Glam Night n°128 juin 2019
Glam Night n°128 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°128 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : SARL MIEL

  • Format : (105 x 148) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 28 Mo

  • Dans ce numéro : Venise n'est pas en Italie...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 À PROPOS D’HÉLIE THONNAT, QUI EST QUASIMENT DE TOUTES LES SCÈNES, COMMENT LES AVEZ-VOUS ABORDÉES AVEC LUI ? Valérie  : Toujours la même méthode je dirais  : Benoît s’amusait à le faire rire avant chaque prise. Benoît  : C’est une façon de détendre l’enfant devant la difficulté. Pour mettre à l’aise il y a différentes façons de procéder  : la méthode autrichienne, allemande, puis il y a la mienne qui consiste à faire des allusions cocasses. Je crois qu’Hélie dispose aujourd’hui d’un lexique de vocabulaire grossier hors du commun ! Mais qu’est-ce qu’il y a de mieux ? Quand on rit, on oublie pourquoi on est là, et une fois lancé, on joue avec naturel. Valérie  : Benoît se comporte comme ça avec moi aussi. Dès que la caméra tourne il donne tout. C’est un acteur magnifique. Mais entre chaque prise, il plaisante. Être déconcentrée avant une scène, j’adore ça. Au moment de tourner, ça me place dans un état d’urgence qui fait que je suis beaucoup plus présente. QUE POSSÈDE VALÉRIE DE PLUS QU’UNE AUTRE ACTRICE ? Benoît  : Sa joie de vivre et son jeu ! Elle joue excessivement bien, c’est la meilleure ! Et puis elle ne fait pas de manières. Ce n’est pas le genre à interpeller le réalisateur pour poser des questions du type  : « Dismoi Ivan, qu’est-ce que tu veux dire psychologiquement quand mon personnage agit comme ceci ou cela ? » Rien n’est compliqué
avec Valérie. C’est un bonheur de tourner avec elle. Je me suis amusé comme un fou. Et puis elle est naturellement généreuse. Elle aime que les gens soient heureux autour d’elle, donc elle s’arrange pour qu’ils soient contents. Valérie est un véritable soleil. ET POUR VOUS VALÉRIE, QUE POSSÈDE BENOÎT DE PARTICULIER ? Benoît  : La même chose mais en plus fort (il rit). Valérie  : Benoît est quelqu’un de bien, de profondément gentil. Dans ce métier on rencontre parfois des gens qui ne le sont pas du tout… moi aussi je peux balancer ; -) Benoît  : C’est drôle que vous ne demandiez pas quelques noms (il rit). Vous en voulez ?... BENOÎT, DANS LE FILM ON VOUS DÉCOUVRE EN FAN D’UNE CHANSON  : A.I.E (A MWANA) DE BLACK BLOOD QUE VOUS CHANTEZ À TUE- TÊTE EN VOITURE… Benoît  : Oh la la ! Ne me remettez pas cet air dans la tête… Je me suis cogné cette chanson toute une journée. C’est sympa quand on l’entend une fois, mais huit heures d’affilée à brailler A.I.E (A Mwana)… C’est bien la preuve que ce n’est pas que de la rigolade et des paillettes le cinéma. VOUS DÉTENDEZ LES AUTRES MAIS COMMENT VOUS RELAXEZ-VOUS ? Benoît  : Je m’isole pour lire. Je lis, je lis, plongé dans des volumes. QU’EST-CE QUI SELON VOUS REND CE FILM ATTRAYANT POUR LE PUBLIC ? Benoît  : Son humour, et des personnages un peu fous mais pleins d’amour. Ce voyage en Italie. Valérie  : Et les Chamodot  : une famille fantaisiste, particulière, pleine de tendresse, touchante et drôle… Dans laquelle tout le monde peut se reconnaître… Des gens irrésistibles, dans le sens où ils assument qui ils sont ! 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :