Glam Night n°131 octobre 2019
Glam Night n°131 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : SARL MIEL

  • Format : (105 x 148) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 13,7 Mo

  • Dans ce numéro : Anne Paceo, on joue ce que l'on vit au moment présent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 INTERVIEW Anne Paceo Découvrez notre rencontre avec la talentueuse Anne Paceo, qui fait partie des artistes incontournables de la scène jazz actuelle et fut nommée artiste jazz de l’année 2016… QUI EST ANNE PACÉO ? Je suis batteuse et compositrice, j’ai accompagné pas mal de chanteurs ces dernières années et je viens de lancer mon sixième album en tant que compositrice, qui s’appelle « Bright Shadows ». Ma musique est un mélange de toutes mes influences, j’ai une formation jazz mais j’ai beaucoup joué de pop, du rock et des musiques du monde. « BRIGHT SHADOWS » EST UN ALBUM DE JAZZ MÊLANT PLUSIEURS SONORITÉS… Je n’ai jamais trop aimé les cases, c’est un album de jazz dans le sens où il y a quand même de l’improvisation, mais le son y est plutôt pop, avec des voix et la plupart des morceaux ont des paroles. Ce disque raconte mon vécu, j’ai donné mes histoires aux paroliers Marion Rampal, Florent Mateo et Sandra Nkaké afin qu’ils mettent leurs mots dessus. A QUI AS-TU FAIT APPEL POUR LES VOIX ? Ce sont deux chanteurs avec qui je n’avais jamais travaillé. Florent Mateo collaborait avec Yael Naim quand moi je jouais avec Jeanne Added. Tandis que pour AnnShirley j’ai entendu l’un de ses concerts sur instagram, j’ai eu un vrai flash pour ces deux voix ! Ce que j’aime bien c’est apporter la couleur d’une voix avec des onomatopées sans forcément qu’il y ait des vrais mots, comme si ces sons étaient une langue étrangère qu’on ne comprend pas. La voix et la percussion sont des instruments primaires qui parlent à tout le monde, si on est perdu sur une île déserte on peut quandmême chanter et faire du rythme.
COMMENT AS-TU TRAVAILLÉ TON CONCERT ? Le concert est construit comme un voyage, notre ingénieur lumière a fait une vraie création, donc le public y passera par pleins d’ambiances musicales et lumineuses différentes. Il y a aussi une part d’imprévu mais on restitue le disque de manière assez proche mais en version plus fraîche, en jouant ce que l’on vit au moment présent. EN LIVE TU JONGLES ENTRE LA BATTERIE ET D’AUTRES INSTRUMENTS ? Oui je chante en même temps que jouer, car je fais pas mal de seconde voix, il y aussi un morceau où je vais au devant de la scène et on chante en coeur ! UNE PERFORMANCE MUSICALE QUE TU AIMERAIS TENTER OU UN STYLE ? ÉLECTRONIQUE ? Quelque part l’électronique prend une place dans nos musiques, car on y a pas mal de synthé, ce sont beaucoup de percussions. Il y a des passages qui peuvent être un peu électro mais j’aime les mélodies et ne me vois pas abandonner complètement ma batterie pour taper sur un pad QUEL EST TON DISQUE DE JAZZ PRÉFÉRÉ ? Je ne peux pas en donner qu’un, car mes influences sont trop variées pour me réduire à un seul disque. En fait si je devais n’en garder qu’un ce serait une compilations de pleins de styles différents (rire) ! Interview réalisée par Glam’Night DEUX DATES DE CONCERT DANS LA RÉGION  : Samedi 19 octobre aux Lobis (Blois) dans le cadre du festival "All That Jazz" Vendredi 8 novembre à la Pléiade (Tours) pour le festival Emergences. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :