Glam Night n°117 juin 2018
Glam Night n°117 juin 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°117 de juin 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : SARL MIEL

  • Format : (105 x 148) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : les demi soeurs...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Interview Lauren, ravissante it-girl de 29 ans, tente de percer dans le milieu de la mode en écumant les soirées parisiennes. Olivia, 28 ans et un rien psychorigide, a deux obsessions  : sauver la confiserie de ses parents, et se trouver le mari idéal. A 26 ans, Salma, jeune professeur d’histoire fougueuse, vit encore chez sa mère en banlieue. Leurs routes n’ont aucune raison de se croiser… Jusqu’au jour où, à la mort de leur père biologique qu’elles n’ont jamais connu, elles héritent ensemble d’un splendide appartement parisien. Pour ces trois soeurs qui n’ont rien en commun, la cohabitation va s’avérer pour le moins explosive… Entretien avec Sabrina Ouazani Comment êtes-vous arrivée sur le film ? Sabrina  : Depuis deux ou trois ans, Saphia Azzeddine (NRLD  : réalisatrice de Demi Soeurs) me parlait de ce projet sans tout me dévoiler. Elle me disait que c’était l'histoire de trois nanas et qu'elle pensait à moi en écrivant. Et il y a un peu plus d'un an, elle m'a proposé le scénario de DEMI SOEURS  : cette histoire m'a vraiment touchée et m'a beaucoup fait beaucoup rire aussi. Comment voyez-vous votre personnage ? Sabrina  : Salma est une jeune fille qui vit dans un pavillon en banlieue, mais au fond, peu importe, car ce n’est pas ce qui la caractérise vraiment. C'est surtout une jeune prof d'histoire de collège, issue d'une famille moderne  : sa maman dirige une agence d'hôtesses d'accueil, sa soeur est ancrée dans son époque, son frère est dragueur et ne l'empêche pas de sortir, ni ne l'oblige pas à porter le voile. La complicité avec vos partenaires est évidente. Sabrina  : Il fallait qu'on soit dans une sorte de ping-pong verbal ! Alice est une amie et j'étais ravie de la retrouver. Quant à Charlotte, je la connaissais un peu et je sentais qu'elle avait une belle énergie  : on s'est très vite bien entendues. Elle est simple et bienveillante et elle a été mon coup de coeur sur le plateau  : elle est tellement à l'aise dans la comédie ! J'étais donc très heureuse d'apprendre qu’elles allaient jouer mes demi-soeurs. Entretien avec Alice David Qui est Lauren, votre personnage ? Alice  : C’est une nana qui n’a pas le même sens des priorités que la majorité des gens. Du coup, il y a des tas de choses dont elle ne se rend pas compte. Ça rend le personnage fort en comédie, sans pour autant perdre de la profondeur. Lauren est constamment dans le paraître et elle trompe son monde car elle a intégré tous les codes de ce milieu, alors qu’en réalité elle crève la dalle et elle a besoin de trouver un vrai boulot…
Comment se sont passés vos rapports avec vos "soeurs" ? Alice  : C'était génial ! Je connais très bien Charlotte Gabris depuis BABYSITTING. On avait tourné ensemble en 2013 et en 2015, et on était devenues très amies pendant le tournage au Brésil. Avec Sabrina, on se connaît depuis quelques années aussi. Je suis son travail depuis des années  : elle a une filmographie assez impressionnante, et on avait très envie de tourner ensemble. Bien souvent j’avais l’impression d’avoir de vraies soeurs à mes côtés, et c’était un grand bonheur. On avait des loges séparées, mais on pouvait être sûr qu'on nous retrouvait toujours posées ensemble. Entretien avec Charlotte Gabris Comment avez-vous abordé votre personnage ? Charlotte  : C’est une jeune femme un peu névrosée, mais j'aime bien son attachement à sa famille et sa relation à son père, même si elle dissimule mal sa peur de grandir. Elle n'a pas envie de se fondre dans la masse, ce qui à mon avis cache pas mal de timidité. Que ressent-elle pour ses "soeurs" ? Charlotte  : De l'envie parce qu'elles ne vivent pas comme elle, qu'elles sont plus sûres de leur féminité, et davantage inscrites dans une vie de leur âge. Elle est surtout jalouse de Lauren qui bosse dans la mode et qui fréquente un milieu glamour. Elle est un peu restée une gamine qui se sent responsable de ses parents, sans avoir l'insouciance d'une fille de 25 ans. Parlez-moi de vos partenaires. Charlotte  : Alice David est l'une de mes meilleures amies dans la vie. On avait tourné en-semble dans BABYSTTING et j'ai été très heureuse d'apprendre qu'on allait jouer des soeurs. Je ne connaissais pas bien Sabrina Ouazani et on a développé une incroyable alchimie. Il y a une vraie complicité qui s'est nouée pendant les répétitions et on est même parties en week-end ensemble. On se voit toujours aujourd'hui ! Production  : SND 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :