Gotha Magazine n°6 jun/jui 2011
Gotha Magazine n°6 jun/jui 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°6 de jun/jui 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 24,7 Mo

  • Dans ce numéro : Kate Middleton, à peine mariée et maintenant un enfant.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
64 DOSSIER BRIGITTE À LA BARDOT UNE brésilien, Bob Zagury. C’est ainsi que le petit village de Buzios au Brésil connaît le même sort que Saint-Tropez, une visite suffit pour en faire le dernier lieu à la mode ! Une statue est d’ailleurs érigée pour la célébrer. En 1966, voici un troisième mariage. Avec Gunter Sachs, les noces se déroulent un 14 juillet. Le milliardaire a les moyens d’un romantisme effréné : il lance ainsi des milliers de pétales de rose sur la Madrague à partir d’un hélicoptère. Qui ne rêverait pas d’un tel romantisme ? Pourtant, cela ne va pas durer bien longtemps, et c’est le magicien de la mélodie, Serge Gainsbourg, qui va la séduire. Mais la vie de Brigitte Bardot va changer du tout au tout… Bien plus tard, elle se marie une quatrième fois, il y a à présent dix huit ans, avec Bernard d’Ormale, le premier qui ne fasse pas partie du sérail artistique, ni de la jet-set. GOTHA magazine Deux monstres sacrés du cinéma français. LE RETOUR À LA NATURE Dès 1962, B.B.commence à s’intéresser à la cause animale, même si cela passe plutôt inaperçu à l’époque. Elle se démarque cependant en apparaissant dans l’émission culte « Cinq colonnes à la une » pour défendre sa cause contre les méthodes de travail des abattoirs. Même si elle n’est pas vraiment prise au sérieux, elle se rend quand même chez le ministre de l’époque pour lui proposer des pistolets d’abattage pour le gros bétail. Il faudra du temps avant que le public et les journalistes ne comprennent que cet engagement n’est ni temporaire, ni le résultat d’un caprice ou d’un coup de pub. C’est grâce à une émission d’information de Jean Pierre Elkabach « Actuel 2 » que B.B.commence à devenir une personne différente de la star pour le public. Dix millions de Français sont devant leur poste, preuve en est de l’intérêt que tous ont pour elle. Elle n’est pas très aimée, mais le fait est qu’elle ne laisse pas indifférente. En 1973, elle se lance définitivement dans une nouvelle vie. Elle continue à passionner le public. Ainsi lorsqu’elle publie ses premières mémoires en 1996, « Initiales BB », le livre est un succès international, vendu à plus d’un million d’exemplaires. UNE CAUSE DIFFICILE À DÉFENDRE Défendre les animaux est semble-t-il une cause noble. Pourtant en ce qui concerne Brigitte, cela n’a pas été sans mal. Elle commence son combat par une campagne extrêmement forte : La chasse aux phoques, et en particulier aux bébés phoques. Un combat qui portera ses fruits, l’Union Européenne finissant par interdire l’importation de ces fourrures. La Madrague C’est sa mère qui trouve la maison dont Brigitte tombe immédiatement sous le charme et dans laquelle elle vit toujours, même si elle appartient dorénavant à sa fondation reconnue d’utilité publique. En 1985, on estime alors que l’on n’abat plus que 20 000 phoques contre 200 000 cinq ans auparavant. Elle ne mâche pas ses mots dans la défense de sa cause, et choque souvent par ses propos. Idem pour sa lutte contre l’hippophagie. Provégétarienne, elle milite pour la baisse de la production de viande. La Fondation Brigitte-Bardot naît en 1986 à Saint-Tropez, grâce aux ventes de ses effets personnels, ses bijoux et de nombreux souvenirs de sa carrière cinématographique. Son ex mari Gunther Sachs la soutiendra en partie financièrement. Elle s’implique entièrement, en allant voir les ministres de l’Agriculture, de l’Intérieur ou de l’Environnement les uns après les autres pour défendre la cause des animaux. Elle reçoit aussi l’appui de nombreuses personnalités, de Johnny Pour le vingtième anniversaire de sa fondation.
Hallyday à Alain Delon, y compris de la part de Hollywood qui crée un temps le Brigitte Bardot International Award afin de récompenser le meilleur reportage animalier. Sa fondation compte aujourd’hui plus de 50 000 donateurs et dispose d’une propriété accueillant des animaux rescapés de l’abattage. UN NOUVEL ENGAGEMENT Bien que souffrant d’une arthrose de la hanche qui la fait souffrir et l’oblige à utiliser des béquilles, elle refuse toujours de se faire opérer. Déjà, pour son opération du cancer du sein, c’est Marina Vlady qui l’avait finalement convaincue. Mais son combat ne s’arrête pas pour autant : elle a ainsi décidé semble-t-il de se présenter à l’élection présidentielle de 2012 afin de mettre en avant ses demandes, qui concernent en particulier l’étourdissement obligatoire des animaux lors d’un abattage halal. C’est au sein du Parti de l’alliance écologiste indépendante d’Antoine Waechter qu’elle sera peutêtre candidate. Peu importe ce qui se passe, voici un nouveau moyen de mettre en avant ses requêtes. B.B. est fascinante ! Par son extraordinaire beauté à l’époque de sa carrière cinématographique, mais par sa grande liberté aussi, de langage et d’action. Une femme engagée, aujourd’hui revenue de bien des choses et des gens, mais qui ne rend pas les armes, bien au contraire. Même si elle a perdu ses illusions au fil du temps, elle n’entend pas faire de concessions sur sa façon de voir la vie. Conviction ou orgueil peu importe, elle est ainsi et ne se renie pas. Pour nous, elle est et restera toujours « B.B. l’insoumise » ! A.F. DOSSIER À LA UNE DOSSIER BRIGITTE BARDOT GOTHA magazine 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 1Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 2-3Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 4-5Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 6-7Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 8-9Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 10-11Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 12-13Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 14-15Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 16-17Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 18-19Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 20-21Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 22-23Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 24-25Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 26-27Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 28-29Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 30-31Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 32-33Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 34-35Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 36-37Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 38-39Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 40-41Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 42-43Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 44-45Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 46-47Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 48-49Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 50-51Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 52-53Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 54-55Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 56-57Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 58-59Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 60-61Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 62-63Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 64-65Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 66-67Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 68