Gotha Magazine n°6 jun/jui 2011
Gotha Magazine n°6 jun/jui 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°6 de jun/jui 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 24,7 Mo

  • Dans ce numéro : Kate Middleton, à peine mariée et maintenant un enfant.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 DOSSIER ACTU PEOPLE À LA UNE Harcelée par les paparazzis en permanence… L’ombre de Diana sur Kate Bien évidemment, les mauvais augures n’hésitent pas à avancer que si les fiançailles ont été si longues à venir, c’est peut-être parce que le Prince William recherchait une épouse à la hauteur du souvenir de sa mère, autant dire chose impossible. Il est bien compréhensible que le jeune homme soit resté particulièrement sensible à la disparition tragique et prématurée de sa mère. Difficile alors de passer par delà ce souvenir, mais contrairement aux pessimistes, le fait de se marier à 28 ans et non pas plus jeune est plutôt rassurant. Lorsqu’ils ont rompu il y a quatre ans, il semble bien que William souhaitait justement signifier qu’il n’était pas encore prêt à s’engager. Au long de sa jeune vie, William a multiplié les signes discrets d’attachement à sa mère. Il a ainsi dès sa majorité décidé d’arborer son propre blason qui reprend non seulement l’emblème de la famille royale mais aussi celui de sa famille maternelle. Il a cependant accepté d’être le témoin de son père lors de son remariage avec Camilla en 2005. Des signes qui ne trompent pas Certains signes de l’omniprésence de Diana sont pourtant bel et bien là. > 30 ANS APRÈS ! Le mariage du Prince aura lieu trente ans après celui de ses parents. Il a souhaité que la place du Parlement soit ouverte pour pouvoir accueillir les anonymes. Après tout, sa mère était surnommée « la Princesse des cœurs », il convient donc de se montrer à la hauteur. Chose facile pour son fils qui bénéficie de son aura. Beaucoup plus compliquée pour Kate Middleton, qui ne disposera pas de la même bienveillance et dont le moindre faux pas sera dévoilé. > LA MÊME BAGUE DE FIANÇAILLES En effet, le Prince a offert à sa fiancée la magnifique saphir serti de diamants en tant que gage de fiançailles. Une façon de l’honorer qui effraie quelque peu. On comprend que cette bague soit revenue légitimement au fils aîné et qui sait, cette bague deviendra-t-elle un symbole au cours des générations ? Le fait est qu’il s’agit d’un nouveau signe évident qui met en avant le souvenir de la mère du futur marié. > UNE ICÔNE DE MODE Si la jeune Diana n’était pas très au point, elle n’a pas tardé à devenir une véritable star par ses tenues. Sa silhouette grande et mince n’y était pas étrangère et ses choix vestimentaires ont été épiés et copiés par le monde entier. Le même phénomène est en train de se créer autour de Kate Middleton qui a souvent été classée parmi les femmes les mieux habillées du royaume. > DES EXPÉRIENCES SIMILAIRES Si Lady Diana a évolué dans des cercles proches de la famille royale tandis que Kate vivait dans un milieu plus roturier, elles n’ont ni l’une ni l’autre eu l’opportunité, ni l’envie de s’épanouir 24 GOTHA magazine
… elle garde pourtant le sourire. dans le monde du travail. Evidemment, on peut les comprendre, mais Kate comme Diana éprouvera un jour ou l’autre le besoin de s’épanouir au-delà d’un époux et d’enfants. En allant, elle aussi, vers des causes humanitaires ? L’avenir le dira. Des différences fondamentales Heureusement pour la jeune femme, il y a aussi des différences fondamentales dans les histoires parallèles de Kate et Diana. > KATE A 28 ANS Un âge qui lui a permis d’acquérir une autre maturité que celle de Diana lors de son mariage. Elle est probablement moins naïve que n’était la future princesse de Galles. > LES FIANCÉS ONT LE MÊME ÂGE Même si de nombreux couples évoluent bien en dépit de grandes différences d’âge, entre Charles et Diana, il semble que l’écart était bien trop grand. Probablement de par l’inexpérience de la jeune princesse lors de son mariage et de sa grande timidité. Entre Kate et William, pas de difficultés sur ce plan-là, puisqu’ils sont de la même génération. > ILS S’AIMENT ! William ne semble pas avoir subi de pression pour épouser Kate dont il semble très amoureux. Or, cela a été le cas pour Charles qui devait prendre épouse pour assurer la succession. Cela était le désir de sa mère qui a recherché activement une jeune femme aristocrate avec qui unir celui qui était et est toujours en théorie le futur roi. Une façon de faire d’un autre siècle qui a certainement poussé Charles à ne pas adopter la même attitude avec ses fils. Sans compter qu’il n’y a pas de Camilla bis dans la vie de William ! > LA REINE ELIZABETH II APPRÉCIE KATE Quand bien même celle-ci n’a aucun sang bleu ! Car même si la reine va bientôt ACTU PEOPLE avoir 85 ans, après tout, rien ne dit qu’elle ne deviendra pas centenaire comme sa propre mère. Mieux vaut donc être en bons termes avec la souveraine, ce qui n’était pas vraiment le cas de Lady Di. Des préparatifs très au point > UN BUDGET HORS NORMES Le Prince William a tenu à préciser que le contribuable n’aura à régler que des frais réduits tels que la mise à disposition de la sécurité, car c’est la famille royale qui s’acquittera de toutes les dépenses avec l’aide de la famille Middleton. Cette dernière a insisté pour participer de façon très significative sur des éléments précis du mariage. Si le budget s’annonce colossal, les recettes également. Des chiffres sont d’ores et déjà avancés par la presse britannique : presque 100 millions d’euros de dépenses pour 700 millions d’euros de recettes pour le pays. Dommage que ce type d’union soit si rare car le retour sur investissement est assez fabuleux ! D’autant que ce mariage tombe à pic, après l’annonce d’un plan de rigueur hors pair qui a de quoi déprimer quelques peu nos voisins anglo-saxons. Il y a trois ans déjà. GOTHA magazine 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 1Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 2-3Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 4-5Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 6-7Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 8-9Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 10-11Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 12-13Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 14-15Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 16-17Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 18-19Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 20-21Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 22-23Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 24-25Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 26-27Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 28-29Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 30-31Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 32-33Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 34-35Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 36-37Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 38-39Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 40-41Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 42-43Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 44-45Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 46-47Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 48-49Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 50-51Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 52-53Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 54-55Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 56-57Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 58-59Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 60-61Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 62-63Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 64-65Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 66-67Gotha Magazine numéro 6 jun/jui 2011 Page 68