Hardware Magazine n°7 oct/nov 2003
Hardware Magazine n°7 oct/nov 2003
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°7 de oct/nov 2003

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Tech.Age

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 16,9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier spécial Divx.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
> dossier DivX PANORAMA DES CODECS VIDÉO ET AUDIO <72> Les codecs audio Les formats audio les plus utilisés sont le MP3, l’Ogg, le WMA et l’AC-3. Ce dernier permet de garder la bande son originale d’un DVD par exemple et de profiter du son multi canal mais elle demande en contre partie beaucoup d’espace disque. Lorsqu’on souhaite stocker son film sur un CD-R ou sur un baladeur vidéo, ce n’est donc pas toujours un bon choix. Mieux vaut alors compresser la bande son. Si nous devions classer les codecs audio par ordre de qualité, et toujours d’un point de vue subjectif, l’Ogg serait en tête, suivit du MP3 puis du WMA. Cependant, seul le MP3 se lit dans les périphériques hardware DivX/Xvid pour le moment (en pratique), et il est déjà très répandu. C’est donc un excellent choix d’autant plus que certains lecteurs comme PowerDVD ou WinDVD ont la capacité de restituer un son multi canal à partir d’une piste stéréo MP3. musicmatch" Professional. co• + 1 PACK de 5 CD-R OFFERT COPIEZ VOS DVD SUR CD-ROM et rellsez-les sur votre lecteur de OVD" Hardware magazine octobre/novembre 03 On parle beaucoup du DivX mais il n’est pas le seul à offrir une compression vidéo de haute qualité. Entre le Xvid, le RV9 ou encore le WM9, le choix est ouvert. Voici donc une revue des différents codecs que vous pouvez utiliser à l‘heure actuelle pour encoder vos films, ainsi qu’une liste des codecs audio pouvant leurs être associés. Le DivX Depuis son apparition en 1999, le codec DivX a naturellement évolué et plusieurs versions ont vu le jour. Le DivX 3.x est le plus vieux d’entre tous mais cette maturité lui donne l’avantage d’être complètement maîtrisé. Illégal à sa sortie, il est aujourd’hui libre d’usage. Sa méthode de compression se divise en deux modules d’encodage baptisés Low-motion pour les scènes lentes du film et Fastmotion pour les scènes rapides. Il est encore très utilisé, en particulier via la technique d’encodage Smart Bitrate Control dont nous allons reparler. Son successeur, le DivX 4, fut la première version légitime et gratuite pour toute utilisation personnelle mais il n’a jamais été convaincant. Moins performant que le DivX 3.x et plus lent à l’encodage, il a de plus posé des problèmes d’incompatibilités matérielles avec certaines cartes graphiques. Depuis la sortie du DivX 5.x, le DivX 4.x n’a plus d’intérêt. Compatible avec tous les codecs précédents, chaque nouvelle version du DivX 5.x est de plus en plus performante. Pour ce dossier nous nous sommes basés sur la 5.0.5 mais au moment où vous lirez ces lignes le DivX 5.1 sera sorti. Cette nouvelle mouture devrait offrir une qualité et une vitesse d’encodage accrues ainsi qu’une lecture plus confortable des DivX sur les petites configurations machines. On en sait également un peu plus sur le DivX 6 prévu l’année prochaine. Outre les traditionnelles optimisations d’encodage vidéo, la principale nouveauté concerne la partie audio que le codec devrait dorénavant assurer lui-même. Plus besoin d’utiliser le MP3, l’Ogg ou le WMA, ce qui, d’après DivX Network, mettra fin à l’usage de codecs audio variés ne pouvant pas toujours être lus par les appareils certifiés DivX. Cette nouvelle compression audio est censée donner un rendu proche de l’AC-3. Une annonce ambitieuse donc que l’on est impatient de vérifier, surtout si l’encodage permet d’obtenir des pistes audio peu volumineuses en Mo. Le Xvid Le Xvid est au DivX ce que l’Ogg est au MP3, soit un sérieux concurrent, qui plus est libre de droit. Sa première version officielle est apparue en novembre 2002. Il possède de nombreuses similitudes avec le DivX, en commençant
Dr.DivX JJJ Select Video Input Please choose the input video to be encoded D ! " IV (•RIffl."- VIDEO MCI:OING Step t Choose Input - Select Video Input I Help I N.9 VIDEO FILE DIGITAL VIDEO LIVE CUSTOM PLUG-II !, vjj DivX VIDEO ENCODING Step t Clipuse, Input - Select Video Input - Select.A.udio Input Step Output L’ENCODEUR OFFICIEL DE DIVX NETWORK DR.DIVX par son appellation venant simplement du mot DivX écrit à l’envers. Lui aussi se basse sur le format de compression Mpeg-4 et laisse libre choix du codec audio grâce à l’encapsulation de fichier AVI. Etant en Open Source, le Xvid à l’avantage d’avoir une large communauté de développeurs à son service. Le codec n’est pas finalisé aujourd’hui puisqu’en version 0.9.2 mais il est très prometteur, ce qui n’a pas échappé à la plupart des constructeurs de périphériques compatibles DivX dont les produits supportent aussi le Xvid. Le 3ivx, WM9 et RV9 Développé par une société Belge, le 3ivx sorti fin 2000 pour concurrencer le DivX propose une compression aussi bien adaptée à un film de qualité DVD qu’à une vidéo destinée à de la diffusion en streaming en haut ou bas débit. Basé sur le Mpeg-4, le 3ivx est assez polyvalent car il peut s’utiliser avec les extensions de fichiers Avi, Mov et Mp4, la partie audio étant assurée par l’AAC. Il permet d’autre part la lecture de presque tous les autres codecs Mpeg-4 ou venant du Mpeg-4. La Windows Media 9 a les Choose Output Please choose the output for the encoded video cation Level r) Is.ẹ,>[,'NIG, OFF 1.1.rn PORTABLE Profile Outputnt17.32 600 kbps'av,,ge bdrate 64 kbps average bdrate 352 x 2%nd. 25 01DÛ 36 MO Help I < Ba& j mêmes prétentions que le 3ivx et annonce une amélioration de qualité de 50% par rapport au Mpeg-4. Entendez par la qu’une vidéo de même qualité aura un bitrate moitié moins important. La WM9 utilise l’extension de fichier Avi et s’appuie sur le MP3 ou l’AC-3 pour l’audio. Le WM9 peut aussi a contrario être utilisé avec un très fort bitrate pour obtenir une qualité nettement supérieure aux DVD, comme l’a montré la bande annonce de T3 sur le site de Microsoft. Le codec audio/vidéo Real Video 9 appartient quant à lui à Real Networks. Des vidéos encodées à partir de ce codec ne peuvent être lues qu’avec Real Player et sont enregistrées dans un fichier Rmvb. Comme tous ses concurrents, le RV9 est en constante évolution et présente quelques points forts. Quel codec vidéo choisir ? A cette question, nous ne pouvons vous donner qu’une réponse subjective. Les tests d’encodage que nous avons effectués ont en effet été comparés à l’œil. De plus les goûts de chacun en matière de définition d’image varient beaucoup et les paramètres de Er0 I Next > I compression utilisés pour créer les films jouent un rôle déterminant. Cela dit, après des heures et des heures d’encodage à partir d’un DVD de 1h 38 minutes que nous voulions faire tenir sur un CD-R, trois codecs se sont détachés. Le DivX 3.11 et la méthode SBC donne d’après nous les meilleurs résultats. Elle sera sans aucun doute dépassée dans quelques temps mais conserve pour l’instant le plus de détails dans l’image. Le problème c’est qu’elle est très difficile à maîtriser comme vous pourrez le voir dans le didacticiel présenté plus loin et en découragera plus d’un. La bonne surprise vient du Xvid 0.9.2 qui a donné des rendus très proches du SBC en dénaturant peu la vidéo. Ce codec est d’autre part plus facile à maîtriser. Viens enfin le DivX 5.0.5 qui s’en tire très bien. Si vous voulez faire simple et efficace, c’est le meilleur compromis. Le codec est stable, performant et devient presque universel. Les mordus de l’encodage pourront également essayer le RV9 ou le WM9. Ils ont l’avantage de limiter la formation de blocks ou d’artéfacts dans la vidéo mais lissent beaucoup l’image. Quant au 3ivx, il ne fait plus le poids. Hardware magazine octobre/novembre 03 <73>



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 1Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 2-3Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 4-5Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 6-7Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 8-9Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 10-11Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 12-13Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 14-15Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 16-17Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 18-19Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 20-21Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 22-23Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 24-25Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 26-27Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 28-29Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 30-31Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 32-33Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 34-35Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 36-37Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 38-39Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 40-41Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 42-43Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 44-45Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 46-47Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 48-49Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 50-51Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 52-53Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 54-55Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 56-57Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 58-59Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 60-61Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 62-63Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 64-65Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 66-67Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 68-69Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 70-71Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 72-73Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 74-75Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 76-77Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 78-79Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 80-81Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 82-83Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 84-85Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 86-87Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 88-89Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 90-91Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 92-93Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 94-95Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 96-97Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 98-99Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 100-101Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 102-103Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 104-105Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 106-107Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 108-109Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 110-111Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 112-113Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 114-115Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 116-117Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 118-119Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 120-121Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 122-123Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 124-125Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 126-127Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 128-129Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 130-131Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 132-133Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 134-135Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 136-137Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 138-139Hardware Magazine numéro 7 oct/nov 2003 Page 140