Grizette n°3 jun/jui/aoû 2013
Grizette n°3 jun/jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de jun/jui/aoû 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Agence Wip

  • Format : (165 x 225) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : beauté... ma trousse beauté idéale pour les vacances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
INTERVieW De passage à La Grande-Motte pour sa première date de la saison à La Voile Bleue, cette ravissante jeune femme, d’origine grenobloise résidente en Espagne depuis 11 ans, est Dj dans le prestigieux club Eibisi à Barcelone. Nous avons voulu en savoir un peu plus sur son parcours, sa place en tant que femme dans cet univers très masculin et son métier pour lequel elle voue une véritable passion… Rencontre chaleureuse avec celle qui « mix » beauté et intelligence. Raconte-nous tes débuts et ce qui t’a donné envie de faire ce métier… J’ai commencé à mixer il y a 6 ans. J’ai eu le déclic lors d’un voyage à New York, j’avais 20 ans. J’y ai rencontré beaucoup de gens dans le milieu de la musique (compositeurs, musiciens…) qui m’ont poussée à me lancer. Je me suis équipée du matériel nécessaire, tout en me demandant par où j’allais commencer, je n’y connaissais rien du tout (rires) ; Mais depuis toute petite, j’ai toujours eu le goût du rythme et l’oreille musicale. J’ai enregistré des maquettes, et la direction du Pacha à Gerona, recherchait une Dj, il n’y en avait pas à l’époque. J’étais fière car personne ne m’avait vraiment épaulée, à part mes parents ! J’ai donc travaillé pendant un an en tant que résidente au Pacha, 7 heures non-stop à mixer tous les soirs. C’est un peu ma carte de visite, même si j’étais contente de quitter ce club pour prendre mon envol, car j’avais besoin d’exprimer mon style, ma musique… J’ai aussi eu la chance de faire la première partie de David Guetta il y a 5 ans ! 20 grizette magazine #03 Pas mal pour commencer une carrière ! Quelle est l’origine de ton nom ? Après cette expérience, ce qui m’intéressait était de me faire une identité. J’ai choisi « Dj Luxury » parce que c’est frais, féminin… J’aime tout ce qui brille et mon casque est entièrement recouvert de cristaux Swarovski ! J’aime l’idée de représenter le chic, le luxe sans faire bling-bling, et la musique select… Mikel Pikabea Mikel Pikabea
C’est difficile d’être une femme dans ce milieu plutôt macho ? J’ai réussi à me créer un nom et à me faire respecter mais ce n’était pas gagné ! Je ressens souvent les regards dubitatifs des hommes lorsque je m’installe dans la cabine, parce qu’ils doutent encore du talent technique des femmes Dj. C’est souvent l’amalgame de la fille qui se retrouve aux platines grâce à son physique avantageux. Le patron d’une discothèque m’a même dit une fois qu’il ne pensait pas qu’une femme pouvait Parle-nous de ton univers musical mixer comme ça ! Mon inspiration est totalement puisée dans les années 80, avec une influence internationale, très importante pour moi, de par ma double culture franco-espagnole. Erick Morillo, Dj d’origine colombienne et Lydia Sanz, Dj espagnole, sont mes modèles dans la profession. Ce que je mixe dépend de mon humeur et de la demande que je ressens chez mon public. J’aime le contact avec lui, je suis la plus heureuse quand mes platines se trouvent au niveau du dance floor. Mixer dans des pays différents m’oblige à adapter mon style afin d’être à l’écoute de la demande du public, pour faire danser des gens d’âges et de classes différents. Parce que c’est le challenge d’une soirée réussie. Mais il est plus difficile de faire danser une fille qu’un homme. La fille est davantage à l’écoute de la musique, tandis que le mec est là pour faire la fête… Je fonctionne beaucoup au feeling. Ce soir par exemple, je ne sais pas du tout dans quel univers je vais vous emmener, ce que je sais, c’est que l’on va emprunter la même porte… Et la journée, que fais-tu ? Le matin, je m’occupe de mon secrétariat, je me gère toute seule puisque je n’ai pas d’agent. Et puis je passe mon temps à dénicher des perles, à faire mes playlists, c’est mon travail de l’après-midi. En ce moment, j’enregistre un titre qui devrait sortir cet été car j’ai installé un studio d’enregistrement. Je veux assurer un minimum mes arrières, il faut être réaliste : les hommes Dj ont une carrière bien plus longue que les filles. Une femme a besoin de se poser et de fonder une famille parce que l’horloge biologique tourne. Il faut vraiment avoir la pêche pour se donner à fond dans ce métier, mon secret est une hygiène de vie très saine ! Quelles seront les tendances de l’été 2013 ? Rock et électro ! Les musiques maintenant ont beaucoup de caractère, on cherche des voix rock et si on devait trouver une inspiration au niveau des groupes, ce serait Depeche Mode ! Laurent Lecler Pour danser avec DJ luxurY CET été... 15 juin à la Voile Bleue Programme et infos : www.facebook.com/DjLuxury 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 1Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 2-3Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 4-5Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 6-7Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 8-9Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 10-11Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 12-13Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 14-15Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 16-17Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 18-19Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 20-21Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 22-23Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 24-25Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 26-27Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 28-29Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 30-31Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 32-33Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 34-35Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 36-37Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 38-39Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 40-41Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 42-43Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 44-45Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 46-47Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 48-49Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 50-51Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 52-53Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 54-55Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 56-57Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 58-59Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 60-61Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 62-63Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 64-65Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 66-67Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 68-69Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 70-71Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 72-73Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 74-75Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 76-77Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 78-79Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 80-81Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 82-83Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 84-85Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 86-87Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 88-89Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 90-91Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 92-93Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 94-95Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 96-97Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 98-99Grizette numéro 3 jun/jui/aoû 2013 Page 100