Glam Night n°110 novembre 2017
Glam Night n°110 novembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°110 de novembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : SARL MIEL

  • Format : (105 x 148) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 25,2 Mo

  • Dans ce numéro : bien dans mon jogg'.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Interview 26 Black M Avant que son « Eternel Big Black Tour » ne s’arrête au Parc Expo de Tours le 17 Novembre, découvrez le parcours du rappeur BlackM, les challenges qu’il a relevé, ainsi que ses projets… En regardant votre trajectoire mais aussi celles de Maître Gims, de Soprano ou d’autres…, on a l’impression que le Rap est avant tout une aventure individuelle ? Hé bien nous sommes la preuve que la musique urbaine marche en groupe aussi bien qu’en solo, avec la Sexion d’Assaut nous avons vendu 1000 000 de CDs… L’aventure musicale en solo permet de dévoiler un univers plus personnel, mais être en groupe avec ses potes ça reste vraiment un kiff ! Soprano dirait pareil avec Psy 4 de la Rime. Vous avez enregistré votre 1er album solo en 2013, au moment où Sexion d’Assaut explose réellement. Quelles étaient alors vos motivations ? A la base je faisait mon rap en solo, puis j’ai rencontré la Sexion et c’est dans cet ordre que l’histoire s’est écrite. On s’était dit qu’après le succès collectif chacun pourrait s’essayer à developper son projet en solo. On a donc chacun fait nos albums solos respectifs !
"J’ai beaucoup travaillé sur mes titres et j’y travaille encore beaucoup..." Après une expérience collective, est-ce compliqué de trouver sa propre identité musicale ? Dans Sexion d’Assaut chacun avait déjà un univers bien précis… Moi c’était la folie, le flow, les con-cepts et les gros yeux (rire) ! Vous attendiez-vous à un tel succès solo ? Pas du tout ! Le public m’a suivi et c’est une vraie surprise, mais j’ai beaucoup travaillé sur mes titres et j’y travaille encore beaucoup. Il n y a pas de succès sans un travail acharné ! Pour vous quel est l’aboutissement de ce travail ? C’est de faire une tournée, d’aller à la rencontre de son public sur scene dans toutes les villes de France. Pour moi c’est vraiment l’aboutissement du travail d’un artiste ! Que ce soit avec Sexion d’Assaut ou en tant que BlackM, vous avez régulièrement été victime de lynchage médiatique Pensezvous que les Rappeurs sont des proies plus faciles que d’autres ? Pas uniquement les rappeurs, car toutes les personnalités populaires en sont victimes... Il faut savoir y faire face, cela fait partie du job. 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :