Giphar Magazine n°48 sep/oct 2019
Giphar Magazine n°48 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : S.A. Sogiphar

  • Format : (190 x 260) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : une rentrée sans stresser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
8/Pour y voir plus clair Des chercheurs israéliens (8) ont mis au point une technique de traitement de la myopie et de l’hypermétropie grâce à des nanogouttes. L’idée  : corriger le chemin emprunté par la lumière entre la cornée et la rétine, en réalisant de minuscules trous à la surface de la cornée pour dessiner un motif optique correspondant à la correction de chacun. Des gouttes oculaires, composées de nanoparticules, viendraient combler ces cavités pour conduire la lumière juste à la surface de la rétine et améliorer la vision. PHARMACIEN GIPHAR POUR BIEN COMMENCER L’AUTOMNE, RENDEZ-VOUS DANS VOTRE PHARMACIE GIPHAR ET DÉCOUVREZ NOTRE SÉLECTION. Il y a forcement un pharmacien Giphar près de chez vous. Vous trouverez la liste sur le site pharmaciengiphar.com et aussi sur l'application mobile Mon pharmacien Giphar. 8 Centre médical Shaare Zedek et université Bar-Ilan. Essais sur l’homme prévus en 2021. Sources  : Observatoire de la santé visuelle et auditive, The Lancet. 9 Sources  : HAS, Handicap.fr HORAIRES D’OUVERTURE DÉPOSEZ-ICI OUVERT ON VOUS DIT TOUT TRISOMIE 21 Vers le remboursement du dépistage Depuis 2009, le dépistage – par échographie et prise de sang – de la trisomie 21 est proposé à toutes les femmes enceintes. Recommandé par la Haute autorité de santé (HAS) depuis 2017, le dépistage prénatal non invasif (DPNI) permet d’aller plus loin, en recherchant, si nécessaire, une surreprésentation du chromosome 21 dans l’ADN libre circulant dans le sang maternel. Fiable à 99%, le test permet d’éviter la réalisation d’une amniocentèse si le résultat se révèle négatif. Et donc de réduire le nombre de prélèvements invasifs et à risques pour les femmes enceintes. Cet examen est désormais remboursé par l’Assurance maladie, et ce, quel que soit le lieu (établissement public ou privé) où il est pratiqué (9). 58 000 C’est le nombre de femmes qui pourraient avoir recours à ce test de dépistage chaque année (9). 1/400 La trisomie 21 concerne environ une grossesse sur 400 (9). 11 000 C’est le nombre d’amniocentèses qui pourraient être évitées grâce à ce test (9). N°48 — SEPTEMBRE - OCTOBRE 2019 Getty Images/Noun Project Picto
10/BIEN VU ! Octobre rose CANCER DU SEIN, AYEZ LE RÉFLEXE DÉPISTAGE ! Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France. S’il est dépisté à un stade précoce, la survie à cinq ans s’élève à 99% (1). Nos conseils pour adopter les bons réflexes. Les symptômes à surveiller Si vos seins évoluent naturellement avec le temps, certains signes appellent à la vigilance. Ainsi, si vous constatez l’apparition d’une boule ou d’une grosseur dans le sein ou au niveau de l’aisselle, un changement de forme, d’aspect de la peau, du mamelon ou de l’aréole (le cercle pigmenté autour du mamelon), un écoulement…, consultez sans attendre. À tout âge Dès l’âge de 25 ans, un examen clinique (observation et palpation manuelle) par un professionnel de santé est conseillé tous les ans. À partir de 50 ans, une mammographie de dépistage est recommandée tous les deux ans. Le dépistage permet de détecter une lésion avant l’apparition des symptômes ou les cancers de petite taille avant qu’ils ne soient palpables. Les chances de guérison en sont augmentées. Mammographie, à quoi ça sert ? La mammographie de dépistage permet de déceler des cancers de petite taille à un stade précoce. La mammographie de diagnostic est réalisée sur les patientes présentant des symptômes pouvant faire penser à un cancer du sein. L’examen peut être douloureux, car le sein est comprimé pour la radiographie, mais il ne dure que quelques secondes. Autopalpation, mode d’emploi Une fois par mois, de préférence après vos règles, observez vos seins dans un miroir. Levez un bras et palpez votre sein fermement, y compris la zone entre le sein et l’aisselle. Terminez en pressant légèrement le téton pour vérifier l’absence de suintement. Renouvelez l’opération sur le deuxième sein. 1 Source  : Institut national du cancer. N°48 — SEPTEMBRE - OCTOBRE 2019 Getty Images/Noun Project Picto



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :