Glam Night n°111 décembre 2017
Glam Night n°111 décembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°111 de décembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : SARL MIEL

  • Format : (105 x 148) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : la deuxième étoile...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Pourquoi avoir ajouté au récit de ces vacances familiales– déjà très rock‘n’roll – une histoire de malfrats ? Je voulais sortir des codes des gentilles comédies de vacances à la neige. Mais, attention, je précise que, dans mon film, les malfrats sont ouvertement des malfrats d’opérette ! Ils sont là pour créer un suspense amusant, pas pour effrayer les enfants ! Pourquoi encore une embrouille autour d’une voiture ? Parce qu’aux Antilles, la bagnole c’est sacré, et que c’est une source inépuisable d’engueulades homériques ! Dans cette Deuxième Étoile, je me suis amusé à glisser plein de références. Par ici, un clin d’oeil à la comédie italienne (entre autres, Vittorio De Sica), et par là, un hommage à certains films (comme The Revenant) ou certains réalisateurs (dont Tarantino). Philippe Candeloro est quelqu’un d’assez nerveux, as-tu dû le canaliser pour le tournage ? Avec Philippe on se connait depuis très longtemps et j’avais toujours dit que je trouverais un rôle qui lui corresponde, alors ce commentateur des jeux d’hiver ne pouvait être que lui et c’est le mec qui met les pieds dans le plat … Je l’adore car il est complètement humain et ça donne l’occasion de se retrouver pour faire du cinéma, sans forcément penser au box office. 28 24 T’es-tu amusé à fabriquer cette comédie ? À écrire oui, beaucoup, mais, à cause de la météo, ça a été un vrai cauchemar à réaliser. On a commencé les prises de vue sous un soleil radieux. On a dû les continuer le lendemain sous une tempête de vent et de neige carabinée… On n’y voyait rien à deux mètres. Je ne savais plus où mettre la caméra. Il a fallu chambouler le plan de travail, en tenant compte des horaires des enfants. La figuration grelottait. En plus, on devait absolument utiliser la grue qu’on avait louée exprès ce jour-là pour la séquence. C’est la seule fois de ma vie où j’ai paniqué. L’équipe, qui n’en menait pas large non plus, a été formidable. Tout le monde a assuré. Le soir, on s’est tous sentis harassés comme si on avait traversé l’Atlantique à la rame ! Que voudrais-tu qu’on retienne de ce film ? Je voudrais qu’il incite les gens à se retrouver, qu’ils lèvent le nez de leurs écrans et retrouvent le plaisir de se parler et d’échanger, en vrai, pas seulement virtuellement. J’espèreque La Deuxième Étoile sera reçu comme un « family feelgood movie ». Y aura-t-il une Troisième étoile ? C’est bien trop tôt pour le dire ! (rires). En tous cas, je n’en ai pas encore trouvé le sujet… Pour l’instant, je planche sur un nouveau long métrage dont, par superstition, je ne vous endirai rien. J’ai aussi écrit une série pour France 2 inspirée de « Il a déjà tes yeux » Propos recueillis par Glam’Night
Samedi 16 Décembre 2017 HALLE MONCONSEIL - 20H Tours Nord - Arrêt Tram  : Monconseil 17h - MATCH NATIONALE 3  : TOURS - Massy lacommerces.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :