Canal+ annonce en fanfare qu’il a acquis l’intégralité des 64 matches de la Coupe du Monde… dont seuls 38 seront diffusés en direct ! En clair, pour voir les grands matches en direct, retour à la case TF1. Bonne nouvelle tout de même, Canal diffusera chaque soir un résumé exhaustif de la journée. Si les abonnés ne peuvent que s’en réjouir, la campagne de publicité de la chaîne cryptée – diffusée avant cette annonce – pouvait choquer : on n’y voyait Zidane vanter les mérites de Canalsat, partenaire de… la Coupe du Monde ! Et du côté du câble et de l’ADSL ? Là aussi, la HD se fait désirer. Interrogé sur le sujet, Noos nous confirme être « dans les starting blocks au niveau de la HD », mais ne peut, pour le moment, avancer aucune date (même vague) et encore moins donner des précisions sur un éventuel décodeur HD. Chez Numericâble, le PDG du câbloopérateur, Philippe Besnier, avançait fin mars (lors d’un chat organisé par le magazine L’Internaute) la fin de l’année comme date de commercialisation éventuelle d’une offre HD. Bref, ce n’est pas pour tout de suite, bien que le câble constitue aujourd’hui – en termes de débit – la meilleure alternative au satellite en matière de TVHD. Du côté de ACTUALITÉ l’ADSL, c’est Free qui a dégainé le premier, en annonçant le 20 avril dernier la disponibilité immédiate de sa très attendue Freebox HD, cinquième mouture de la célèbre boîte. Et les espoirs placés dans cette nouvelle Freebox n’auront pas été déçus, tant celle-ci semble en avance sur la concurrence, notamment au niveau de la partie HD (voir notre article dans ce numéro). Si tout n’est pas rose au pays de la télévision en haute définition, force est de constater que les choses bougent, en témoigne la multiplication des articles et reportages sur le sujet dans la presse et dans les médias. Et c’est une bonne nouvelle : comme toute nouvelle technologie, la haute définition doit d’abord trouver son public – comme a su le faire la TNT – pour véritablement prendre son envol. HD magazine n°3•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 1HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 2-3HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 4-5HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 6-7HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 8-9HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 10-11HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 12-13HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 14-15HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 16-17HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 18-19HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 20-21HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 22-23HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 24-25HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 26-27HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 28-29HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 30-31HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 32-33HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 34-35HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 36-37HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 38-39HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 40-41HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 42-43HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 44-45HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 46-47HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 48-49HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 50-51HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 52-53HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 54-55HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 56-57HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 58-59HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 60-61HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 62-63HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 64-65HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 66-67HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 68-69HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 70-71HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 72-73HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 74-75HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 76-77HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 78-79HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 80-81HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 82-83HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 84