HD Magazine n°3 mai/jun/jui 2006
HD Magazine n°3 mai/jun/jui 2006
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°3 de mai/jun/jui 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Les Éditeurs Luxembourgeois

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 18,0 Mo

  • Dans ce numéro : Toshiba HD-A1, le premier HD DVD au monde !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
PREMIER CONTACT HD Mediabox de Pixel Magic Systems basique, la TÉLÉCOMMANDE dispose de touches rétro-éclairées les connections sont nombreuses et de qualité : enfin du HDMI ! un adaptateur VGA VERS COMPOSANTES est par ailleurs fourni 24• HD magazine n°3 « « « instantanément la nature d’un fichier. Un filtre propose par ailleurs de trier les documents selon leur type : audio, vidéo ou image. Lecture fluide « < installer un DISQUE DUR n’est l’affaire que de QUELQUES MINUTES A l’usage, la HD Mediabox tient l’essentiel de ses promesses en lecture de vidéos haute définition. Les Mpeg2.ts 720p et 1080i/p sont parfaitement reconnus quelque soit leur débit (nous sommes montés jusqu’à 23 Mbps) : la lecture demeure fluide et ne souffre d’aucune imperfection. Le constat est identique avec les vidéos Divx HD et WMV-HD, sous réserve que ces dernières ne soient pas protégées par un verrou DRM (Digital Rights Management). Seul bémol, la navigation au sein des fichiers Mpeg2 HD se révèle assez laborieuse : la lecture ne reprend pas toujours instantanément après une avance ou un retour rapide, tandis que les sauts temporels trop importants (aller directement à la fin d’un film, par exemple) plantent parfois la machine. En revanche, à l’inverse du Tivx M-5000U, la HD Mediabox gère les accents dans les sous-titres ainsi que la majorité des caractères spéciaux. Tout n’est pas encore parfait, toutefois, puisque la police de caractères change lorsqu’il faut afficher certains caractères… Ceci dit, c’est un problème mineur en voie de correction. Notez, par ailleurs, que le seul format de sous-titres SRT est pris en charge pour le moment.
Les images de DVD vidéo, qu’elles soient au format.iso, ou en assemblage de fichiers.vob et.ifo, sont lues directement. La HD Mediabox réagit alors exactement comme avec n’importe quel DVD vidéo classique. En revanche, on regrette que les Bivx (fichiers AVI avec deux pistes sonores) ne soient pas encore parfaitement reconnus : seule la première piste audio est restituée. En ce qui concerne la lecture de MP3 et d’images, la HD Mediabox ne diffère pas des autres lecteurs basés sur le circuit EM8620L. C’est-à-dire qu’elle fournit le strict minimum : les tags ID3 ne sont pas gérés, pas plus que les listes de lecture au format.M3U, par exemple. On regrette par ailleurs qu’il ne soit pas possible d’activer la fonction lecture sur un dossier et ses sous-répertoires. On apprécie en revanche la reconnaissance des fichiers audio AAC, tandis que celle des Flac est actuellement à l’étude. Les images Jpeg, BMP, Gif et PNG sont gérées, ce qui est une bonne nouvelle. Transferts réseau limités Les prises USB peuvent accueillir tout disque externe formaté en Fat32 ou en NTFS. Ce dernier point est important, car les films en Mpeg2 haute définition dépassent systématiquement la taille limite imposée par le système de fichier Fat32 (à savoir 4 Go) : un formatage des disques en NTFS s’avère donc impératif. Les différents produits que nous avons testés ont tous été reconnus sans problème. Signalons toutefois qu’il n’est pas possible d’effectuer des transferts de fichiers entre les différents volumes (du disque externe vers le disque interne, par exemple). La mise en réseau de la HD Mediabox ne nous a posé guère plus de difficultés : s’il est possible de spécifier manuellement une adresse IP, elle se paramètre automatiquement si un serveur DHCP est présent sur le réseau (ce qui sera presque toujours le cas). Ensuite, la HD Mediabox détecte automatiquement tous les ordinateurs reliés au réseau et offre accès à leurs dossiers partagés (pourvus que ceuxci ne soient pas protégés par mot de passe). La Mediabox exploite le protocole SMB. Concrètement, cela signifie que les machines n’ont pas besoin de faire tourner un logiciel serveur particulier pour être reconnues par la HD Mediabox. A l’inverse, les platines DVD/Divx de salon en haute définition ne détectent pas les PC si ceux-ci sont dépourvus du logiciel Medialink, ou de tout autre serveur exploitant le protocole UPNP. C’est donc un gros avantage de la HD Mediabox, d’autant que l’écrasante majorité des disques durs réseau (Nas) gèrent également le protocole SMB : leur contenu devient alors immédiatement accessible, sans aucune manipulation ! Nous avons notamment testé avec succès la Synology Diskstation 101g+. Pour rappel, le Tivx M-5000U est beaucoup plus limité à ce niveau : un seul partage PC autorisé, et le répertoire doit porter un nom particulier. De plus, quelques manipulations spécifiques sous Windows sont par ailleurs nécessaires pour activer l’ensemble… Bref, tout cela serait parfait si… la vitesse des transferts était suffisante ! En l’état actuel des choses, le débit plafonne en effet à environ 13 Mbps : c’est largement suffisant pour la lecture de Mpeg4 ou WMV9 en haute définition. Et évidemment, tout ce qui est en résolution standard (notamment les images DVD Mpeg2) passe sans HD Mediabox de Pixel Magic Systems PREMIER CONTACT souci. En revanche, les flux Mpeg2 HD (conteneur.ts) disponibles aujourd’hui nécessitent un débit minimal d’environ 12 Mbps, voire largement plus pour certains films (on voit assez fréquemment des pointes jusqu’à 19 Mbps !). Du coup, la HD Mediabox atteint ses limites et nombre de films ne sont pas lisibles. Par ailleurs, pour les films compatibles, tout dépassement ponctuel des 12 Mbps entraîne… des saccades désagréables lors de la lecture. Au final, la HD Mediabox est donc aujourd’hui inexploitable pour lire ses Mpeg2 HD par le réseau. La faute en revient au fameux protocole SMB, qui impose des contraintes drastiques au niveau des en-têtes des paquets à transférer. Conscient de la gravité de ce problème, Pixel Magic Systems nous a confié avoir fait de cette question de l’optimisation des transferts réseaux son cheval de bataille. L’objectif est d’atteindre un débit de 20 Mbps qui règlerait tous les problèmes. Les premiers résultats sont encourageants et le constructeur se montre confiant. Cependant, attendons de voir avant de nous prononcer définitivement sur la question. Signalons à ce propose que les contacts que nous avons eu avec Pixel Magic Systems se sont révélés des plus enrichissants. Le constructeur s’est montré très attentif à nos remarques et n’a pas hésité à intégrer certaines des modifications que nous avons suggérées au firmware de l’appareil. Un forum en anglais – auquel participe certains membres de l’équipe technique du constructeur – est par ailleurs disponible à l’adresse www.pixelmagicforum.com. Bref, il est rare de rencontrer des constructeurs aussi réactifs et à ce point à l’écoute de leurs utilisateurs. Cela laisse augurer du meilleur pour l’avenir de cette HD Mediabox. En attendant, nous sommes impatients de la voir arriver sur le marché français, affranchie de ses quelques petits défauts de jeunesse. Produits : HD Mediabox MB100 et MB200 Fabricant : Pixel Magic Systems Catégorie : lecteur HD de salon Prix publics : MB100 à 399 € ttc (2615 F ttc) et MB200 à 499 € ttc (3275 F ttc) HD magazine n°3• 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 1HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 2-3HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 4-5HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 6-7HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 8-9HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 10-11HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 12-13HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 14-15HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 16-17HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 18-19HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 20-21HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 22-23HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 24-25HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 26-27HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 28-29HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 30-31HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 32-33HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 34-35HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 36-37HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 38-39HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 40-41HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 42-43HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 44-45HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 46-47HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 48-49HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 50-51HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 52-53HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 54-55HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 56-57HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 58-59HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 60-61HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 62-63HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 64-65HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 66-67HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 68-69HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 70-71HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 72-73HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 74-75HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 76-77HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 78-79HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 80-81HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 82-83HD Magazine numéro 3 mai/jun/jui 2006 Page 84