HD Magazine n°3 mai/jun/jui 2006
HD Magazine n°3 mai/jun/jui 2006
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°3 de mai/jun/jui 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Les Éditeurs Luxembourgeois

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 18,0 Mo

  • Dans ce numéro : Toshiba HD-A1, le premier HD DVD au monde !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
TEST Sanyo Xacti HD1 Durée d’enregistrement : quelle qualité pour quelle capacité ? » > HD-SHQ HD-HQ TV-HR TV-SHQ TV-HQ Web-HQ 512 Mo 7 min. 17s. 10 min. 49s. 10 min. 49s. 20 min. 59s. 30 min. 33s. 1 heure 56 min. 1 Go 14 min. 22s. 21 min. 20s. 21 min. 20s. 41 min. 23s. 1 heure 3 heures 49 min. 2 Go 28 min. 45s. 42 min. 42s. 42 min. 42s. 1 heure 22 min. 2 heures 7 heures 39 min. 4 Go 57 min. 30s. 1 heure 25 min. 1 heure 25 min. 2 heures 44 min. 4 heures 15 heures 18 min. Les menus sont clairs et intuitifs qui s’affichent sous forme de vignettes à l’écran. Vous pouvez ainsi relire un clip et l’effacer s’il ne vous plait pas. Mieux encore, afin d’optimiser la place sur la carte de mémoire SD, vous pouvez même couper un clip en deux parties et n’en conserver que la première ou la seconde. A ceci s’ajoute une fonction permettant de joindre deux clips distincts, et vous voilà ainsi aux commandes d’une véritable petite… table de montage vidéo ! Vous pouvez également extraire une photo d’un fichier vidéo. Pour les photographies, justement, vous avez la possibilité de les afficher en intégralité sur l’écran, mais aussi de zoomer jusqu’à 10 fois afin d’en vérifier sans risque d’erreur leur qualité (notamment la mise au point). Vous pouvez aussi effectuer des rotations ou créer des copies dans différents formats, directement depuis l’appareil. Le Xactif HD1 peut également afficher toutes les données EXIF, concernant l’ouverture, la focale, etc. Autonomie satisfaisante La batterie livrée avec l’appareil est de type Lithium-Ion. Pleinement chargée, elle permet d’envisager sereinement une après-midi ou une soirée passée à prendre des photos 48• HD magazine n°3 et à filmer sans avoir à trop se soucier de l’autonomie de l’appareil. En utilisation continue, la batterie assure une disponibilité d’environ soixante minutes. Ceci dit, comme ce Sanyo Xacti HD1 dispose d’une fonction d’allumage rapide de l’appareil, on n’hésite pas à le mettre en veille entre deux prises de vues. Une option permet de coupler cette mise en veille à l’ouverture et la fermeture de l’écran, ce qui s’est révélé, lors de nos tests, extrêmement pratique. Il suffit d’ouvrir l’écran, cadrer, puis vous pouvez commencer à filmer de manière presque instantanée. Le délai entre le moment où vous appuyez sur la touche d’enregistrement et celui où l’opération démarre effectivement est relativement réduit, notamment grâce à l’utilisation d’une mémoire tampon intégrée au caméscope. Pas de connexion HDMI… Afin de lui garantir une compacité maximale, toute la connectivité du Xacti HD1 a été déportée. Ainsi, pour pouvoir le brancher sur le secteur, pour le raccorder au PC via le port USB 2.0, ou encore pour visualiser vos œuvres sur un téléviseur, vous devrez employer un petit module qui s’enfiche sous l’appareil.
Vous pouvez également faire appel à sa base – livrée d’origine rappelons-le – dont le design est lui aussi plutôt original, tout en rondeur, et dont le poids reste très faible. Grâce à cette base, le Xacti HD1 peut afficher photos et vidéos sur n’importe quel téléviseur. Quel que soit le format d’enregistrement choisi, la vidéo est, en effet, automatiquement convertie en Pal. Notons que la qualité d’image sur la sortie composite laisse franchement à désirer. Que vous ayez tourné en HD ou SD ne change d’ailleurs évidemment rien à l’affaire. Il faut donc privilégier la connectique en composantes, à condition bien sûr de disposer d’un téléviseur compatible. Regrettons au passage l’absence de connectique HDMI (il est vrai que nous devenons exigeants). Une petite télécommande livrée avec l’appareil remplace alors efficacement le joystick intégré pour la navigation parmi les différents clips et photos enregistrés sur la carte de mémoire SD. Oui, mais l’image… elle est comment ? En vidéo, six modes sont offerts. Ils proposent différentes résolutions – haute définition (1280 x 720 points), mode standard VGA (640 x 480 points) et Web (320 x 240 points) mais à 15 images par seconde (ips). Ils varient également en fonction du taux de compression : le mode HD-SHQ crée des fichiers Mpeg4 avec un débit de 9 Mbps tandis qu’en HD-HQ, on se contente d’une bande passante de 6 Mbps. Si vous filmez en résolution standard, l’appareil offre un mode TV-HR assez intéressant qui combine résolution VGA (640 x 480 points) à 6 Mbps avec un rythme élevé de 60 ips, toujours en progressif. Cela permet de superbes effets de ralenti en post-production. Signalons encore les modes TV-SHQ (3 Mbps) et le mode TV-HQ (2 Mbps). Notons que si les modes HD adoptent évidemment le format 16/9 e, les vidéos SD sont exclusivement en 4/3. Le son est enregistré en stéréo sur 16 bits à 48 kHz et sauvegardé au format AAC. En fonction du mode choisi, votre carte mémoire va se remplir plus ou moins vite. Voyez notre tableau en encadré pour tous les détails. La plupart des réglages sont partagés avec le mode photo. Vous pouvez choisir parmi plusieurs modes d’exposition automatique, mais également appliquer un filtre à votre vidéo, comme cela se fait désormais sur de nombreux caméscopes. Surprise : les réglages automatiques sont presque tous débrayables – étonnant pour un petit produit de ce type – et peuvent être ajustés au moment de la prise de vue via le joystick, sans devoir passer par les menus. C’est notamment le cas de la mise au point, de l’ouverture et de la vitesse d’obturation. Vous pouvez également opter pour un décalage incrémental de l’exposition. Ne bougez plus, vous êtes filmé ! Mais qu’en est-il de la qualité des vidéos obtenues ? Eh bien, tout dépend des conditions de prise de vue, ainsi que de votre propre maniement de l’appareil. Avec une bonne luminosité, le Sanyo Xacti JVC GY-HD101 HDV TEST HD1 ne se débrouille pas si mal. Certes, ce n’est pas au niveau d’un caméscope HDV comme le Sony HDR-HC1, mais le prix et l’encombrement ne sont guère comparables. L’image se révèle un peu bruitée, même sans utilisation de gain. Du coup, les contours manquent un peu de netteté, ce qui est compensé par un renforcement électronique (sharpening) assez brutal et pas toujours esthétique. On note d’ailleurs également la présence d’un aliasing sur certaines lignes diagonales fortement contrastées. Cet effet d’escaliers devient très visible lorsque que vous regardez vos images sur un téléviseur via la connectique composite ou S-vidéo. Ce problème existe même en HD. Ceci dit, vu la taille de l’appareil, les résultats obtenus sont réellement étonnants à condition d’avoir beaucoup de lumière ! Ce qui est plus problématique, c’est la compression Mpeg4 qui pêche quand il y a beaucoup de mouvement. Dommage car c’est le gros paradoxe de ce type d’appareil. Sa légèreté et sa prise en main incitent à filmer vraiment au cœur de l’action, voire en balayant le décor ou en suivant le sujet d’un simple mouvement du poignet. Or, justement, dans ces conditions, la compression Mpeg4 peine et risque de créer des blocs dans l’image. Pourquoi ne pas proposer un mode avec une compression plus faible, même si l’on ne peut que filmer quelques minutes ? HD magazine n°3• 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 1HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 2-3HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 4-5HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 6-7HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 8-9HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 10-11HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 12-13HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 14-15HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 16-17HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 18-19HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 20-21HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 22-23HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 24-25HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 26-27HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 28-29HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 30-31HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 32-33HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 34-35HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 36-37HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 38-39HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 40-41HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 42-43HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 44-45HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 46-47HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 48-49HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 50-51HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 52-53HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 54-55HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 56-57HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 58-59HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 60-61HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 62-63HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 64-65HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 66-67HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 68-69HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 70-71HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 72-73HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 74-75HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 76-77HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 78-79HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 80-81HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 82-83HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 84