Giphar Magazine n°47 jui/aoû 2019
Giphar Magazine n°47 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : S.A. Sogiphar

  • Format : (190 x 260) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : enfin les vacances !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24/LA MINUTE QUIZ Soleil et bronzage UNE QUESTION DE DOSAGE Bénéfi que à petites doses, le soleil peut être dangereux si l’on en abuse. Pour en profi ter sans risque, il suffi t de préférer à la « toast attitude » une exposition plus raisonnée. Bronzage, mode d’emploi. Merci à Christine Lafforgue, enseignante en faculté de pharmacie à Paris-Sud et présidente de la Société française de cosmétologie. N°47 — JUILLET-AOÛT 2019
Getty Images/Nina Malyna - Getty Images/Noun Project Picto Une crème solaire à filtre minéral protège mieux la peau Pas forcément. Les filtres chimiques filtrent sélectivement les UV tandis que les filtres minéraux renvoient dans l’atmosphère tout le rayonnement du soleil. Avantage pour les peaux fragiles  : les filtres minéraux ne contiennent pas d’allergènes. Inconvénient  : ils sont souvent plus difficiles à étaler. L’idéal est une crème filtrant autant les UVB (qui provoquent des coups de soleil) que les UVA (pénétrant plus profondément dans l’épiderme, ils sont responsables de cancers de la peau). Quel que soit votre choix, les règles d’application régulière restent les mêmes. Les enfants sont particulièrement sensibles au soleil Vrai. Jusqu’à la puberté, la peau des enfants est fine et le système pigmentaire immature. Elle est donc beaucoup plus vulnérable aux effets cancérogènes des UV. Deux gros coups de soleil avant 12 ans multiplieraient par 10 le risque de cancer cutané à l’âge adulte. Un bébé de moins d’un an ne doit subir aucune exposition directe au soleil. Pensez à le protéger des rayonnements diffus, réfléchis par le sable, en plantant le parasol le plus bas possible. Pour les plus grands, les vêtements anti-UV offrent une protection d’indice 15 à 40, pour mettre à l’abri leur buste par exemple. Mais n’oubliez pas de protéger également les parties exposées (visage, mains…). Source  : American Association for Cancer Research - « Long-termultraviolet flux, other potential risk factors, and skin cancer risk  : a cohort study » - Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. Juin 2014. AVEC UN ÉCRAN TOTAL, ON EST PROTÉGÉ TOTALEMENT Faux. L’écran total n’existe pas  : aucune protection solaire n’oppose une barrière infranchissable aux UV. D’ailleurs, la mention « écran total » est désormais interdite. Une crème solaire est un filtre. Comme un tamis, dont les trous sont d’autant plus petits que l’indice de protection (IP) ou le facteur de protection solaire (FPS) est élevé. Une crème à indice 50 ou 50+ est le niveau de protection requis pour les enfants, les peaux claires, les premières expositions et le soleil des tropiques. Enfin, si vous pratiquez un sport, de la voile ou du surf par exemple, gare aux effets de réverbération sur l'eau, qui décuple les effets du soleil. 50 à 70% DES CANCERS DE LA PEAU SONT IMPUTABLES À UNE SUREXPOSITION AUX RAYONS UVA/UVB. Source  : Ligue contre le cancer. www.pharmaciengiphar.com/25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :